Gloria Coates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coates.

Gloria Coates est une compositrice américaine, née à Wausau (Wisconsin) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie la musique à l'Université d'État de Louisiane avec Otto Luening, à l'Université Columbia de New York avec Jack Beeson et à partir de 1962, au Mozarteum de Salzbourg (et en leçons privées) avec Alexandre Tcherepnine. Depuis 1969, elle se partage entre les États-Unis et l'Europe, étant actuellement installée à Munich.

Sa musique est marquée par le minimalisme, par des influences du Krzysztof Penderecki de la première période, de György Ligeti ou de Iannis Xenakis (technique des glissandi), et tournée également vers la musique concrète.

On lui doit des œuvres pour orchestre (dont quinze symphonies), de la musique de chambre (dont neuf quatuors à cordes), des pièces avec voix soliste, des œuvres chorales (a cappella ou avec accompagnements divers), de la musique électronique ou encore des musiques de scène.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Compositions pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Symphonies : no 1 Music on open Strings, pour orchestre à cordes (1974) ; no 2 Music on Abstract Lines ou Illuminatio in Tenebris (1988, commencée en 1974) ; no 3 Symphony Nocturne, pour orchestre à cordes (1978) ; no 4 Chiaroscuro (1990) ; no 5 Three Mystical Songs, pour orchestre de chambre, avec chœurs (1985) ; no 6 Time Frozen (1994) ; no 7 (1990) ; no 8 Indian Sounds, avec soprano et ténor (ou soprano et alto) (1991) ; no 9 The Quinces Quandary : Homage to Van Gogh (1994) ; no 10 Drones of Druids on Celtic Ruins (1994) ; no 11 Philemon und Baucis (1999) ; no 12 (2001) ; no 13 (2001) ; no 14 (2003) ; no 15 Homage to Mozart (2005) ;
  • Autres pièces : Planets, pour orchestre de chambre (1974, œuvre reprise et développée ultérieurement en Symphonie no 2) ; Sinfonietta della notte (1982) ; Transitions, pour orchestre de chambre (1984) ; Music in Microtones (1986, futur 2e mouvement de la Symphonie no 6) ; Resistances (1987).

Musiques de scène[modifier | modifier le code]

Œuvres avec voix soliste[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Cantata da Requiem 'WW II Poems for Peace' , pour soprano, piano, alto, violoncelle et 2 percussions ;
  • 1988 : The Force for Peace in War, cantate pour soprano et orchestre de chambre (développement de la Cantata da Requiem, de 1973, pré-citée) ; Seven Songs with Poems by Emily Dickinson, pour voix et orchestre de chambre ; Dramatic Scene 'The Swan' , pour soprano, hautbois, cor anglais et 2 percussions ;
  • 1991 : Cette blanche agonie (titre original), pour soprano et orchestre de chambre (développement de la scène dramatique The Swan, de 1988, pré-citée) ;
  • 1998 : 15 Songs on Poems by Emily Dickinson, pour mezzo-soprano (ou baryton) et piano (cycle commencé en 1965).

Œuvres chorales[modifier | modifier le code]

  • 1961 : Te Deum, pour chœurs a cappella ;
  • 1964 : Missa Brevis, pour chœur d'enfants (ou de femmes) et orgue ;
  • 1978 : The Beatitudes, pour chœurs et orgue ;
  • 1991 : Rainbow across the Night Sky, pour 2 sopranos, 2 voix d'alto, mezzo-soprano, violon, alto, violoncelle et 2 percussions.

Liens externes (sources)[modifier | modifier le code]