Richard Chamberlain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chamberlain.

Richard Chamberlain

alt=Description de l'image Richard Chamberlain DF-ST-83-03559.jpg.
Naissance 31 mars 1934 (80 ans)
Beverly Hills, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité États-Unis Américain
Profession Acteur

Richard Chamberlain est un acteur américain né le 31 mars 1934 à Beverly Hills, Californie (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Une gloire précoce[modifier | modifier le code]

Richard Chamberlain commence sa carrière par une formation d’acteur classique. Il va faire l'armée en Corée, où il passe 16 mois avant de revenir à sa formation initiale d'acteur.

Il participe en 1959 à un épisode du célèbre Alfred Hitchcock présente. Le soap hospitalier Le Jeune Docteur Kildare, dont il interprète le rôle titre, le sacre idole du public féminin. Il y croise Linda Evans qui lui servira longtemps de petite amie fictive lors d'apparitions publiques.

L'exil[modifier | modifier le code]

Courageusement, Chamberlain rompt avec cette gloire pour gagner l'Europe : il tourne en Grande-Bretagne avec Ken Russell, Richard Lester et Robert Bolt, s'imposant en héros romantique, Byron ou Tchaïkovski. L'athlète se mue en interprète racé, capable de s'aligner sur des partenaires aussi remarquables de Glenda Jackson et Sarah Miles. Il participe ainsi au fameux Swinging London d'où émergent les derniers courants artistiques, cinéma, musique, mode...

D'ici et d'ailleurs[modifier | modifier le code]

En 1974, Richard Chamberlain fait partie de la distribution du film La Tour infernale aux côtés de Paul Newman, Steve McQueen, Faye Dunaway et Robert Wagner. Il interprète aussi Aramis dans les films de cape et d’épée, Les Trois Mousquetaires et On l'appelait Milady, avec notamment Michael York, Oliver Reed, Frank Finlay, Raquel Welch, Charlton Heston, Jean-Pierre Cassel, Geraldine Chaplin, Christopher Lee et Faye Dunaway, dirigé par le réalisateur britannique Richard Lester. En 1975, il se glisse dans le personnage d'Edmond Dantès alias Le Comte de Monte-Cristo dans une ahurissante version télévisée. Son meilleur film de cette époque est sans conteste La Dernière Vague de l'australien Peter Weir.

L'icône[modifier | modifier le code]

Les années 1980 marquent la nouvelle dimension Chamberlain en le sacrant acteur des grandes productions de télévision. Ainsi, on peut le voir dans le feuilleton Shogun au côté de Yoko Shimada et Toshiro Mifune, puis, en 1983, il est le père Ralph de Bricassart dans Les oiseaux se cachent pour mourir face à Sydney Penny puis Rachel Ward. La série fut un véritable succès dans le monde entier, et particulièrement en France où les rediffusions sont régulières.

En 1985, Chamberlain va devenir Allan Quatermain le temps de deux films dans lesquels il interprète un aventurier de type Indiana Jones aux côtés de Sharon Stone, avant d'incarner pour le petit écran Casanova, rôle qui lui convient bien mieux puisqu'il redevient, au milieu des années 1980, un véritable sex-symbol pour la gent féminine ; ses partenaires ont pour nom Faye Dunaway, Sylvia Kristel, Hanna Schygulla...

Par la suite, Richard Chamberlain alterne théâtre, cinéma et télévision. On peut le voir avec l'ancienne « drôle de dame » Jaclyn Smith dans la version télévisée de La Mémoire dans la peau (Matt Damon reprendra le rôle dans la version cinéma de Doug Liman en 2002). Il enchaîne télésuites (Le Rêve californien avec la magnifique Gayle Hunnicutt) et téléfilms (un remake de La Nuit du chasseur).

Après avoir révélé son homosexualité dans un coming out alors qu'il est âgé de 69 ans[1], il participe à un grand nombre de productions télévisuelles, souvent basées sur les histoires du Japon ou du Far West.

Richard Chamberlain fait son retour en septembre 2006 à la télévision, où il participe à la saison 4 de Nip/Tuck aux côtés de Julian McMahon et Dylan Walsh, juste le temps d'un épisode, dans un rôle qui lui est assez proche.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Golden Apple Awards 1962 : Lauréat du Prix de la star masculine de l'année
  • Golden Apple Awards 1963 : Nomination au Prix de la star masculine de l'année
  • Golden Globes 1963 : Lauréat du Prix du meilleur acteur dans un film dramatique pour "Dr. Kildare"
  • Primetime Emmy Awards 1975 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une série dramatique pour Le comte de Monte-Cristo (1975)
  • Australian Film Institute 1978 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans un film dramatique pour La dernière vague
  • Golden Apple Awards 1980 : Lauréat du Prix de la star masculine de l'année
  • Golden Globes 1980 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une série dramatique pour "Colorado"
  • Golden Globes 1981 : Lauréat du Prix du meilleur acteur dans une série dramatique pour "Shogun"
  • Primetime Emmy Awards 1981 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une série dramatique pour "Shogun"
  • Primetime Emmy Awards 1983 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une mini-série où un téléfilm pour "Les oiseaux se cachent pour mourir"
  • Golden Globes 1984 : Lauréat du Prix du meilleur acteur dans une mini-série où un téléfilm pour "Les oiseaux se cachent pour mourir"
  • Aftonbladet TV Prize 1985 : Lauréat du Prix TV Prize de la meilleure performance étrangère sur TV
  • Primetime Emmy Awards 1985 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une mini-série où un téléfilm pour Wallenberg: A Hero's Story
  • Golden Globes 1986 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une mini-série où un téléfilm pour Wallenberg: A Hero's Story
  • Golden Globes 1989 : Nomination au Prix du meilleur acteur dans une mini-série où un téléfilm pour La mémoire dans la peau

Doublage français[modifier | modifier le code]

et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :