Linji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peinture japonaise de Linji (Rinzai Gigen)

Línjì Yìxuán (臨済義玄 ; Wade-Giles: Lin-chi I-hsüan, parfois traduit en Lin-tsi ; japonais : Rinzai Gigen ; ?–866) est le fondateur de l'école Rinzai du bouddhisme Chan durant la dynastie Tang en Chine[1]; ce courant est dénommé école Linji en Chine, (Linji zong en chinois)[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. A Dictionary of Buddhism par Damien Keown publié par Oxford University Press, (ISBN 9780192800626), page 155
  2. (en) The Princeton dictionary of buddhism par Robert E. Buswell Jr et Donald S. Lopez Jr aux éditions Princeton University Press, ISBN 0691157863, page 476

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les entretiens de Lin-tsi, trad. Paul Demiéville, Fayard, 1972, 258 p.

Études[modifier | modifier le code]

  • Albert Welter, The Linji Lu and the Creation of Chan Orthodoxy: The Development of Chan's Records of Sayings Literature, Oxford University Press, 2008.