Zond 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zond3 est un vaisseau spatial du programme spatial soviétique Zond. C'est le premier vaisseau de ce programme à réussir sa mission. L'engin a été lancé le 18 juillet 1965 et a survolé la Lune le 20 juillet 1965 afin de récupérer plusieurs photographies de sa surface. On croit que Zond 3 a été initialement conçu comme un engin spatial auxiliaire de Zond 2 pour être lancé vers Mars au cours de la fenêtre de lancement de 1964. Le lancement a été manqué et l'engin spatial a été lancé comme vaisseau spatial d'essai sur une trajectoire de Mars, alors que Mars n'était plus atteignable.

Conception de Zond 3[modifier | modifier le code]

La conception Zond 3 est similaire à celle de Zond 2. En plus de l'équipement d'imagerie, il contenait un magnétomètre, des spectrographes à ultraviolet (0,25 à 0,35 micromètre et 0,19 à 0,27 micromètre), et à infrarouge (3 à 4 micromètre), des capteurs de rayonnements (gaz à décharge et compteur de scintillations), un radiotélescope et un instrument de mesure de micrométéorites. La sonde possédait également un moteur ionique expérimental[1].

Mission[modifier | modifier le code]

L'engin spatial, un Mars 3MV-4A, est lancé à partir de la plate-forme de mise en orbite terrestre de Tyazheliy Spoutnik (65-056B) vers la Lune et l'espace interplanétaire. La sonde était équipée d'un appareil photographique d'ouverture 106 mm et d'une télévision qui ont permis un système automatique de traitement des images. Le 20 juillet, la sonde a survolé la lune environ 33 heures après son lancement à une distance de 9 200 km. 25 photos de très bonne qualité ont été prises de la surface lunaire sur une surface de 11 570 sur 9 960 km sur une période de 68 minutes. Les photos couvrent 19 000 000 km² de la surface lunaire. Les photos ont été transmises par télécopieur jusqu'à la Terre à une distance de 2 200 000 km. La transmission a continué jusqu'à une distance de 31 500 000 km et certains signaux ont continué d'être transmis sur une distance proche de l'orbite de Mars, prouvant ainsi les capacités du système de communications. Après le survol lunaire, Zond 3 a continué l'exploration de l'espace dans une orbite héliocentrique[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Zond 3 », National Aeornautics and Administration (consulté en 14/01/2007)

Sources[modifier | modifier le code]