Luna 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Луна-2
(Luna 2)

Description de cette image, également commentée ci-après

La sonde Luna 2

Caractéristiques
Organisation URSS
Domaine Exploration lunaire
Impact avec la Lune
Masse 390,2 kg
Lancement 13 septembre 1959 à 06:39:42 UTC
Lanceur SS-6/R-7 (8K72)
Fin de mission 14 septembre 1959 à 22:02:24 UTC
Durée 33,5 h
Trajectoire
Orbite Trajet Terre-Lune
Impact avec la Lune le 14 septembre 1959
Programme Luna
Index NSSDC 1959-014A

Luna 2 (ou Lunik 2 ou Objet 00114) fut le premier engin spatial à entrer en contact avec la Lune et le premier à atteindre un autre corps céleste.

Luna 2, deuxième sonde du programme soviétique lancée avec succès en direction de la Lune, est très ressemblante à la sonde Luna 1. Tout comme cette dernière, Luna 2 est de forme sphérique avec des antennes situées sur un hémisphère et des instruments scientifiques visibles à la surface de cette sphère. De plus, elle ne dispose pas non plus de système propre de propulsion. Cependant, elle diffère de Luna 1, en emportant, en plus des instruments scientifiques transportés par celle-ci, un piège à ions conçu par Konstantin Gringauz sur l'hémisphère opposé à ses antennes.

Son lancement a eu lieu le 12 septembre 1959 depuis Baïkonour. À l'instar de Luna 1, elle libéra le 13 septembre un nuage orange de sodium gazeux facilitant le suivi de sa trajectoire et permettant une nouvelle fois d'étudier le comportement du gaz dans l'espace. Ce même jour, après 33 heures et 30 minutes de vol, la sonde Luna 2 cessa d'émettre des signaux radio au moment de son impact sur la Lune. Son point d'impact fut localisé dans la région lunaire de Palus Putredinis entre les cratères Archimèdes et Autolycos, lieu qui portera par la suite le nom de Sinus Lunicus en mémoire à la sonde Luna 2, approximativement à une longitude de 0° et une latitude nord de 29,1°. Trente minutes plus tard, le troisième étage de sa fusée s'est écrasé sur la Lune. Étant donné la vitesse estimée de l'impact (3,3 km/s, soit plus de 10 000 km/h), la sonde Luna 2 ainsi que le troisième étage de sa fusée se sont vraisemblablement vaporisés suite au crash.

Du point de vue scientifique, Luna 2 restera dans l'histoire comme la première sonde à avoir prouvé la présence du vent solaire dans l'espace grâce à son piège à ions. Elle a également confirmé l'absence de champ magnétique (détectable) de la Lune et révélé l'absence de ceinture de radiations autour de la Lune.

Caractéristiques mission[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Soviet space exploration - the first decade de W. Shelton chez Arthur Barker Ltd., Londres, Royaume-Uni, 1969.
  • The new Russian space programme from competition to collaboration de B. Harvey chez John Wiley & Sons, Chichester, Royaume-Uni, 1996
  • Handbook of soviet lunar and planetary exploration - volume 47 science and technology series de N. L. Johnson dans American Astronautics Society Publications, 1979
  • Soviets hit moon, data flow improves de E. Clark dans Space Technologies,2, N°4, pages 4-6, octobre 1959

Articles connexes[modifier | modifier le code]