Lotus 109

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lotus 109

Lotus 109

Johnny Herbert à bord de la Lotus 109 lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1994

Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Team Lotus
Constructeur Team Lotus
Année du modèle 1994
Concepteurs Peter Wright
Chris Murphy
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Nom du moteur Mugen-Honda MF-351HC
Cylindrée 3 500 cm³
725 ch à 13 500 tr/min
Configuration 10 cylindres en V
Boîte de vitesses Lotus/XTrac semi-automatique longitudinale
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque en carbone
Poids 515 kg
Dimensions Empattement : 2950 mm
Voie avant : 1650 mm
Voie arrière : 1600 mm
Carburant Mobil
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 11.-12. Drapeau de l'Italie Alessandro Zanardi
11. Drapeau de la Belgique Philippe Adams
11. Drapeau de la France Éric Bernard
11. Drapeau de la Finlande Mika Salo
12. Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert
Début Grand Prix automobile d'Espagne 1994
Courses Victoires Pole Meilleur tour
12 0 0 0
Championnat constructeur 12e avec aucun point
Championnat pilote Éric Bernard : 18e
Johnny Herbert : 26e
Alessandro Zanardi : 30e
Mika Salo : 32e
Philippe Adams : 36e

Chronologie des modèles (1994)

La Lotus 109 est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie Lotus lors de la saison 1994 de Formule 1. Elle est pilotée par l'Italien Alessandro Zanardi et le Britannique Johnny Herbert, remplacés ponctuellement par le Belge Philippe Adams, le Français Éric Bernard et le Finlandais Mika Salo.

La 109 est une évolution de la Lotus 107C engagée au début de la saison, la 109 n'étant pas encore prête à ce moment-là. La 109 se distingue de sa devancière par des pontons retravaillés, un empattement raccourci et un centre de gravité rabaissé. La monoplace fait ses débuts en championnat à partir du Grand Prix d'Espagne, cinquième manche de la saison.

En Espagne, seul Johnny Herbert dispose de la 109, Alessandro Zanardi devant encore utiliser la 107C : si en qualification, la nouvelle monoplace est plus rapide que sa devancière, elle ne permet pas à Herbert de s'extirper du fond de grille puisqu'il se qualifié en vingt-deuxième position, juste devant son coéquipier. En course, le Britannique abandonne au quarante-et-unième tour suite à un tête-à-queue[1],[2]. Au Canada, Herbert, à nouveau seul bénéficiaire de la 109, domine à nouveau Zanardi et termine huitième de l'épreuve, à un tour du vainqueur Michael Schumacher[3].

À partir du Grand Prix suivant, en France, le deuxième exemplaire de la 109 est prêt pour Zanardi qui se qualifiera en vingt-troisième position tandis que Herbert signe le dix-neuvième temps[4]. En course, l'Italien abandonne au bout de vingt tours suite à une panne moteur tandis que Herbert finit septième[5]. En Allemagne, les deux Lotus sont éliminés dès le départ de la course à cause d'un carambolage impliquant huit autres pilotes[6].

En Belgique, Lotus, exsangue financièrement, fait appel au pilote local Philippe Adams afin de compléter son budget. Adams, qui remplace Zanardi pour ce Grand Prix, se révèle être hors du coup en se qualifiant en vingt-sixième et dernière position, alors que Herbert signe le vingtième temps[7]. En course, si Herbert prend la douzième place, Adams part en tête-à-queue et reste bloqué dans les graviers au seizième tour en voulant laisser passer le pilote Williams F1 Team David Coulthard, qui lui prenait un tour[8].

Lors du Grand Prix suivant, en Italie, Zanardi retrouve son baquet et signe le treizième temps des qualifications, favorisé par la puissance du moteur Mugen-Honda sur le rapide tracé de Monza, alors que Herbert réalise l'exploit de se qualifier en quatrième position, à cinq dixièmes de la Ferrari de Jean Alesi. En course, les deux pilotes Lotus déchantent, aucun d'entre eux ne parvenant à franchir la ligne d'arrivée[9],[10].

Au Portugal, Adams remplace Zanardi et termine seizième de la course, tandis que Herbert se classe onzième[11]. Lors de la manche suivante, en Europe, Zanardi retrouve définitivement son baquet alors que Herbert part chez Ligier, remplaçant le Français Éric Bernard, limogé, mais qui retrouve un volant chez Lotus. Le Français, dominé tout au long du Grand Prix par Zanardi, termine dix-huitième de l'épreuve[12]. Pour les deux dernières courses de la saison, Lotus engage en lieu et place de Bernard le novice Mika Salo. Pour sa première participation, le Finlandais termine dixième du Grand Prix du Japon, devant son coéquipier[13]. Lors de la manche suivante, en Australie, aucune Lotus ne franchira la ligne d'arrivée[14].

À la fin de la saison, Lotus termine à la douzième place du championnat des constructeurs avec aucun point, une première dans l'histoire de l'écurie, qui se retire de la Formule 1 après 36 ans de participation[15].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Lotus 109 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1994 Team Lotus Mugen-Honda MF-351HC V10 Goodyear BRÉ PAC SMR MON ESP CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR EUR JAP AUS 0* 12e
Alessandro Zanardi Abd Abd Abd 13e Abd 16e 13e Abd
Philippe Adams Abd 16e
Johnny Herbert Abd 8e 7e 11e Abd Abd 12e Abd 11e
Éric Bernard 18e
Mika Salo 10e Abd

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qualifications du Grand Prix d'Espagne 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  2. « Classement du Grand Prix d'Espagne 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  3. « Classement du Grand Prix du Canada 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  4. « Qualification du Grand Prix de France 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  5. « Classement du Grand Prix de France 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  6. « Classement du Grand Prix d'Allemagne 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  7. « Qualifications du Grand Prix de Belgique 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  8. « Classement du Grand Prix de Belgique 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  9. « Qualifications du Grand Prix d'Italie 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  10. « Classement du Grand Prix d'Italie 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  11. « Classement du Grand Prix du Portugal 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  12. « Classement du Grand Prix d'Europe 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  13. « Classement du Grand Prix du Japon 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  14. « Classement du Grand Prix d'Australie 1994 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)
  15. « Classements généraux de la saison 1994 de Formule 1 », sur statsf1.com (consulté le 5 mai 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :