Antai-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antaiji
Antaiji
Information
Dénomination : Temple Sōtō
Fondé en : 1923
Fondateur(s) : Oka Sotan
Abbé(s) : Muhô Nölke
Adresse : Shin'onsen, Mikata District, Préfecture de Hyōgo
Pays : Drapeau du Japon Japon
Site web
Site web : http://antaiji.dogen-zen.de
Coordonnées géographiques
Coordonnées 35° 35′ 48″ N 134° 34′ 33″ E / 35.596667, 134.575833

Antai-ji (安泰寺?) est un temple bouddhiste de l'école Sōtō du Zen. Il se trouve dans la préfecture d'Hyōgo au Japon où il occupe 50 hectares dans les montagnes, près du parc national de San'inkaigan sur la mer du Japon. Inaccessible en hiver, il accueille les visiteurs pendant les mois d'été.

Kyoto[modifier | modifier le code]

Antai-ji a été fondé en 1923 par Oka Sotan comme monastère pour l'étude du Shōbōgenzō. À l'époque il était au nord de Kyoto, et beaucoup d'érudits y ont étudié. Il est resté inoccupé pendant la seconde guerre mondiale. En 1949 Kodo Sawaki (1880-1965) et Kōshō Uchiyama (1912-1998) se sont installés à Antaiji et en firent un endroit pour l'étude de Zazen.

Hyōgo[modifier | modifier le code]

Le bruit autour du temple, dû à l'afflux de visiteurs et aux nombreuses maisons voisines, rendait difficile la pratique de Zazen sur le site de Kyoto. L'abbé suivant, Koho Watanabe (1942- ), décida donc de déménager Antaiji à son emplacement actuel.

Avec la tranquillité des montagnes, il cherchait un nouveau style de vie qui ramènerait le Zen à l'auto-suffisance. Son successeur Shinyu Miyaura (1948-2002) protégea la tranquillité de zazen en mettant en pratique l'idéal d'un monastère auto-suffisant, jusqu'à sa mort dans la neige de février 2002. Son disciple, le moine allemand Muho Noelke (1968- ), lui succède comme abbé d'Antaiji.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

35° 35′ 48″ N 134° 34′ 33″ E / 35.59667, 134.57583