Littérature réunionnaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La littérature réunionnaise est la littérature régionale française que pratiquent les personnes liées à l'île de La Réunion, département d'outre-mer dans le sud-ouest de l'océan Indien. Elle s'est d'abord déployée grâce aux contes et à la poésie réunionnaise, florissante dès le milieu du XVIIIe siècle, avant de s'investir dans le roman à compter du milieu du XIXe siècle et de la parution en 1844 des Marrons de Louis Timagène Houat[1]. En plein renouveau depuis la départementalisation de La Réunion, elle s'exprime aussi bien en langue française qu'en créole réunionnais.

Principaux auteurs et poètes[modifier | modifier le code]

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Principaux éditeurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Noirs, Cafres et Créoles. Étude de la représentation du non-Blanc réunionnais. Documents et littératures réunionnaises (1710-1980), Rose-May Nicole, Éditions L'Harmattan, Paris, 1996ISBN 2-7384-4615-9.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Les littératures des îles de l'océan Indien par Jean-Louis Joubert, (enregistrement lors de la rencontre Couleur saphir, no 91, du 27 février 2004), ARCC, Paris, CD, 51'.

Liens externes[modifier | modifier le code]