London Business School

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 31′ 35″ N 0° 09′ 39″ O / 51.52639, -0.16083 La London Business School (LBS) est une école de management internationale créée en 1964 à Londres (Royaume-Uni).

L'établissement, spécialisé dans l'enseignement post-graduate, délivre plusieurs types de diplômes : masters, MBA et un PhD. Son Master of Business Administration est l'un des programmes les plus prestigieux au monde, régulièrement classé parmi les meilleurs mondiaux[1].

L'école[modifier | modifier le code]

London Business School

La London Business School a été fondée en 1964 sous le nom de London Graduate School avec à sa tête Arthur Earle. Le premier programme lancé est la formation pour les cadres par le biais de l'Executive Education, puis un Master of Science. C'est ce programme qui est devenu en 1987 le MBA. En 1970, la reine Elizabeth II inaugure les locaux actuels de l'école, situés dans le Sussex Palace à Regent's Park. Les bâtiments, qui datent de 1822, sont l'œuvre de l'architecte John Nash. En 1986, l'école prend son nom actuel, la London Business School.

Aujourd'hui, la London Business School a à sa tête le doyen Sir Andrew Likierman.

Le Master in Business Administration[modifier | modifier le code]

La LBS est très largement reconnue pour son programme MBA full-time. Dans les classements de Business Week et du Financial Times, il est régulièrement placé dans les meilleurs mondiaux. Sur son site internet[2], John Byrne, créateur du classement de Business Week le place en première place des MBA internationaux. En 2009, il est premier ex-aequo avec Wharton dans le classement du FT[1] , un évènement, un MBA européen devant les programmes américains. En 2010, le même Financial Times classe le MBA de la London Business School premier au classement mondial[1] devant Wharton..

L’organisation du programme[modifier | modifier le code]

L'enseignement se caractérise par sa flexibilité. Il dure entre 15 et 21 mois en fonction de la volonté de l'étudiant. La première année est consacrée aux Core Courses, les connaissances générales nécessaires aux managers. Au cours de l'été entre la première année et la seconde année, les étudiants peuvent faire soit un stage en entreprise soit se consacrer à un projet de création d'entreprise dans le cadre de l'Entrepreneurship Summer School.

En deuxième année, ils doivent choisir entre 9 et 12 électifs (dans un porte-feuille de plus de 80 électifs différents) afin de personnaliser leur enseignement en fonction de leurs besoins et de leur objectif professionnel.

L’enseignement[modifier | modifier le code]

La méthode d'enseignement est diverse. En cours, elle est basée sur des cours participatifs et des études de cas. Le MBA se veut pratique et l'enseignement incite les étudiants à se déplacer directement dans les entreprises pour les visiter. Ce sont les field trips en groupe. D'autre part, le Shadow project permet à un étudiant de suivre un dirigeant pendant une semaine et voir concrètement son rôle et son style de management.

L'importance est mise aussi sur le travail de groupe. Les travaux de groupe comptent ainsi pour la moitié de la note de première année.

Les étudiants[modifier | modifier le code]

La grande particularité du MBA de la LBS est la grande diversité de ses étudiants. Il y a régulièrement plus de 50 nationalités représentées dans ses étudiants. Aucune ne représente plus de 20 % de la promotion. L'ouverture sur des cultures et des langues différentes est accentuée par l'obligation faite à tous les étudiants de suivre des cours de langues étrangères dans le cursus du MBA. Les étudiants peuvent aussi profiter d'un trimestre d'échange à l'étranger avec d'autres MBA partenaires comme celui de l'université Columbia ou Wharton aux États-Unis, d'HEC Paris ou encore de l'université de Hong Kong ou bien l'Indian School of Business.

L’Executive MBA[modifier | modifier le code]

L’Executive MBA a pour vocation de former des étudiants qui veulent se former et franchir des nouvelles étapes tout en continuant de mener leur carrière professionnelle. Il permet à ceux qui ne peuvent pas s’installer à Londres pendant deux ans à temps plein de bénéficier d’un programme MBA. Même si les tailles de promotion sont plus petites que le MBA à temps-plein (entre 80 et 100 étudiants par promotion), elles sont aussi très diverses avec entre 25 et 30 nationalités représentées et originaires des 5 continents. Le processus de sélection est le même que pour le programme à temps plein : une sélection sur dossier (GMAT, TOEFL, dossier de motivation) puis une sélection sur entretien.

Le programme se décline en 4 possibilités : l’EMBA, le Dubaï-London EMBA, le Global EMBA et le Global Asia. Pour le premier, l’enseignement se fait à Londres. Pour le second, les cours sont donnés à Dubaï. Le troisième est le fruit de la collaboration entre la London Business School et la Columbia Business School. Les étudiants suivent des cours des deux Business Schools à Londres et à New York. Le dernier s'appuie sur les cours de 3 Business Schools, la London Business School, la Columbia Business School et la Hong-Kong University.

Le programme ressemble beaucoup au « Full-Time ». Les matières étudiées sont les mêmes et organisées selon des cours fondamentaux obligatoires et des électifs à option pour personnaliser et approfondir des thèmes particuliers. Cependant, il diffère suivant plusieurs points pour s’adapter à son public. Il dure sur 20 mois. Les étudiants viennent en cours le vendredi et le samedi ce qui leur permet de travailler du lundi au jeudi (ce qu’ils font généralement tous). Il n’y a par conséquent pas de stage obligatoire. Mais, l’absence de stage est compensée par les 4 « International Assignements ». Pendant 1 semaine, un groupe de 6 étudiants accompagné par un professeur part à l’étranger mener une étude sur une société ayant une problématique particulière. À l’issue de cette semaine, les étudiants exposent leurs résultats aux dirigeants de l’entreprise.

Le programme d’Executive MBA tient une place importante au sein de la London Business School, non seulement sur le plan symbolique comme l’école a d’ailleurs commencé avec un programme de formation destiné aux cadres, mais aussi de manière très pratique comme les « executive MBA » ont de nombreuses interactions avec les « Full-time ». D’ailleurs, il n’y a pas de différences entre les étudiants des 2 programmes. Les Executives ont notamment un accès complet aux ressources, aux clubs, au réseau des anciens et au service de carrière[3], ce qui est peu répandu dans les autres écoles.

L’Executive MBA de la London Business School a été classé à la première place mondiale dans le classement 2009 du Financial Times.

Le corps professoral[modifier | modifier le code]

Les professeurs de la London Business School sont régulièrement distingués et cités dans la presse. Parmi eux, il y a notamment :

  • Don Sull[6] et John Mullins[7], professeurs d’Entrepreunariat
  • Raman Uppal, professeur de Finance, coauteur du livre International Financial markets and the Firm

La recherche à la London Business School[modifier | modifier le code]

London Business School

La recherche et ses projets appliqués sont très importants à LBS. Les professeurs mais aussi les étudiants en PhD ou en MBA participent dans plusieurs domaines :

  • La Comptabilité sur des sujets larges comme l'évolution des normes comptables internationales ou plus pointus comme les méthodes d'évalutation des entreprises. LBS organise dans ce cadre le London Business School Accounting Symposium, une série de conférences sur le site de l'école avec des professeurs de comptabilité et des professionnels pour discuter de ce domaine.
  • L'Économie. Les titulaires de la chaire d'Economie à la LBS sont les professeurs Jean-Pierre Benoit et Andrew Scott. La recherche en Economie passe non seulement par les étudiants en PhD mais aussi par des activités visant à diffuser ces recherches comme les séminaires hebdomadaires qui permettent à un chercheur invité de présenter ses recherches.
  • La Finance tient une place importante dans la recherche à LBS du fait de sa proximité avec la City. Plusieurs centres de recherche spécialisés ont été créés : le Hedge Fund center, le center for corporate governance, et le Coller institute for Private Equity. LBS dispose aussi du London Share Price Database, base de données recouvrant l'historique des cours de plus de 9 000 actions depuis 1955.
  • Le Management. LBS est le siège du Advanced Institute of Management Research. Ce centre de recherche regroupe plus de 110 organisations différentes (universités, entreprises, associations) pour améliorer les pratiques et la connaissance dans le domaine du management.
  • Le Marketing. Cette discipline fait partie des points forts de recherche à la London Business School et de son programme de PhD. L'éventail des sujets de recherche en marketing est étendu, et va des stratégies de communication au comportement du consommateur en passant par les stratégies de fixation des prix par les entreprises. Le centre de recherche en marketing apporte son soutien aux étudiants et notamment au Media Club ainsi qu'au Marketing Club[11]. Le Media Club qui compte plus de 300 membres organise chaque novembre une suite de conférences regroupant plus de 200 professionnels des Media venant réfléchir sur les enjeux de leur secteur.
  • Le comportement des individus dans les organisations. Il s'agit d'étudier le comportement des individus, leurs stratégies individuelles, leur psychologie mais aussi les dynamiques de groupes, les relations inter-personnelles dans l'entreprise.
  • Le Management Stratégique et International. Chaque année, ce centre de recherche organise la Sumantra Ghoshal Conference on Managerially Relevant Research qui a pour but de diffuser les résultats des plus intéressantes recherches en management effectuées dans le monde universitaire.

Les Clubs[modifier | modifier le code]

Les clubs étudiants ont une place très importante dans la vie de la London Business School. Il y a deux types de clubs : les clubs professionnels et les clubs « sociaux ».

Les clubs professionnels regroupent tous les secteurs d'activités de l'entreprise. Ils ont pour vocation de faire le lien entre les professionnels d'un secteur et les étudiants de la LBS. Parmi les plus importants, on peut citer le Consulting club[12], le Media Club qui organise tous les ans le Media Summit ou encore le Private Equity Club. Certains sont très spécialisés comme le Sport Business Club traitant uniquement des entreprises liées au monde du sport.

Les Clubs sociaux sont les clubs sportifs (rugby à XV, football, mais aussi Cricket, golf) ou à vocation d'ouverture personnelle (clubs géographiques, ou bien humanitaires).

C'est le club des sundowners qui organise une des traditions de la London Business School. Il s'agit tous les jeudi soirs de se retrouver autour d'un verre pour assister à la présentation d'une entreprise et de ses activités.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Cf. classement du magazine Businessweek et celui du journal Financial Times
  2. Site du Poets & Quants[1]
  3. Interview de Lyn Hoffman, assistant Dean of the Sloan and the Executive MBA programmes. Podcast du 10/12/2007
  4. Les gourous du Management [2]
  5. Thinkers 50 [3]
  6. le site de Don Sull [4], son blog sur le site du Financial Times [5]
  7. Site de Stanford University 50[6]
  8. Thinkers 50 [7]
  9. Le site de Freek Vermeulen[8], son blog[9]
  10. Site de l’AIB [10]
  11. le site du Marketing CLub de London Business School [11]
  12. Site du Consulting Club de London Business School[12]