Les Souliers de la reine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Souliers de la reine
Les Caprices d'Oxane
Черевички
Image décrite ci-après
Couverture d'une réédition de 1901 de la partition vocale.

Genre Opéra
Nbre d'actes 4 actes et 8 scènes
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Livret Iakov Polonski ; révisé par Tchaïkovski et Nikolaï Tchaev
Langue
originale
Russe
Sources
littéraires
La Nuit de Noël, extrait des Soirées du hameau de Nicolas Gogol
Durée
approximative
env. 3 h
Dates de
composition
1885
Partition
autographe
Musée d'État de la Culture Musicale M. Glinka, Moscou (conducteur et extraits de la partition vocale)
Création 31 janvier 1887
Théâtre Bolchoï, Moscou
Personnages

Les Souliers de la reine, en russe Tcherevitchki (Черевички), appelé aussi Les Caprices d'Oxane, est un opéra en quatre actes et huit scènes de Piotr Ilitch Tchaïkovski, sur un livret russe de Iakov Polonski, fondé sur la nouvelle de Nicolas Gogol, La Nuit de Noël, extrait des Soirées du hameau, et composé entre février et avril 1885. C'est la version remaniée de l'opéra Vakoula le Forgeron ; le livret fut révisé par Tchaïkovski et Nikolaï Tchaev. La première représentation eut lieu au Théâtre Bolchoï, à Moscou, le 31 janvier 1887.

Genèse[modifier | modifier le code]

Ainsi qu'il l'écrivit dans une lettre à son éditeur Jurgenson datée du 10 mai 1884 (dans le calendrier grégorien), Tchaïkovski avait depuis longtemps l'intention de réviser son opéra Vakoula le forgeron, et avait prévu de le réécrire pendant l'hiver afin de le faire représenter lors de la saison 1885/1886 du Théâtre Bolchoï de Moscou. Il reprit le livret de son opéra, écrit à l'origine par Iakov Polonski pour Alexandre Serov, qui mourut en 1871 avant de pouvoir composer la musique.

Tchaïkovski compose la nouvelle version entre février et début avril 1885 à Maïdanovo. Il ne veut pas l'appeler Vakoula le Forgeron, car il existe déjà plusieurs autres versions de l'opéra. Avec l'aide de son frère Modeste, il trouve le nouveau titre, Tcherevitchki : il désigne les bottes traditionnelles en cuir souple et à talons hauts que portent les femmes ukrainiennes — dans l'opéra, ce sont les bottes de la tsarine. En avril, le Bolchoï accepte de mettre en scène l'opéra. En mai, Tchaïkovski envoie à Polonski et à Jurgenson le livret définitif, avec les modifications et des ajouts, notamment les paroles de l'air de Vakoula de l'acte III, écrites par le poète Nikolaï Aleksandrovitch Tchaev à la demande du compositeur.

La partition pour piano et les parties d'orchestre furent publiées au cours de l'année, mais l'opéra ne put être représenté lors de la saison 1885/1886, malgré les promesses du Théâtre Bolchoï. En effet, le chef d'orchestre Ippolit Altani était tombé malade, et Tchaïkovski était réticent à l'idée d'engager un remplaçant moins talentueux. Tchaïkovski proposa de diriger lui-même l'opéra et son idée fut reçue avec enthousiasme, mais plusieurs contraintes firent que la première représentation dut être repoussée à la saison suivante.

Création[modifier | modifier le code]

L'opéra fut représenté pour la première fois au Théâtre Bolchoï, à Moscou, le 31 janvier 1887, sous la baguette de Tchaïkovski lui-même, avec la mise en scène du ténor Anton Ivanovitch Bartsal et les décors de Karl Fedorovitch Waltz.

Bien que très différent de Vakoula le Forgeron, l'opéra ne suscita pas beaucoup plus d'enthousiasme de la part du public moscovite. Malgré tout, Tchaïkovski écrivit en 1890 que Tcherevitchki était l'un de ses meilleurs opéras en termes de musique.

Première de Moscou (Première mondiale)

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle Nom en russe Tessiture Créateur
Vakoula, forgeron Вакула Ténor Dmitri Oussatov
Solokha, sorcière, mère de Vakoula Солоха Mezzo-soprano Alexandra Sviatlovskaïa
Tchoub, vieux cosaque Чуб Basse Ivan Matchinski
Oksana, fille de Tchoub Оксана Soprano Maria Klimentova-Mouromtcheva
Diable Бес Basse Bogomir Korsov
Maître d'école Школьный учитель Ténor Alexandre Dodonov
Pan Golova, maire du village Пан Голова Basse Vladimir Streletski
Panas, ami de Tchoub Панас Ténor Piotr Grigoriev
Prince Sérénissime Светлейший Basse Pavel Khokhlov
Maître des Cérémonies Церемониймейстер Basse Romuald Vassilievski
Préposé Дежурный Ténor
Vieux cosaque zaporogue Старый запорожец Basse
Voix d'un léchi Голос лешего Basse
Jeunes filles et garçons, vieillards, joueurs de gousli, esprits, rusalkas, écho, sujets de cour, zaporogues Voix solistes, chœur, rôles muets

Représentations successives[modifier | modifier le code]

Argument[modifier | modifier le code]

Acte I

  • Scène 1

Vers la fin du XVIIIe siècle, la veille de Noël, dans le village de Dykanka (Ukraine), devant la maison de Solokha

C'est la pleine lune. Devant sa maison, la sorcière Solokha est courtisée par le Diable. Celui-ci est venu se venger du forgeron Vakoula, fils de Solokha, qui l'a représenté sur une peinture de la porte de l'église, peinture qui a suscité les moqueries des autres diables. Ce soir-là, Vakoula veut rendre visite à sa fiancée Oksana, dont le père cosaque Tchoub (qui ne s'entend pas bien avec Vakoula) a été invité par le diacre du village pour fêter le réveillon. Le Diable a un plan : il dérobera la lune et déchaînera une tempête de neige ; ainsi, Tchoub devrait rentrer chez lui, ce qui empêcherait Vakoula de voir Oksana. Dans la nuit noire, au milieu des vents glacés, Tchoub et son ami Panas choisissent de rentrer dans une taverne. La tempête s'étant calmée, Tchoub, ivre, reprend le chemin de sa maison.

  • Scène 2

Dans la maison de Tchoub

Devant son miroir, Oksana se fait belle. Elle a mis la table, préparé des gâteaux et du vin pour les jeunes gens du village qui chantent les koliadki (chants traditionnels ukrainiens pour les fêtes de Noël) et qui devraient bientôt passer chez elle. Elle est de mauvaise humeur car son père l'a laissée toute seule. Elle se sent abandonnée. Vakoula arrive, et elle n'est pas tendre avec lui. Elle lui reproche même d'avoir pour mère une sorcière, qui épousera bientôt Tchoub. Vakoula est bouleversé par cette nouvelle.

Tchoub, couvert de neige et complètement ivre, frappe à la porte. Vakoula, à présent de mauvaise humeur lui aussi, ne le reconnaît même pas et le renvoie dehors. Oksana est frustrée par le comportement de Vakoula et lui déclare qu'elle aime un autre homme, pour le punir et le rendre jaloux. Vakoula, découragé, sort de la maison. Oksana regrette son impulsivité et avoue son amour pour Vakoula. Même les jeunes gens en fête ne parviennent pas à apaiser ses remords.

Acte II

  • Scène 3

Dans la maison de Solokha

Solokha et le Diable sont rentrés de leur promenade nocturne et dansent un gopak. Le maire du village, Pan Golova, frappe à la porte. Lui aussi est amoureux de Solokha. Le Diable court se cacher dans l'un des sacs de charbon que Vakoula avait apporté à sa mère. Le maire se met à bavarder avec Solokha, mais on frappe à nouveau à la porte. Pan Golova se cache dans un autre sac. Le maître d'école entre et tente de séduire Solokha. Arrive Tchoub, et le maître d'école doit se cacher dans le dernier sac. Enfin, Vakoula rentre de chez Oksana, et Solokha n'a d'autre choix que de cacher Tchoub dans le même sac que le maître d'école. Elle conseille à Vakoula d'aller dormir dans son atelier. En sortant, le forgeron prend les trois sacs de charbon, non sans peine, convaincu que son chagrin est la cause de sa fatigue soudaine.

  • Scène 4

Dans les rues de Dykanka

Les jeunes gens chantent les koliadki dans les rues du village. Oksana les rejoint. Vakoula s'approche peu à peu et pose deux sacs par terre, et garde le troisième sur son épaule. Oksana raconte à tous ce qui vient de se passer entre Vakoula et son père. Puis elle vante la beauté des bottines de son amie Odarka. Elle déclare que jamais personne ne lui a fait un si beau cadeau. Vakoula s'engage à lui offrir de plus belles bottines. Elle le met au défi de lui rapporter celles de la tsarine. Elle s'acharne sur lui, et dit qu'elle ne l'épousera pas s'il ne rapporte pas les bottines. Menaçant de se suicider, Vakoula s'éloigne avec son sac sur l'épaule, laissant les sacs contenant Pan Golova, Tchoub et le maître d'école.

Acte III

  • Scène 5

Au clair de lune, au bord d'une rivière gelée, au milieu d'un paysage hivernal, avec au loin, un moulin

Des rusalkas prisonnières des glaces se plaignent du froid et de l'obscurité. Un léchi les prévient qu'un jeune homme vient se suicider. Vakoula s'approche de la rivière, désespéré, décidé à mourir. Le Diable sort du sac, saute sur son dos et lui propose un marché : son âme en échange d'Oksana. Vakoula fait mine de signer le pacte avec son sang, mais avec habileté, il saisit le Diable par la queue et le met à terre. Insensible à ses prières, Vakoula exige de lui qu'il l'emmène au palais de la tsarine, pour obtenir ses bottines. Vakoula s'envole sur le dos du Diable pour Saint-Pétersbourg.

  • Scène 6

À Saint-Pétersbourg, dans le palais de la tsarine

Vakoula et le Diable atterrissent sur le parquet d'une salle de réception du palais. Le Diable se cache derrière la cheminée. Une délégation de cosaques zaporogues entre, attendant d'être reçue par la tsarine. En effet, les zaporogues viennent de remporter une éclatante victoire pour l'Empire russe et viennent demander un rétablissement des privilèges de la Sietch au sein de l'Empire. Le Diable les convainc d'emmener Vakoula avec eux.

  • Scène 7

Vakoula et les cosaques sont accueillis dans une grande et magnifique salle de bal, ornée de colonnes et de candélabres. Les sujets dansent une polonaise. Puis le Prince Sérénissime déclame une ode à la gloire de l'armée russe. Vakoula exprime sa requête, et le Prince Sérénissime, amusé par tant de simplicité, lui fait apporter les bottines dorées à talons rouges sur un plateau d'argent. Vakoula repart à Dykanka sur le dos du Diable.

Acte IV

  • Scène 8

À Dykanka, le jour de Noël

Le soleil brille sur la place, mais Solokha et Oksana sont terriblement attristées par la disparition de Vakoula. Celui-ci revient, et tous se réjouissent. Il demande pardon à Tchoub, qui lui accorde la main de sa fille. Il tend les précieuses bottines à Oksana, mais elle les refuse avec modestie, mille fois plus heureuse de le retrouver. Le village peut maintenant célébrer leur mariage.

Analyse[modifier | modifier le code]

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de Tcherevitchki
Bois
1 piccolo, 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes (en la, si bémol et ut), 2 bassons
Cuivres
4 cors (en fa), 2 trompettes (en fa et ), 3 trombones, tuba
Orchestre d'harmonie
dans les coulisses
Percussions
timbales, grosse caisse, tambourin, cymbales, triangle
Cordes
1 harpe, premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses

Programme[modifier | modifier le code]

Ouverture

Acte I

  • Scène 1
1. Scène et duo (Solokha, Diable)
2. Tempête de neige (Diable, Tchoub, Panas, Chœur)
  • Scène 2
3. Air (Oksana)
4. Scène et arioso (Oksana, Vakoula)
5. Scène (Oksana, Tchoub, Vakoula)
6. Scène et duo de (Vakoula, Oksana)
7. Scène finale (Oksana, Vakoula, Chœur)

Acte II

  • Scène 3
Entracte
8. Scène (Solokha, Diable)
9. Scène (Pan Golova, Solokha)
10. Scène (Maître d'école, Solokha)
11. Scène et quintette (Tchoub, Solokha, Vakoula, Maître d'école, Diable)
12. Arioso (Vakoula)
  • Scène 4
13. Scène chorale
14. Scène et chanson des tcherevitchki (Oksana, Vakoula, Chœur)
15. Final (Oksana, Vakoula, Tchoub, Chœur)

Acte III

  • Scène 5
Entracte
16. Chœur des rusalkas (Voix d'un léchi, Chœur)
17. Scène et air de Vakoula (Vakoula, Écho, Diable)
  • Scène 6
18. Scène (Diable, Vakoula, Vieux cosaque, Préposé, Chœur)
  • Scène 7
19. Polonaise (Vakoula, Maître des Cérémonies, Prince Sérénissime, Chœur)
20. Couplets (Prince Sérénissime, Chœur)
21. Menuet et scène (Vakoula, Prince Sérénissime, Chœur)
22. Danse russe et danse cosaque
23. Scène (Maître des Cérémonies, Diable, Vakoula)

Acte IV

  • Scène 8
24. Duo (Solokha, Oksana)
25. Final (Oksana, Tchoub, Pan Golova, Panas, Solokha, Vakoula, Chœur)

Airs célèbres[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Livret

Partition