Hicham ibn al-Kalbi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hicham ibn al-Kalbi, connu aussi sous le nom Ibn al-Kalbi, (737-819) est un historien arabe compilateur des traditions orales des bédouins et des conteurs professionnels.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père d'Hicham était un lettré de Koufa qui avait entrepris de transcrire les traditions orales des bédouins et des conteurs professionnels. On dit que Hicham a enseigné à Bagdad, peut-être à la fin de sa vie. Il a abondamment écrit sur les premiers Arabes et sur la religion. Parmi ses œuvres existant encore il y a

  • Al-Khayl (en arabe : ḫayl, ﺧﻴﻞ, (les) chevaux), qui contient de courtes anecdotes sur les chevaux et des poèmes à propos des chevaux ;
  • Jamharat al-nasab (en arabe : jamhara al-nasab, جمهرة النسب, compilation généalogique), une œuvre importante sur la politique, la religion et la littérature pré-islamiques et des débuts des premiers musulmans arabes ;
  • le Kitāb al-aṣnām (en arabe : kitāb al-aṣnām, كتاب الأصنام, livre des idoles), dans lequel il parle des idoles des arabes de la période pré-islamique. L'intérêt de ce livre est accru par les informations qu'il apporte sur l'antiquité arabe et les coutumes tribales et traditions qui seraient sinon sans doute perdues[1]

Hicham établit une généalogie qui fait le lien entre Ismaël et Mahomet et conforte l'idée que les Arabes sont tous les descendants d'Ismaël[2]. Il fait abondamment appel aux anciennes traditions orales arabes, mais il cite aussi des écrivains qui ont eu accès aux sources bibliques et palmyréennes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hishām ibn al-Kalbī », sur Encyclopædia Britannica Online (2009) (consulté le 22/05/2009)
  2. a et b « "Arabia" in Ancient History », sur Centre for Sinai (consulté le 22/05/2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]