Luna 10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Луна-10
(Luna 10)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

La sonde Luna 10

Caractéristiques
Organisation URSS
Domaine Exploration lunaire
Masse 1584 kg (au lancement)
Lancement 31 mars 1966 à 10:48 UTC
Lanceur Molniya 8K78M
Fin de mission 30 mai 1966 (perte de contact)
Durée 60 jours
Orbite Orbite lunaire
Périapside 2 088 km
Apoapside 2 738 km
Période 178,05 min
Inclinaison 71,9°
Excentricité 0,14
Orbites 485
Programme Luna
Index NSSDC 1966-027A

Luna 10 (appelée aussi Lunik 10 ou Objet 02126) fut la dixième sonde soviétique du programme Luna. Elle fut le premier appareil à se placer en orbite autour de la Lune et le premier à se placer en orbite autour d'un autre corps céleste que la Terre, le 3 avril 1966. Les sept instruments embarqués fonctionnèrent et transmirent leurs signaux pendant 56 jours avant que les batteries ne s'épuisent.

La sonde Luna 10 fut lancée vers la Lune à partir d'une orbite terrestre intermédiaire. La sonde se plaça en orbite lunaire le 3 avril 1966 et termina sa première révolution au bout de 3 heures, devenant ainsi le premier satellite artificiel de la lune. Les instruments scientifiques embarqués comprenaient:

  • un spectromètre à rayons gamma opérant dans la bande d'énergie 0,3 à 3 MeV ;
  • un magnétomètre trois axes ;
  • un détecteur de météorites ;
  • un instrument destiné à l'étude du plasma solaire ;
  • des équipements pour mesurer les émissions infra-rouge de la Lune et les conditions radiatives de l'environnement lunaire ;

Des études du champ de gravitation lunaire furent également menées. Pour l'anecdote, la sonde retransmit vers la Terre un enregistrement de l'Internationale lors du XXIIe congrès du Parti Communiste Soviétique. Luna 10 demeura opérationnelle pendant 460 révolutions et effectua 219 transmissions de données vers la Terre jusqu'à la perte totale du signal le 30 mai 1966.

Expérience de magnétométrie[modifier | modifier le code]

Luna 10 a procédé à la mesure du champ magnétique lunaire par intermittence sur deux mois. L'instrument était un magnétomètre trois axes calibré de -50 à +50 nanoteslas. Aucune restitution d'attitude du satellite ne fut utilisée, aussi seule la résultante du champ magnétique et ses composantes par rapport à l'axe de spin instantané du satellite furent déterminées. Le magnétomètre était situé à l'extrémité d'un mât, à 1,5 m de la sonde. La période d'échantillonnage du vecteur champ magnétique était de 128 s. La précision des mesures fut estimée à 9 nanoteslas pour la composante parallèle à l'axe de spin et 2,5 nanoteslas pour la composante perpendiculaire, soit une erreur résiduelle de 10 nanoteslas sur la résultante.

Caractéristiques mission[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Preliminary interpretation of results of measurements by the lunar orbiting satellite Luna 10 (in Russian) de Sh. Sh. Dolginov, Geomagn. i Aeron., 7, N°3, pages 436-441, 1967.
  • Soviet space exploration - the first decade de W. Shelton chez Arthur Barker Ltd., Londres, Royaume-Uni, 1969
  • Handbook of soviet lunar and planetary exploration - volume 47 science and technology series de N. L. Johnson dans American Astronautics Society Publications, 1979

Articles connexes[modifier | modifier le code]