Lotus 91

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lotus 91

Lotus 91

Lotus 91 exposée au Japon

Présentation
Équipe John Player Team Lotus
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni Lotus Cars
Année du modèle 1982-1983
Concepteurs Colin Chapman, Martin Ogilvie
Spécifications techniques
Châssis Châssis monocoque en kevlar et fibre de carbone
Suspension avant Amortisseurs Koni
Suspension arrière Amortisseurs Koni
Nom du moteur Ford-Cosworth DFV V8
Cylindrée 2 993 cm³
480 ch à 11 000 tr/min
Configuration 8 cylindres en V à 90°
Position du moteur arrière
Boîte de vitesses Lotus-Hewland FGA 400
Nombre de rapports 5 rapports
Système de freinage Freins à disque
Dimensions et Poids Empattement : 2748 mm
Voie avant :1883 mm
Voie arrière :1701 mm
Poids : 580 kg
Carburant Valvoline
Pneumatiques Goodyear, Pirelli
Partenaires John Player Special
Histoire en compétition
Pilotes 11. Drapeau de l'Italie Elio De Angelis
12. Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell
12. Drapeau du Brésil Roberto Moreno
12. Drapeau du Royaume-Uni Geoff Lees
Début Le 21 mars 1982 au GP du Brésil
Courses Victoires Pole Meilleur tour
15 1 0 0
Championnat constructeur 5e avec 30 points
Championnat pilote 0

Chronologie des modèles (1982-1983)

La Lotus 91 est une monoplace de Formule 1 de l'écurie Lotus, engagée en course au cours de la saison 1982 et confiée à Elio De Angelis, Nigel Mansell, Roberto Moreno et Geoff Lees et engagée à une seule reprise en 1983, pour De Angelis lors du Grand Prix inaugural au Brésil.

Historique[modifier | modifier le code]

La Lotus 91, étroitement dérivée des Lotus 87 et Lotus 87B, reste toutefois efficace grâce à sa conception simple. Cependant cette efficacité ne lui permet pas de rivaliser avec les moteurs turbocompressés des Williams, Brabham, Ferrari, Renault. Nigel Mansell s'emparera pourtant de la troisième place lors de la deuxième course de la saison, au Brésil.

La saison 1982 est marquée par une alternance de belles courses de la part des équipiers Mansell et Elio De Angelis. Le , De Angelis signe la victoire au Grand Prix d'Autriche, 125 millièmes de seconde devant la Williams de Keke Rosberg : il s'agit de la dernière victoire d'un moteur Ford-Cosworth DFV V8 en Formule 1, la première ayant elle aussi été obtenue sur une Lotus, en 1967.

Cette saison fut celle de la transition vers l'ère turbo avec la signature d'un accord Lotus-Renault pour 1983. Si Lotus semble promise à faire son retour parmi les top teams, la mort de Colin Chapman le entraînera des bouleversements critiques pour l'équipe, qui dans ses errements, alignera trois modèles de voitures en 1983, les Lotus 92, Lotus 93T et Lotus 94T.

Résultats complets en championnat du monde[modifier | modifier le code]

La Lotus 91 dotée d'un aileron avant, en démonstration à Snetterton.
Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Points inscrits Classement
1982 John Player Team Lotus Ford-Cosworth DFV V8 Goodyear AFS BRA USW SMR BEL MON USE CAN NLD GBR FRA ALL AUT AUT ITA VEG 30 5e
Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell 3 7 Abd. 4 Abd. Abd. Abd. 9 Abd. 8 7 Abd.
Drapeau de l'Italie Elio De Angelis Abd. 5 4 5 Abd. 4 Abd. 4 Abd. Abd. 1 6 Abd. Abd.
Drapeau du Brésil Roberto Moreno NQ
Drapeau du Royaume-Uni Geoff Lees 9
Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Points inscrits Classement
1983 John Player Team Lotus Ford-Cosworth DFV V8 Pirelli BRA USW FRA SMR MON BEL USE CAN GBR ALL AUT NLD ITA EUR AFS 11* 8e
Drapeau de l'Italie Elio De Angelis DSQ**

Légende : ici * 11 points marqués avec la Lotus 93T et la Lotus 94T
** Elio De Angelis utilise une Lotus 93T durant la course, entraînant ainsi sa disqualfication