Henry Segrave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henry Segrave

{{{alternative}}}

Sir Henry Segrave en 1930 (lac de Templin).

Date de naissance 22 septembre 1896
Lieu de naissance Baltimore (Maryland)
Date de décès 13 juin 1930 (à 33 ans)
Lieu de décès Lac Windermere (Angleterre)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Qualité Pilote automobile et motonautique
Équipe Sunbeam, Talbot, Delage
Victoires 5 Grand Prix
(1 en championnat)

Sir Henry O'Neil de Hane Segrave, né le 22 septembre 1896 à Baltimore (Maryland) et décédé le 13 juin 1930 au lac de Windermere (Cumbria), était un pilote automobile britannique.

Il est essentiellement célèbre pour avoir détenu trois records de vitesse terrestre et un record de vitesse aquatique (premier conducteur à détenir simultanément les deux). Il a été le premier être humain à dépasser les 200 mph (ou milles par heure, pour 320 km/h) sur la surface terrestre.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1921, il participe à la première course sur longue distance organisée en Grande-Bretagne, sur 200 miles, la Junior Car Club 200 mile race du British Automobile Racing Club, qu'il remporte à Brooklands sur Talbot-Darracq light car (<1.5L), récidivant en 1926 sur Delage[1].

Vainqueur du Grand Prix de France 1923 (premier britannique à remporter un Grand Prix sur un voiture construite dans son pays), du Grand Prix de San Sebastian 1924, et des Grand Prix de Provence 1925 et 1926 sur Talbot, il est mieux connu pour avoir établi par la suite plusieurs records mondiaux de vitesse sur terre et sur l'eau.

Il participa également aux 24 Heures du Mans en 1925 (abandon sur Sunbeam Sport Model, avec son compatriote George Duller).

À la fin des années 1920, son intérêt pour les avions le poussa aussi à concevoir et dessiner un avion de tourisme de luxe, le Blackburn, un monoplan bimoteur en bois. Segrave construisit également trois exemplaires en métal du Saro Segrave Meteor.

Il fut le grand rival de son autre compatriote Malcolm Campbell (9 records homologués entre 1924 et 1935), dans le duel à distance que se livrèrent les deux hommes entre 1926 et 1931, l'américain Ray Keech réussissant à leur damer le pion en 1928 sur le lieu même de leurs exploits, à Daytona, alors que J.G. Parry-Thomas devait y laisser la vie en 1927.

Après avoir été la première personne à tenter de secourir l'américain Lee Bible lors de sa tentative fatale le 13 mars 1929 à Ormond Beach en Floride, pour battre son troisième record mondial vieux de deux journées à peine, il se concentra désormais sur des records nautiques de vitesse.

Le Miss England II devant son successeur le Miss England III, tous deux exposés au Musée de la Science de Londres.

La Golden Arrow de son troisième exploit ne fut pas réutilisée: elle est désormais exposée au National Motor Museum de Beaulieu, tout comme ses Sunbeam 350 hp et 1000 hp. Après le record de 1929 établi avec elle, Segrave se rendit immédiatement à Miami pour y affronter Garfield Wood, multiple recordman sur hors-bords et premier homme à franchir le cap des 100 mph sur l'eau, pour un défit aquatique en Floride. Il l'emporta, alors que Wood restait sur un record d'invincibilité de neuf années. À son retour en Angleterre, Segrave fut anobli pour ses nombreux exploits, essentiellement américains.

Quelques mois après son adoubement, il fut récupéré inconscient un vendredi 13 juin 1930 dans sa tentative de battre le record de vitesse sur l'eau à bord du Miss England II sur le lac naturel le plus étendu d'Angleterre, le lac Windermere. Le bateau avait chaviré, tuant le mécanicien Victor Halliwell. Transporté à l'hôpital, Sir Segrave reprit conscience instant, pour affirmer qu'il avait "effectivement battu le record"... puis il mourut d'hémorragies pulmonaires.

Par la suite Don Kaye obtint -objectivement cette fois- deux records de vitesse mondiaux avec ce même Miss England II.

Records terrestres homologués[modifier | modifier le code]

Galerie d'Images[modifier | modifier le code]

Sir Segrave en partance pour une course motonautique (lac de Templin, 1930).

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Lure of Speed, de lui-même, 1928 (rééd. 1932), éd. Hutchinson, ASIN: B000S6OFZW.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :