Jogye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Taego Bou, maître Seon du XIVe siècle

ordre Jogye (조계종), officiellement l´ordre Jogye du bouddhisme coréen est l´ordre représentant le bouddhisme coréen traditionnel. Il tire son origine du maitre Doui qui importa le Seon (une variante du Zen) et les enseignements du sixième patriarche, Huineng, depuis la Chine vers l'an 820.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 826, les « neuf montagnes de Seon » ont pris le nom d´« ordre Jogye ». Ils ont tenu un grand rôle dans le développement du royaume de Silla. Au temps de Goryeo, les maitres Bojo Jinul et Taego Bou (57ème patriarche) ont conduit des mouvements Seon considérables. L´ordre Jogye était donc établi comme l´ordre représentant le mouvement Seon au moment où commence la persécution par la dynastie Joseon.

Cependant pour près de 500 ans, le bouddhisme va être réprimé en faveur du confucianisme. Pendant le règne du roi Sejong (1418-1450), deux sectes se forment, l´une rassemblant les écoles doctrinales, l´autre rassemblant les écoles Seon. Ces sectes furent temporairement dissoutes sous le règne du roi Yeonsangun (1494-1506). Toutefois, pendant les invasions Hideyoshi de la fin du XVIe siècle, les maitres Seosan (63ème patriarche) et Samyeong (64ème patriarche) ont monté des armées qui ont protégé le pays ce qui a amélioré la situation des bouddhistes pour quelque temps. Néanmoins, c´est seulement en 1895 que les moines obtiennent le droit de revenir dans les villes. Ensuite, en 1899, sous la direction du maitre Gyeongheo (75ème patriarche, 1849-1912), des moines du temple Haeinsa firent une pétition pour rétablir les traditions et les bases philosophiques d´un ordre bouddhiste reconstruit. Les ordres Wonjong et Imjejong furent fondés, des tentatives furent entreprises pour faire revivre les écoles doctrinales et rétablir les activités dans les villes mais ces actions furent contrariées pendant l'occupation japonaise qui commença en 1910.

Les moines Yongsong (76ème patriarche) et Manhae furent des grands résistants face aux forces d´occupation. Le centre de méditation Seon Sonhakwon fut établi en 1921. En 1929, une conférence des moines du bouddhisme de Joseon fut tenue. En 1937, la construction de la salle principale de Bouddha au temple de Jogyesa à Séoul permet l'établissement d´un quartier général. Finalement, en 1941, l´ordre Jogye du bouddhisme de Joseon fut fondé, ce groupement était exclusivement coréen et libre de toutes influences japonaises. Après la libération en 1945, des moines Seon chérissant les traditions bouddhiques coréennes entament un mouvement de purification, rétablissent le célibat et écartent les moines mariés des temples. L'« ordre Jogye du bouddhisme coréen » a été fondé officiellement le 11 avril 1962 avec trois buts principaux, l'entrainement et l´éducation, la propagation et la traduction des sutras en coréen.

Liste des patriarches et lignée de transmission du Dharma[modifier | modifier le code]

  • 56/29. Shishi Qinggong (청공, 淸珙)
  • 57/30/1. T'aego Pou (태고 보우, 太古 普愚, 1301–1382) (voir illustration)
  • 58/31/2. Ch'anyǒng
  • 58/31/2. Choi
  • 58/31/2. Wǒngyu
  • 58/31/2. Hwanam Honsu (1320–1392)
  • 59/32/3. Kugok Kakhun
  • 60/33/4. Pyǒkkye Chǒngsim (m. 1492?)
  • 61/34/5. Pyǒksong Chiǒm (1464–1534)
  • 62/35/6. Ilson Kyongsong ( 1482 - 1568)
  • 62/35/6. Yǒnggwan Puyong ( 1485 - 1567)
  • 63/36/7. Puhyŭ Sǒnsu
  • 64/37/8. Pyǒgam Kaksǒng ( 1575 – 1660)
  • 63/36/7 Chǒnghǒ Hyujǒng (청허 휴정, 淸虛 休靜, 1520 - 1604) (connu sous le nom de Sǒsan Taesa, 서산대사, 西山大師)
  • 64/37/8. Soyo T'aehŭng ( 1562 – 1649)
  • 64/37/8. Noemuk Ch'oyong
  • 64/37/8. Paegun Powan
  • 64/37/8. Pyokchon Uichon
  • 64/37/8. Samyǒng Yujǒng (유정, 惟政 1543 – 1610) (Songun)
  • 65/38/9 Pungjung Hǒnsim (P'ungdam Ŭisim)
  • 66/39/10 Wǒldam Sǒlje
  • 67/40/11 Hwansǒng Chian
  • 68/41/12 Hoam Chejǒng
  • 69/42/13 Chǒngbong Kǒan
  • 70/43/14 Yulbong Chǒngwa
  • 71/44/15 Kŭmhǒ Pǒpjǒm
  • 72/45/16 Yŭngam Pongyu
  • 73/46/17 Yǒnwǒl Pongyul
  • 74/47/18 Manhwa(–sŏnsa) Posǒn
  • 75/48/19 Kyǒnghǒ(–sŏnsa) Sǒngu (Hangeul: 경허선사, Hanja: 鏡虛禪師, 1849 – 1912)
  • 76/49/20 Yongsong ( 1864 – 1940)
  • 76/49/20 Suwǒl(–sŏnsa) (수월, 水月, 1855 – 1928) n'a laissé aucun successeur
  • 76/49/20 Wǒlmyǒn Mangong(–sŏnsa) (만공, 滿空, 1872 - 1946)
  • 77/50/21. Mansǒng ( 1897 – 1975) Maitre Seon
  • 77/50/21. Myori Pǒphui ( 1887 – 1975) Maitre Seon
  • 78/51/22. Songyong ( 1903 - 1994) Maitre Seon
  • 77/50/21. Haeam Hyǒnmu ( 1886 – 1985) Maitre Seon
  • 77/50/21. Paekcho ( 1893 – 1986)
  • 77/50/21. Kobong Kyǒnguk (고봉, 1890 – 1961)
  • 78/51/22. Sŭngsan Haengwon ( 1927 – 2004)
  • 79/52/23/1. Sǒnghyang (Barbara Rhodes) USA
  • 79/52/23/1. Bonshim (Aleksandra Porter) Polonaise
  • 76/49/20 Hanam(–sŏnsa) Chungwǒn ( 1876 – 1951)
  • 76/49/20 Hyewǒl(–sŏnsa) Haemyong (혜월 혜명, 慧月 慧明, 1861 – 1937)
  • 77/50/21 Pak Kumbong
  • 77/50/21 Chong Unbong

Temples principaux[modifier | modifier le code]

Les nombreux temples de l´ordre Jogye sont regroupés sous la direction de 24 temples principaux. Chacun de ces temples supervise un district.

1. Jogyesa: Gyeonji-dong, Jongno-gu, Seoul.
2. Yongjusa: Taean-eup, Hwaseong, Gyeonggi-do.
3. Sinheungsa: Seorak-dong, Sokcho, Gangwon-do.
4. Woljeongsa: Jinbu-myeon, district de Pyeongchang, Gangwon-do.
5. Beopjusa: Naesongni-myeon, district de Boeun, Chungcheongbuk-do.
6. Magoksa : Sagok-myeon, Gongju, Chungcheongnam-do.
7. Sudeoksa: Deoksan-myeon, district de Yesan, Chungcheongnam-do.
8. Jikjisa : Daehang-myeon, Gimcheon, Gyeongsangbuk-do.
9. Donghwasa: Dohak-dong, Dong-gu, Daegu.
10. Eunhaesa: Cheongtong-myeon, Yeongcheon, Gyeongsangbuk-do.
11. Bulguksa: Jinhyeon-dong, Gyeongju, Gyeongsangbuk-do.
12. Haeinsa: Gaya-myeon, district de Hapcheon, Gyeongsangnam-do.
13. Ssanggyesa: Hwagae-myeon, district de Hadong, Gyeongsangnam-do.
14. Beomeosa: Cheongnyong-dong, Geumjeong-gu, Busan.
15. Tongdosa: Habuk-myeon, Yangsan, Gyeongsangnam-do.
16. Gounsa : Danchon-myeon, district de Uiseong, Gyeongsangbuk-do.
17. Geumsansa: Geumsan-myeon, Gimje, Jeollabuk-do.
18. Baekyangsa: Bukha-myeon, district de Jangseong, Jeollanam-do.
19. Hwaeomsa: Masan-myeon, district de Gurye, Jeollanam-do.
20. Songgwangsa: Songgwang-myeon, Suncheon, Jeollanam-do.
21. Daeheungsa: Samsan-myeon, district de Haenam, Jeollanam-do.
22. Gwaneumsa: Ara-dong, Jeju, Jeju-do.
23. Seonunsa: Asan-myeon, district de Gochang, Jeollabuk-do.
24. Bongseonsa: Jinjeop-eup, Namyangju, Gyeonggi-do.

Liens externes[modifier | modifier le code]