Harry Kewell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harry Kewell
Harry Kewell at award presentation.jpg
Kewell après la Coupe d'Asie 2007
Biographie
Nom Harold Kewell
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance 22 septembre 1978 (35 ans)
Lieu Sydney (Australie)
Taille 1,80 m
Poste Milieu gauche / ailier gauche / second attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1990-1995 Drapeau : Australie Marconi Stallions
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-2003 Drapeau : Angleterre Leeds United 242 0(63)
2003-2008 Drapeau : Angleterre Liverpool FC 138 0(16)
2008-2011 Drapeau : Turquie Galatasaray 089 0(35)
2011-2012 Drapeau : Australie Melbourne Victory 025 0(8)
2013 Drapeau : Qatar Al-Gharafa SC 04 0(1)
2013-2014 Drapeau : Australie Melbourne Heart 00(-)
Total 494 (122)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1996- Drapeau : Australie Australie 058 0(17)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Harry Kewell (22 septembre 1978 à Sydney - ) est un footballeur australien. Ailier rapide et technique, il évolue sur le flanc gauche du milieu ou de l'attaque. Il est souvent considéré comme le meilleur footballeur jamais sorti d'Australie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harry Kewell est originaire de Sydney. Il a grandi dans le quartier de Fairfield et a évolué sous les couleurs des Marconi Stallions (club par lequel est également passé Christian Vieri) dans les catégories d'âge de -13 ans à -15 ans.

1993 : début de carrière[modifier | modifier le code]

À l'âge de 14 ans, Kewell se rend en Thaïlande, en Italie et en Angleterre, toujours pour représenter son club de Marconi, qui affronte notamment la section juniors du Milan AC ainsi que des formations anglaises. C'est la première fois de sa vie qu'il quitte son pays et il découvre le football européen, notamment en assistant à une rencontre de Premier League. À 15 ans, Kewell se rend de nouveau en Angleterre dans le cadre d'un essai de quatre semaines avec le club de Leeds United. Ce voyage s'effectue en compagnie de son ami d'enfance Brett Emerton. Les essais sont concluants pour les deux joueurs. Néanmoins seul Kewell est en mesure d'accepter le contrat offert par le club du Yorkshire, car il a droit à un permis de séjour grâce aux origines anglaises de son père.

Leeds United (1995-2003)[modifier | modifier le code]

Kewell débute sous les couleurs de Leeds United fin mars 1996, alors qu'il n'a même pas 18 ans. L'adversaire est le club de Middlesbrough. À l'époque son copain de chambre est un gardien de but, Nicky Byrne, qui deviendra plus tard un membre du boyband irlandais Westlife. Le mois suivant Kewell joue son premier match international pour l'Australie (défaite 3-0 contre le Chili). En octobre 1997, il inscrit son premier but pour Leeds, en League Cup contre Stoke City.

La saison 1999-2000 marque l'éclosion de l'Australien au plus haut niveau. Il fait alors partie d'une belle équipe de Leeds constituée par David O'Leary, au sein de laquelle on retrouve des jeunes de talent tels Alan Smith, Ian Harte et Eirik Bakke, encadrés par les vétérans Nigel Martyn et David Batty. Au cours de cette saison, Leeds atteint les demi-finales de la Coupe de l'UEFA lors desquelles le club est défait par les Turcs de Galatasaray. Kewell fut exclu lors du match aller de cette confrontation. Le club termine également troisième de la Premier League, à seulement 4 points du second Arsenal et avec une des meilleures défenses du royaume.

La saison suivante voit arriver d'autres jeunes de talent, tels Mark Viduka et Robbie Keane. Le club brille en Ligue des champions, atteignant de nouveau les demi-finales et battant au passage les Italiens du Milan AC et de la Lazio Rome lors des deux phases de poules, ainsi que les Espagnols de La Corogne en quarts de finale, avant de courber l'échine contre le FC Valence. Leeds termine son championnat à une honorable quatrième place.

Cependant, ce classement, aussi louable soit-il, entraine de graves problèmes au cours des années qui suivent. En effet, le club est mal géré et le chairman Peter Ridsdale entraine celui-ci dans un train de vie insoutenable pour une formation qui n'est pas qualifiée pour la lucrative Ligue des champions de l'UEFA. La saison 2001-2002 est difficile: ayant occupé le haut du classement pendant la première moitié de la saison (incluant notamment une célèbre victoire sur le terrain des futurs champions Arsenal), Leeds s'écroule par la suite et finit 5ème.

David O'Leary est limogé de son poste, remplacé par Terry Venables. Ayant encore échoué à se qualifier pour la Ligue des Champions, le club est obligé de se serrer la ceinture. Le départ de Robbie Keane pour Tottenham en août 2002 marque le début d'une longue hémorrhagie qui verra les "Peacocks" perdre leurs meilleurs éléments année après année, jusqu'à subir la relégation en 2004. Ayant bien entamé la saison 2002-2003, Leeds s'écroule très rapidement et passera le reste de la saison à lutter contre la relégation. Le maintien est assuré en mai 2003 à la suite d'un succès inattendu sur le terrain d'Arsenal, au cours duquel Kewell marque et s'amuse à tourmenter une de ses victimes favorites, Martin Keown. Ironiquement, ce succès met Arsenal hros jeu dans la course au titre et offre définitivement le championnat d'Angleterre à Manchester United, l'ennemi juré de Leeds.

Kewell quitte Leeds pour Liverpool, le club qu'il soutenait durant sa jeunesse, au cours de l'été 2003, dans des circonstances acrimonieuses. L'ancien footballeur Gary Lineker accuse l'agent de l'Australien d'avoir perçu 40 % des frais de transfert versés par Liverpool pour assurer le transfert. Cette allégation entrainera par la suite un procès en diffamation. Peu avant de quitter Elland Road, Kewell accorde un entretien à la BBC, au cours duquel il critique sévèrement le staff médical de Leeds, qui a selon lui contribué à aggraver ses blessures. En effet, en 2000-01 et 2001-02, Kewell a effectué très peu d'apparitions pour son club, conséquence de nombreuses blessures et rechutes.

Liverpool (2003-2008)[modifier | modifier le code]

Le natif de Sydney compte bien se relancer à Liverpool, un club qu'il aime depuis tout petit. Les « Reds » sortent d'une saison calamiteuse et l'arrivée de Kewell, qui a refusé des offres plus conséquentes de Manchester United et Chelsea pour rejoindre le club d'Anfield, suscite de nombreux espoirs parmi les supporters.

Kewell prend très vite ses marques dans son nouveau club et accomplit une première moitié de saison remarquable. Il s'entend à merveille avec son nouveau compagnon d'attaque Michael Owen, marquant cinq buts lors des 14 premières journées de championnat. Toutefois, ses coéquipiers peinent à suivre le rythme et le club réalise une nouvelle saison en dents de scie. À partir de décembre 2003, Kewell semble se mettre au diapason de ses coéquipiers et la qualité de ses performances chute drastiquement. Ainsi, il ne marquera que deux buts supplémentaires jusqu'à la fin de la saison. Il faut dire que les choix tactiques incompréhensibles de Gérard Houllier n'aident pas le club à avancer : le gaucher Kewell est trimballé à tous les postes de l'attaque, le droitier Vladimír Šmicer exilé sur le flanc gauche et l'attaquant El-Hadji Diouf repositionné ailier droit.

À la fin de la saison, Houllier cède logiquement son poste pour être remplacé par Rafael Benitez, un entraineur espagnol qui s'est bâti une solide réputation avec le club de Valence. Kewell vivra quatre années difficiles avec Benitez. Ce dernier n'hésite pas à monter au créneau pour défendre l'Australien face aux attaques des supporters, qui ne comprennent pas que le joueur soit aussi souvent blessé et que même quand il est sur le terrain, il semble manquer d'enthousiasme. Mais tout en prenant la défense de Kewell, Benitez ne fait aucun effort pour le mettre dans les meilleures dispositions. Le désamour entre les supporteurs des « Reds » et l'attaquant australien atteindront un quasi-point de non retour en mai 2005, lorsque Kewell abandonne ses coéquipiers dans une finale de Ligue des Champions contre Milan sur blessure, un acte interprété comme un manque de loyauté par les fans.

En 2005-2006, Kewell semble retrouver peu à peu sa meilleure forme. Il joue bien et marque des buts importants. Mais il se blesse à nouveau en mai 2006, toujours lors d'une finale, cette fois-ci en Coupe d'Angleterre de football. Lorsqu'il quitte le terrain de Cardiff ce jour-là, il est applaudi par les supporters de Liverpool, qui semblent lui avoir pardonné les incidents de mai 2005. Liverpool remportera la finale aux tirs au but.

Kewell se rend à la Coupe du monde 2006 en Allemagne blessé. Il y marque un but crucial pour son pays, s'y blesse de nouveau et reviendra à Liverpool blessé. Durant toute la saison 2006-07, il n'effectuera que 3 apparitions pour le club du Merseyside. La saison suivante le voit jouer un peu plus, mais, visiblement las de sa situation en Angleterre, l'Australien ne marquera pas un seul but au cours de ses 15 apparitions!

Al-Gharafa SC (2013)[modifier | modifier le code]

A compléter

Melbourne Heart (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Le 26 mars 2014 Harry Kewell annonce qu'il prend sa retraite après 18 ans au plus haut niveau.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]