Fluorure de carbonyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fluorure de carbonyle
Carbonyl-fluoride-2D.png     Carbonyl-fluoride-3D-vdW.png
Structure du fluorure de carbonyle
Identification
Nom IUPAC difluorure de carbonyle
Synonymes

oxyfluorure de carbone,
fluorophosgène

No CAS 353-50-4
No EINECS 206-534-2
PubChem 9623
SMILES
InChI
Apparence gaz incolore d'odeur piquante
Propriétés chimiques
Formule brute CF2O  [Isomères]
Masse molaire[1] 66,0069 ± 0,0011 g/mol
C 18,2 %, F 57,56 %, O 24,24 %,
Propriétés physiques
fusion -114 °C[2]
ébullition -84,6 °C[2]
Solubilité hydrolyse
Point critique 14,8 °C[2]
Point triple -111,3 °C et 12,52 kPa[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC[2]
Toxique
T
Corrosif
C


Transport[2]
2.3
   2417   
SGH[2]
SGH04 : GazSGH05 : CorrosifSGH06 : Toxique
Danger
H280, H314, H330, EUH071, P260, P264, P271, P280, P284, P304+P340,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le fluorure de carbonyle ou fluorophosgène est un composé chimique de formule COF2. Il s'agit d'un gaz incolore hygroscopique plus dense que l'air et extrêmement toxique qui s'hydrolyse au contact de l'eau en libérant notamment du fluorure d'hydrogène HF[3] dissous, c'est-à-dire de l'acide fluorhydrique HF(aq) :

COF2 + H2OCO2 + HF(aq).

Le fluorure de carbonyle peut être produit en faisant réagir du phosgène COCl2 avec du fluorure d'hydrogène HF ainsi que par oxydation du monoxyde de carbone CO, cette dernière voie ayant cependant l'inconvénient de conduire souvent au tétrafluorure de carbone CF4 par oxydation excessive ; le difluorure d'argent AgF2 produit cependant une oxydation ménagée qui convient bien à cette réaction :

CO + 2 AgF2 → COF2 + 2 AgF.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e, f et g Entrée de « Carbonyl difluoride » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 1 décembre 2012 (JavaScript nécessaire)
  3. (en) M. W. Farlow, E. H. Man, C. W. Tullock et Ronald D. Richardson, « Carbonyl Fluoride », Inorganic Syntheses, vol. 6,‎ 1960 (lire en ligne) DOI:10.1002/9780470132371.ch48