Le Bigdil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bigdil

Programme adapté Let's Make a Deal
Genre Divertissement
Réalisation Gabriel Cotto (principal) - Pascal Duchêne - Frederic Godard - Antoine Galey
Présentation Vincent Lagaf' et Bill
Participants Les Gafettes
Musique Pierre Billon et Patrick Martini
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 6
Nombre d’émissions 1395
Production
Lieu de tournage La Plaine Saint-Denis Studio 107 puis Bry-sur-Marne
Durée 42 minutes
Production Hubert Productions et Vincent Lagaf', FremantleMedia
Coproduction Hubert Productions / Orevi / All American fremantle
Diffusion
Diffusion TF1
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Public conseillé Tout public
Site web www.bigdil.fr/

Le Bigdil est un jeu télévisé produit et présenté par l'humoriste et animateur de télévision Vincent Lagaf', entouré d'une troupe composée des Gafettes, de Ramuncho alias Bud, de DJ Aspé et de la Team Lagaf' et pour la première fois en télévision d'un personnage virtuel animé en temps réel Bill, extraterrestre qui, selon l'histoire racontée, s'est écrasé par accident sur le studio 107 de la Plaine Saint-Denis. Il a une soucoupe volante pleine de cadeaux, qu'il fournit à Vincent Lagaf'. Il vient de la planète "Fricus".

Histoire du jeu[modifier | modifier le code]

  • Lancement :

Lagaf' adapte avec son associé Hervé Hubert le format américain de All American Fremantle - la société de Tony Scotti, le mari de Sylvie Vartan - Let's Make a Deal. Le jeu est lancé le sur TF1 alors que la chaîne avait du interrompre le jeu Tous en jeu présenté par Nagui et rediffuser Walker, Texas Ranger. Le Bigdil remporte immédiatement un immense succès d'audience[1],[2]. Il est suivi chaque soir par plus de 6 millions de téléspectateurs et dure pendant six ans et demi, jusqu'au où il disparaît de l'antenne.

  • Récompenses :

Ce succès vaut à Lagaf' un "7 d'or" de la personnalité télé de l'année en 1999. Puis en 2000, Le Bigdil remporte le "7 d'or" de la meilleure émission de jeu.

  • Passage à 18 heures et arrêt de l'émission :

À la rentrée 2003, une nouvelle formule plus sportive avec une piscine au centre du plateau et plus jeune est lancée dans un nouveau plateau (situé à Bry-sur-Marne). Pour diffuser Star Academy à 19 heures, Le Bigdil est repoussé à 18 heures[3]. Un retour à 19 heures en janvier est envisagé mais n'aura pas lieu, le jeu À prendre ou à laisser remplaçant à 19 heures Star Academy[4]. Le Bigdil continue de 18 à 19 heures jusqu'à la fin de la saison mais n'aura pas de saison supplémentaire.

Le concept[modifier | modifier le code]

Les épreuves[modifier | modifier le code]

Les candidats doivent réussir une épreuve plutôt amusante pour gagner une certaine somme d'argent ou des cadeaux venant de Bill l'extraterrestre, qui en avait sa soucoupe remplie.

Durant les premiers mois de l'émission, le troisième candidat qui gagne à un jeu, affronte celui qui joue au quatrième dil. Ce principe est changé en raison du fait que certains candidats gagnaient plus de cadeaux que d'autres. Il y aura donc cinq dils uniques par la suite.

Le jeu se décompose ensuite en 5 épreuves (appelées "dil") avec :

  • Le fil rouge lors du premier dil : lors de certaines émissions, le premier dil dure toute l'émission avec un candidat réalisant un défi dans les coulisses ou à l'extérieur (exemple : extraire des objets dans des blocs de glace). À différentes reprises, Lagaf' regarde où en est le candidat et, après le cinquième dil, met fin à l'épreuve en faisant le compte des gains du candidat.
  • Le Bigathlon lors du deuxième dil : cet ensemble d'épreuves à records et à cagnottes fait son apparition à la rentrée 2000 lors du second dil. En septembre 2000, une série de records réalisés par Lagaf' est présentée ; les téléspectateurs qui pensent pouvoir battre ce record peuvent s'inscrire, certains étant sélectionnés pour jouer et gagner une cagnotte initiale de 10 000 francs. Si le record n'est pas battu, la cagnotte augmente de 10 000 francs ; sinon, elle retombe à 10 000 francs, et un nouveau candidat doit battre le nouveau record.

Quelques bigathlons :

    • Bigathlon sucre : empiler sur un seul morceau de sucre le plus de sucres en 1 minute
    • Bigathlon roue : démonter une roue d'une voiture puis la remonter le plus rapidement possible
    • Bigathlon chaussette : enfiler le plus de chaussettes possibles l'une sur l'autre en 1 minute
    • Bigathlon football : faire le plus de jongles avec un ballon en 1 minute
    • Bigathlon basket : marquer le plus de paniers en 1 minute
    • Bigathlon assiette : faire tomber le plus d'assiettes de son coude sans les casser en 1 minute
    • Bigathlon pétanque : faire le plus de carreaux en 1 minute
    • Bigathlon chaise : glisser sur une chaise à roulettes le plus loin possible
    • Bigathlon bilboquet : mettre le plus de fois la boule dans la tige en 1 minute
  • Le Top 3 lors du troisième dil : jeu musical avec Ramutcho (alias Bud), DJ Aspé et Loulou (alias Louis Torres) (puis aussi Le trio celtique et Los amigos)
  • Le jeu de Bill lors du quatrième dil, énigme dite par Bill, de 1998 à 2000.
  • Une épreuve extérieure sportive et souvent spectaculaire se déroule généralement durant le cinquième dil. Pour le reste, les épreuves se déroulant à l'intérieur sont très diverses et changent d'une émission à l'autre.

Lors de la saison 2003-2004, il n'y avait que 4 dils. Le Bigathlon et Le Top 3/Top 4 ont disparu.

À ces quatre ou cinq épreuves, il faut rajouter le coup de téléphone : avant la coupure pub, Lagaf' appelle une personne tirée au sort dans l'annuaire pour lui faire jouer à un jeu (les gains peuvent être échangés contre le rideau/le garage). Il y eut plusieurs versions successives :

  • Une question de culture générale (avec généralement la définition d'un mot à trouver)
  • Une citation à compléter
  • Une grille de nombres cachant des gains

Les dils[modifier | modifier le code]

Les candidats ont la possibilité de rejouer leurs gains à plusieurs reprises :

  • Dil intermédiaire : parvenu à la moitié du jeu, le candidat a la possibilité d'arrêter le jeu et de prendre ce qui est derrière le rideau (ou le garage lors de la dernière saison). Cela peut être aussi bien une voiture qu'une botte de poireaux et l'intérêt du jeu réside dans le fait que le candidat ignore complètement ce qui se cache derrière le rideau.
  • Dernier dil : s'il continue le jeu, il peut de nouveau choisir de prendre ce qui est derrière le rideau à la fin de son épreuve, au risque de perdre tous ses gains.
  • Le double choix : ce dil spécial concerne le fil rouge à la fin duquel le candidat a le choix entre deux cadeaux mystère : le rideau ou l'écran.
  • Le bigdil : à la fin de l'émission, lors du dil final appelé simplement le bigdil, les candidats sont classés en fonction des gains qu'ils ont obtenus du plus fort vers le plus faible. Le premier a le choix de garder son cadeau ou de l'échanger contre une de ces trois cases, et ainsi de suite jusqu'au dernier pouvaient remettre l'ensemble de leurs gains en jeu pour jouer « à l'écran » : ils doivent choisir entre trois cases représentant la famille de Bill : Lolilola la sœur (devenue Zora dès la rentrée 2000), Toyoyo le frère et Tolilola la mère. Ces cases cachent respectivement une voiture, un cadeau intermédiaire (un voyage par exemple) et un cadeau de très faible valeur (comme une paire de charentaises). La case éliminée en premier place le candidat dans l'une des situations suivantes : « tout benef' », « tout ou rien » ou « sauver les meubles ». Il est à noter que pour les premières émissions, Bill n'avait pas de famille: « Les filles de Vincent Lagaf' sont des gaffettes, les filles de Bill sont des Billettes », telle est la phrase que Vincent a employé pour présenter les 3 choix. Il y avait ainsi la Billette rose, la bleue et la jaune.

Génériques[modifier | modifier le code]

Durant les 1 395 émissions du Bigdil il y a eu 5 génériques :

  • Le tout premier générique du 2 février 1998 à juillet 1999 : on y voit la soucoupe de Bill atterrir en catastrophe sur la Terre et s'écraser sur la Tour Eiffel après avoir été frappée par un éclair.
  • À la rentrée 1999, Bill et sa famille furent rajoutés sur les images du premier générique. Cette seconde version sera diffusée jusqu'en juillet 2001.
  • En septembre 2001, l'émission fait peau neuve, générique compris. Le thème musical est gardé, mais remixé. On y voit Bill, dans sa soucoupe, reconstituant le mot "Bigdil" en frappant chacune des lettres, le tout sur des prises de vue à la "Matrix".
  • À la rentrée 2002, générique très simpliste : en fond bleu clair, on y voit des extraits de l'émission en cours, sur le thème musical original. Il sera remplacé par le précédent générique en janvier 2003.
  • À la rentrée 2003, un générique au style "manga" nous montre Lagaf' et Bill, à bord de motos et de jet-ski futuristes, faisant la course dans les rues de Paris. Un nouveau thème musical vient remplacer celui qui était alors connu jusqu'ici. Cette version, en coordination avec la nouvelle version de l'émission, sera diffusée jusqu'au dernier jour.

Décor et habillage[modifier | modifier le code]

  • En 1998, date de début de diffusion du Bigdil, mis à part le beau décor en briques rouges, le décor est bien pauvre en couleurs et en lumière. Entre février 1998 et juillet 1999, on se sera vu coller un autocollant avec la tête de Bill en bas de la soucoupe, des projecteurs au-dessus du décor que l'on voit face à nous lorsqu'on est assis dans le public, et des lumières au niveau de la palissade.
  • À partir de la rentrée 1999, les fameuses grosses barres de boulons jaunes sont changés en bleu, certainement pour un meilleur rendu. Le rideau est changé, l'intérieur de l'arc de cercle en haut du plateau passe du bleu clair au mauve et des lumières sont ajoutés. Un ventilateur est ajouté prêt des escaliers. À noter le changement du jingle lors de l'arrivée des candidats sur le plateau.
  • À la rentrée 2000, quelques modifications sont opérées. Tout d'abord, on notera la modification de l'habillage du Bigdil (Numéro de téléphone s'affichant par exemple sur une imitation des barres bleues disposées sur le décor). De nombreux éléments d'éclairage sont ajoutées. Le fond derrière Bill change et le plafond s'est doté de nombreux néons bleues.
  • À la rentrée 2001 tout le décor est refait. Tout d'abord, le plateau se sera vu repeindre les briques rouges en blanc (pour plus de couleurs). Quelques éléments du mur de briques sont supprimés. La partie haute du plateau (au-dessus de la double porte) est agrandie. Elle permet de faire des jeux du haut du plateau, comme lancer des fléchettes dans une cible qui tourne. Un ventilateur est ajouté à cet endroit. En bas du plateau, un système d'engrenage est ajouté, les projecteurs au-dessus de la double porte remplacées, l'éclairage général du plateau amélioré et le fond d'écran de la soucoupe de Bill amélioré. C'est un fond d'écran avec un "Mission Bigdil" qui défile dans la soucoupe.
  • En 2003 l'écran géant et la soucoupe de Bill sont modifiés, les carrés qui ornaient les écrans ont disparu.
  • À la rentrée 2003, Le Bigdil déménage dans un tout nouveau plateau avec une piscine, un orchestre sur une mezzanine, des gradins mobiles et un grand écran pour Bill.

Jusqu'en 2003, le décor était modifié en fonction des éditions spéciales. Le décor fut démonté pendant l'émission du 27 juin 2003 pour un déménagement de La Plaine Saint Denis à Bry sur Marne, lieu où était tournée la dernière saison.

Au début de cette dernière saison, le décor n'a cessé d'évoluer.

À noter que Lagaf' retrouva le plateau d'origine du Bigdil en 2009 dans la nouvelle version du Juste Prix (qui reprend ou s'inspire de certains jeux du Bigdil comme avec le mini-bar, les fléchettes... ) puis pour Pouch'le bouton en 2011.

Accueil des candidats sur le plateau[modifier | modifier le code]

Aller sur un plateau de télévision s'avère bien plus difficile que l'on ne le croit. Pour Le Bigdil, avant l'émission et le passage des candidats, des personnes s'occupent de mettre à l'aise les candidats avant leur passage. Voici comment Le Bigdil accueillait les candidats :

  • Entre février 1998 et juillet 1999, les candidats attendaient d'entrer sur le plateau derrière ce dernier, à côté du public situé dans un couloir au fond noir, orné de projecteurs diffusant une lumière blanche.
  • Entre septembre 1999 et juin 2001, les candidats étaient accueillis dans un tunnel coloré, orné de néons qui changeaient de couleur systématiquement comme dans une discothèque.
  • Entre septembre 2001 et juillet 2002, le vestibule, en présence de Rosa, remplaça le tunnel. Les candidats pouvaient se détendre avant d'entrer sur le plateau et Vincent Lagaf', à la fin d'un dil avec un candidat, faisait l'état des lieux sur le prochain candidat qui allait arriver. Le vestibule étant placé à proximité même du plateau, il n'était pas rare que Lagaf' y fasse irruption.
  • À la rentrée 2002, le vestibule disparaît et les candidats sont présents dans le fond du public, en compagnie de Rosa. À leur appel ils étaient invités à descendre les escaliers du public et à rejoindre le plateau.
  • Entre janvier et juillet 2003, le principe du tunnel et du couloir fut remis en place.
  • Entre septembre 2003 et juillet 2004, les candidats attendaient leur tour au fond du plateau.

Les spéciales[modifier | modifier le code]

Des émissions à thème étaient organisées selon la période de l'année, un métier (mécaniciens, coiffeurs, pompiers...), un pays (la Belgique, le Brésil, la Chine...) ou une fête (Halloween, Noël, Saint-Valentin, Saint-Patrick...). Le décor était souvent adapté à la spéciale, de l'habillage de la soucoupe à la porte du coffre-fort.

À noter qu'il y a aussi eu une spéciale pour la 500e, et une autre pour la 1000e (en 2 émissions) avec la participation exceptionnelle de Gérard Vives.

Jeu de société en rapport avec l'émission[modifier | modifier le code]

Un jeu avec Bill l'extraterrestre a fait son apparition. Ce jeu s'apelle "Bill Le Jeu-La Course Galactique"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Le bon deal du Bigdil », sur Stratégies
  2. (fr) « Le Bigdil dans l'encyclopédie des émissions », sur toutelatele.com
  3. (fr) « Le Bigdil nouveau: ça décoiffe ! », sur tvmag.com,‎ 9 septembre 2003
  4. (fr) « Bigdil : stop ou encore? », sur tvmag.com,‎ 26 avril 2004