Jongno-gu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Jongno-gu
Avenue Sejong
Avenue Sejong
Image illustrative de l'article Jongno-gu
Noms
Nom Hangeul 종로구
Nom Hanja 鍾路區
Nom Romanisation révisée Jongno-gu
Nom McCune-Reischauer Jongno-gu
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Statut Arrondissement de Séoul
Démographie
Population 155 575 hab. (2010)
Densité 6 504 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 34′ 22″ N 126° 58′ 46″ E / 37.572916, 126.97937837° 34′ 22″ Nord 126° 58′ 46″ Est / 37.572916, 126.979378  
Superficie 2 392 ha = 23,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte administrative de Corée du Sud
Jongno-gu

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte topographique de Corée du Sud
Jongno-gu

Jongno-gu est un arrondissement (gu) de Séoul situé au nord du fleuve Han. Son nom vient de l'une de ses artères principales, Jongno / Jongro, qui doit elle-même son nom ("Rue de la Cloche") à la cloche géante du pavillon de Bosingak.

Le centre historique de la Capitale[modifier | modifier le code]

Jongno inclut le centre historique de la ville à sa création, et en particulier ses trois monuments originels: Gyeongbokgung au centre, avec Sajikdan à l'ouest, dans le quartier de Seochon, et Jongmyo à l'est. C'est le siège absolu du pouvoir, avec dans un très faible rayon les principaux palais, la présidence (Maison Bleue), le gouvernement, et le premier ministre.

Le site ayant été choisi pour ses qualités géomantiques, il s'inscrit dans un cadre naturel harmonieux autour de l'axe Sejongdae-ro - Gwanghwamun - Bukhansan, avec également le mont Inwang et un réseau de cours d'eau actuellement en cours de revalorisation, à commancer bien sûr par Cheonggyecheon, le plus célèbre d'entre eux, rouvert en 2005.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Jongno est divisé en 19 quartiers (dong), 87 si l'on compte l'ensemble des quartiers historiques, dont la majorité très petits. A lui-seul, Pyeongchang-dong (une vallée entourée de montagnes, au nord de l'arrondissement) occupe plus du tiers de la superficie totale[1].

Le développement des bureaux a réduit le nombre de quartiers résidentiels, et les rares poches de maisons traditionnelles (hanok) sont devenues des centres touristiques très prisés où se multiplient les chambres d'hôtes, comme à Bukchon - Samcheong-dong.

Entre les palais, les temples, les musées (musée folklorique), les galeries d'art, les parcs, et des hauts lieux de passage comme Insadong, Jongno est un passage obligé pour les touristes.

Communautés étrangères[modifier | modifier le code]

Cosmopolite, Jongno-gu compte quelques sites associés à des communautés asiatiques:

  • Quartier népalais (네팔인 거리) est situé entre le sanctuaire de Jongmyo et la grande porte de l'est de Séoul
  • Un des quartiers pakistanais est situé dans le quartier de Sungin (숭인동)
  • Quartier philippin (필리핀 거리) est situé dans le quartier de Hyehwa (혜화동)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Jongno-gu dongs" - SeoulVillage (en Anglais)