Lotus 16

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lotus 16

Lotus 16

Lotus 16 exposée au musée de Donington Park

Présentation
Équipe Team Lotus
Bruce Fisher
Dorchester Service Station
Robert Bodle Ltd.
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni Lotus Cars
Année du modèle 1958-1959-1960
Concepteurs Colin Chapman
Spécifications techniques
Châssis Aluminium sur châssis tubulaire en acier
Suspension avant indépendante à ressort et fourche
Suspension arrière indépendante à ressort et fourche
Nom du moteur Coventry Climax FPF 2.0
Cylindrée 1 967 cm³
Configuration 4 cylindres en ligne
Position du moteur avant
Boîte de vitesses Lotus Z
Nombre de rapports 5 rapports
Système de freinage Freins à disque
Dimensions et Poids Empattement : 2233 mm
Voie avant : 1193 mm
Voie arrière : 1193 mm
490 kg
Pneumatiques Dunlop
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau du Royaume-Uni Cliff Allison
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau du Royaume-Uni Alan Stacey
Drapeau des États-Unis Pete Lovely
Drapeau du Royaume-Uni Innes Ireland
Drapeau de l’Argentine Rodriguez Larreta
Drapeau du Royaume-Uni Bruce Halford
Drapeau du Royaume-Uni David Piper
Début Le 6 juillet 1958 au GP de France
Courses Victoires Pole Meilleur tour
17 0 0 0
Championnat constructeur 9e avec 3 points en 1958
5e avec 5 points en 1959
Championnat pilote 0

Chronologie des modèles (1958-1959-1960)

La Lotus 16[1] est une monoplace de Formule 1, Formule 2, la dernière du constructeur Lotus Cars avec un moteur situé à l'avant[2]. Le châssis tubulaire en acier est recouvert d'une carrosserie aérodynamique en aluminium. Les suspensions sont indépendantes sur les quatre roues, les freins, à disques.

La 18 fut utilisée en Grand Prix de Formule 1 avec un moteur 4 cylindres Coventry Climax FPF de 2 000 cm³ ou réalisé à 2 207 cm³ développant environ 200 ch et en Formule 2 avec le même type de moteur en configuration 1 500 cm³. En Grand Prix, le moteur était incliné sur le côté et de biais par rapport à l'axe de la voiture pour abaisser le centre de gravité et diminuer la surface frontale. De fait, l'arbre de transmission passait à la gauche du pilote. Cette solution technique fut la cause de nombreux problèmes inexistants en Formule 2 où le moteur était monté dans l'axe[3].

Avec la 16, Lotus Cars n'eut pas beaucoup de succès, Graham Hill et le débutant Jim Clark ne réussissant qu'une maigre sixième place en Grands Prix. En 1960, la Lotus 16 est remplacée par la Lotus 18 à moteur arrière qui marque le début du succès pour le Team Lotus.

Résultats complets en championnat du monde[modifier | modifier le code]

La Lotus 16 au Grand Prix de l'Âge d'Or au Circuit de Dijon-Prenois
Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Points inscrits Classement
1958 Team Lotus Coventry Climax FPF 2.0 Dunlop ARG MON NLD USA BEL FRA GBR ALL POR ITA MAR 3* 9e
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Abd. Abd. Abd. 6 16
Drapeau du Royaume-Uni Cliff Allison 10
Drapeau du Royaume-Uni Alan Stacey Abd.
Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Points inscrits Classement
1959 Team Lotus Coventry Climax FPF 2.0 Dunlop MON IND NLD FRA GBR ALL POR ITA USA 5 5e
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Abd. 7 Abd. 9 Abd. Abd. Abd.
Drapeau des États-Unis Pete Lovely NQ
Drapeau du Royaume-Uni Innes Ireland 4 Abd. Abd. Abd. Abd. 5
Drapeau du Royaume-Uni Alan Stacey 8 Abd.
John Fisher Coventry Climax FPF 2.0 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni Bruce Halford Abd.
Dorchester Service Station Coventry Climax FPF 2.0 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni David Piper Abd.
Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Points inscrits Classement
1960 Team Lotus Coventry Climax FPF 2.0 Dunlop ARG MON IND NLD BEL FRA GBR POR ITA USA 0 NC
Drapeau de l’Argentine Rodriguez Larreta 9
Drapeau du Royaume-Uni Alan Stacey Abd.
Robert Bodle Ltd. Coventry Climax FPF 2.0 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni David Piper Abd. Abd.

Légende : ici * 3 points marqués avec la Lotus 12

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « vidéo », sur www.motorlegend.com (consulté le 12 septembre 2010)
  2. « Lotus 16 », sur www.club-lotus.fr (consulté le 12 septembre 2010)
  3. (en) « Lotus 16 Climax », sur www.ultimatecarpage.com (consulté le 12 septembre 2010)