Born again (christianisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Born Again.

En religion chrétienne, le terme born again (littéralement né de nouveau en anglais, traduit par régénéré[1]) appartient au vocabulaire de divers mouvements des États-Unis. Il désigne un individu qui estime avoir vécu une régénération spirituelle après s'être réconcilié avec Dieu, et qui après cette renaissance de l'âme est appelé un enfant de Dieu.

Son emploi le plus courant (l'expression « a born-again Christian ») est traduit par « un chrétien régénéré »[2]. En pratique, ce terme est surtout utilisé en rapport avec conversion religieuse dans le protestantisme évangélique (la régénération ou nouvelle naissance) pour désigner les nouveaux membres de la communauté ainsi que les convertis. Le terme n'est pas employé par le catholicisme, qui identifie la régénération avec le sacrement du baptême et parle plutôt de « baptisé ».

Origine[modifier | modifier le code]

L'expression fait référence à un passage de la Bible (Jean 3,3-7) où Jésus explique que pour rentrer dans le Royaume de Dieu, l'homme doit renaître de l'Esprit :

3 Jésus lui répondit : « Oui, je te le déclare, c'est la vérité : personne ne peut voir le Royaume de Dieu s'il ne naît pas de nouveau. »
4 Nicodème lui demanda : « Comment un homme déjà âgé peut-il naître de nouveau ? Il ne peut pourtant pas retourner dans le ventre de sa mère et naître une seconde fois ? »
5 Jésus répondit : « Oui, je te le déclare, c'est la vérité : personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu s'il ne naît pas d'eau et de l'Esprit.
6 Ce qui naît de parents humains est humain ; ce qui naît de l'Esprit de Dieu est esprit.
7 Ne sois pas étonné parce que je t'ai dit : “Il vous faut tous naître de nouveau.”
8 Le vent souffle où il veut ; tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Voilà ce qui se passe pour quiconque naît de l'Esprit de Dieu. »

Nota :

Le texte original grec "guénété anotèn" traduit ici par "né de nouveau" signifie littéralement "engendré d'en haut" (sous-entendu "par Dieu" car les Juifs évitent de prononcer le nom de Dieu).
Les traductions évangéliques préfèrent écrire "né de nouveau" pour cadrer avec l'expression habituelle "nouvelle naissance" utilisée dans leurs églises.
Les autres traductions écrivent "engendré d'en haut", et les communautés qui les utilisent (catholiques, etc.) ignorent donc cette "nouvelle naissance", tout en vivant souvent des choses similaires.

Effet[modifier | modifier le code]

La "nouvelle naissance" est une rencontre personnelle avec Dieu qui convainc directement quelqu'un de son amour et/ou sa puissance. La personne en reçoit une foi inébranlable.

La rencontre de Paul sur le chemin de Damas avec Jésus ressuscité est un bel exemple de "nouvelle naissance" (Actes 9;1 à 28).

Beaucoup de chrétiens évangéliques racontent de manière émue cette expérience surnaturelle qui les a profondément marqués.

Certains saints de l'Église catholique, ainsi que de nombreux laïcs, ont vécu et raconté de telles expériences sans toutefois utiliser l'expression "nouvelle naissance".

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article « born-again » anglais-français sur WordReference.com
  2. Article « born-again Christian » anglais-français sur WordReference.com