Abul al-Fazl ibn Mubarak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abul al-Fazl ibn Mubarak (pseudonyme Faidi)[1] (né le 14 janvier 1551 à Âgrâ, Inde, mort (assassiné) le 12 août 1602 à Lahore, Pakistan[1]) était un écrivain persan, ministre et historiographe de la cour moghole au XVIe siècle.

Fils de Shaikh Mubarak, un proche de l'empereur moghol Akbar, et frère du poète Faizi (en), il appartenait à un courant millénariste, croyant que Mahomet allait ressusciter pour sauver le monde après mille ans passés dans son tombeau.

Entré en 1574 au service de l'empereur moghol Akbar (règne de 1556 à 1605), il mène l'armée moghole dans ses guerres dans le Deccan. Il meurt assassiné en 1602 lors d'un complot mené par le prince moghol Salim, fils d'Akbar, qui deviendra l'empereur Jahângîr.

Il est l'auteur de l'Akbarnāma[1] , une chronique du règne et des institutions d'Akbar, et de Ain-i Akbarī[1].

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. a, b, c et d Source : Notice d'autorité de la BNF n° FRBNF14436735 (notice BnF no FRBNF144367352)