Lotus 101

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lotus 101

Lotus 101

Satoru Nakajima à bord de la Lotus 101 au Japon en 2011

Présentation
Équipe Drapeau du Royaume-Uni Camel Team Lotus
Constructeur Lotus Cars
Année du modèle 1989
Concepteurs Frank Dernie
Mike Coughlan
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et kevlar
Suspension avant Poussoirs et tirants, amortisseurs Bilstein
Suspension arrière Poussoirs et tirants, amortisseurs Bilstein
Nom du moteur Judd CV
600 ch à 11 000 tr/min
Cylindrée 3 493 cm³
Configuration V8 à 76°
Boîte de vitesses Lotus manuelle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Carburant Elf
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Camel
Histoire en compétition
Pilotes 11. Drapeau du Brésil Nelson Piquet
12. Drapeau du Japon Satoru Nakajima
Début Grand Prix automobile du Brésil 1989
Courses Victoires Pole Meilleur tour
16 0 0 1
Championnat constructeur 6e avec 15 points
Championnat pilote Nelson Piquet : 8e
Satoru Nakajima : 21e

Chronologie des modèles (1989)

La Lotus 101 est la monoplace de Formule 1 engagée par Team Lotus en 1989. À la suite du départ de Gérard Ducarouge, Frank Dernie est nommé directeur technique en novembre 1988. La 101 est conçue en quelques semaines Néanmoins, le gros du travail avait été réalisé par le designer en chef Mike Coughlan.

Historique[modifier | modifier le code]

Le départ de Gérard Ducarouge coïncide avec la fin de de l'ère des moteurs turbocompressés et du partenariat entre Lotus et Honda. Les écuries de Formule 1 doivent désormais utiliser un moteur atmosphérique de 3 500 cm³ de cylindrée. Lotus opte pour un moteur Judd CV32 client (Judd fournissant officiellement March Engineering), le déficit de puissance devant être limité par la conception d'une nouvelle culasse à cinq soupapes par cylindre.

La 101 se révèle rapidement peu performante ; les moteurs Judd sont moins puissants que le V10 Honda de McLaren et les pneus Goodyear, conçus principalement pour McLaren et Ferrari qui ont adapté leurs châssis à leurs performances, ne permettent pas de rattraper la concurrence.

Les deux Lotus ne se qualifient pas au Grand Prix de Belgique : la famille de Colin Chapman remplace Peter Warr par Tony Rudd et le projet de culasse Tickford est abandonné.

Au volant de la 101, Nelson Piquet termine à trois repises quatrième et finit la saison huitième du championnat du monde des pilotes avec douze points. À ses côtés, Satoru Nakajima obtient comme meilleur résultat une quatrième place lors du dernier Grand Prix de la saison, en Australie.

Résultats complets en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo d'une Lotus 101 à Goodwood en 2010
La Lotus 101 de Satoru Nakajima en démonstration à Goodwood en 2010.
Résultats détaillés de la Lotus 101 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1989 Camel Team Lotus Judd CV V8 Goodyear BRÉ SMR MON MEX CAN CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 15 6e
Nelson Piquet Abd Abd Abd 11e Abd 4e 8e 4e 5e 6e Nq Abd Abd 8e 4e Abd
Satoru Nakajima 8e Nc Nq Abd Abd Nq Abd 8e Abd Abd Nq 10e 7e Abd Abd 4e

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :