Julie Snyder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Snyder.
Julie Snyder
Image illustrative de l'article Julie Snyder
Les statues de Julie Snyder et Michel Drucker au Musée Grévin Montréal

Date de naissance 6 août 1967 (47 ans)
Lieu de naissance Greenfield Park, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Langue Français
Émissions Star Académie
Le Banquier
L'Été indien
Chaîne Réseau TVA
Site internet www.juliesnyder.ca/

Julie Snyder, née le 6 août 1967 à Greenfield Park, dans la province de Québec au Canada, est une animatrice de télévision, productrice et femme d'affaires québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu un premier emploi à la télévision en 1983, elle n'a plus jamais quitté ce domaine[1]. Elle a 16 ans lorsqu'elle devient chroniqueuse à l'émission 13-16, diffusée sur le réseau câblé québécois.

Elle est diplômée du Collège Jean-de-Brébeuf en 1986[2]. En 1986, elle participe à l'émission Wow sur TQS. Par la suite, elle est chroniqueuse dans diverses émissions et elle participe également à Top jeunesse avec Roch Voisine.

En 1990, elle anime seule l'émission Sortir sur TQS. Cette émission est interrompue pour des raisons budgétaires.

En 1992, elle revient avec l'émission L'enfer c'est nous autres, diffusée sur la chaîne de Radio-Canada. L'émission est suspendue en 1994 en raison de sa séparation de son compagnon, Stéphane Laporte, qui était aussi le coauteur de l'émission. À l'été 1995, elle revient avec un format quelque peu remodelé. Deux ans plus tard, elle y met volontairement fin.

Productions J[modifier | modifier le code]

En 1997, elle fonde Productions J avec son collègue Jean Lamoureux, une compagnie de production télévisuelle[3],[4]. La même année, Julie change à nouveau de chaîne, elle est désormais à TVA où elle anime Le Poing J, un talk-show délirant de fin de soirée. Elle reçoit sur son plateau les artistes populaires, notamment son amie Céline Dion[3], ainsi que Mylène Farmer.

En 1998, elle quitte le plateau du Poing J sous les applaudissements approbateurs du public pour faire taire le « jovialiste » André Moreau qui venait de déclarer, et de réaffirmer malgré les huées, que le condom n'était pas nécessaire pour ceux qui ne se sentent pas menacés[5]. En décembre 1999, après 500 émissions, Julie tire sa révérence.

En France[modifier | modifier le code]

En 2000, elle décide de tenter l'aventure à la télévision française. À la suite d'une offre de France 2, Julie présente, chaque vendredi à 18 h 50, l'émission Vendredi, c'est Julie, adaptation du Poing J. Celle-ci débute le 10 mars 2000, avec une semaine de retard, Julie s'étant blessée sur le tournage de la bande annonce.

Grâce aux premiers bons résultats d'audience de cette émission, il est décidé par Michèle Cotta, directrice générale de France 2, que la programmation de celle-ci passe d'hebdomadaire à quotidienne à partir de la rentrée, le 2 octobre.

Les audiences de la quotidienne sont dès le départ faibles (12 %), la concurrence du Bigdil sur TF1, du 19/20 sur France 3 et de Charmed sur M6 est trop forte. Dans une conférence de presse le 18 octobre, Michèle Cotta admet que « Julie Snyder a fait des débuts moins mirobolants que prévu ». Elle décide malgré tout de maintenir l'émission jusqu'à Noël pour lui donner sa chance.

L'audience se stabilise à 10 % de part de marché, ce qui est considéré comme un échec. Le 22 décembre, France 2 signifie l'arrêt de l'émission qui est remplacée par le précédent occupant de la case horaire, le jeu Qui est qui ? animé par Marie-Ange Nardi. Les spécialistes de l'audio-visuel s'accordent à dire que ce n'est pas la qualité de l'émission qui est en cause, mais l'horaire de programmation pour un talk-show qui aurait mieux convenu à une seconde partie de soirée.

Retour au Québec[modifier | modifier le code]

En 2002, elle revient s'installer au Québec. Elle travaille comme productrice de télévision dans la compagnie qu'elle a fondée en 1997.

En 2003, elle effectue un retour en force en produisant la première saison de la télé-réalité québécoise Star Académie et en y animant le gala du dimanche sur les ondes de TVA. Cette émission bat des records de cotes d'écoutes dès la première saison.

En 2004, elle continue de produire et d'animer la deuxième saison de Star Académie, télé-réalité toujours aussi populaire.

Le 17 mai 2005, après une difficile grossesse, elle donne naissance à son premier enfant, Thomas Péladeau-Snyder. Quelques mois plus tard, à l'automne, elle anime la troisième saison de la télé-réalité Star Académie. Une fois la troisième cuvée de Star Académie terminée, elle en profite pour prendre du temps avec son enfant.

Depuis janvier 2007, elle anime l'émission Le Banquier à TVA[3] et est regardée à chaque fois par 2 millions de téléspectateurs (en moyenne).

En juin 2008, elle annonce une quatrième saison de Star Académie, trois ans après la saison précédente.

En janvier 2011, elle annonce une cinquième saison de Star Académie qui est diffusée du 22 janvier 2012 au 25 mars 2012.

En 2014, elle présente au côté de Michel Drucker le premier talk-show franco-québécois L'Été indien diffusé sur France 2 TVA et TV5 Monde qu'elle produit via sa société Productions J.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Julie Snyder est récipiendaire d'une douzaine de récompenses Canpro, Prix MetroStar et Prix Gémeaux.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Julie Snyder est la conjointe de Pierre-Karl Péladeau, ancien PDG de Quebecor[3], avec qui elle a un fils, Thomas et une fille Romy née le 19 octobre 2008[6]. Le 10 janvier 2014, Julie Snyder et Pierre-Karl Péladeau annoncent leur séparation[7]. Julie et Pierre-Karl redeviennent en couple au printemps 2014.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Julie Snyder est la personnalité télé de l'année », Canoë,‎ 16 décembre 2003 (lire en ligne)
  2. « Nouvelles des diplômes (Alumni news) » [PDF], Brébuf Express, Collège Jean-de-Brébeuf,‎ 17 janvier 2007 (consulté en 4 décembre)
  3. a, b, c et d Patricia Bailey, « The perfect host », CBC News,‎ 25 octobre 2007 (lire en ligne)
  4. Patricia Bailey, « Julie Snyder: TV host dynamo and blockbuster producer », Playback,‎ 20 août 2007 (lire en ligne)
  5. André Moreau au Point J, TVA 1998
  6. « Julie Snyder a accouché », Metro, Montreal,‎ 21 octobre 2008 (lire en ligne)
  7. Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder se séparent

* Girard Jean-Eudes et Jean-Claude Lussier "Ma nuit avec Julie" Chatelaine octobre 2014, pp. 42-48 ( photos couverture et 3 autres dans le texte)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]