Fienvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fienvillers
Notre-Dame de l'Assomption.
Notre-Dame de l'Assomption.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Bernaville
Intercommunalité Communauté de communes du Bernavillois
Maire
Mandat
Alain Roussel
2014-2020
Code postal 80750
Code commune 80310
Démographie
Population
municipale
658 hab. (2011)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 09″ N 2° 13′ 45″ E / 50.1192, 2.229250° 07′ 09″ Nord 2° 13′ 45″ Est / 50.1192, 2.2292  
Altitude Min. 97 m – Max. 167 m
Superficie 11,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fienvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fienvillers

Fienvillers est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sol, Sous-sol, relief, hydrographie[modifier | modifier le code]

La mince couche végétale qui recouvre le territoire voisine avec une argile qui laisse difficilement passer l'eau. La commune est située sur un plateau calcaire légèrement raviné. Aucun cours d'eau ne parcourt la commune et l'eau des puits alimente les besoins en eau en 1899[1]'[2].

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Au nord, Autheux, au nord-est : Longuevillette, au nord-ouest, Bernaville, à l'est, Candas, au sud, Montrelet, au sud-ouest, Berneuil et à l'ouest, Gorges et Vacquerie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un château lié au fief qui aurait donné le nom primitif de Fiefvillers, selon la tradition, a laissé quelques ruines encore visibles à la fin du XIXe siècle[1].

En 1175, Gaudefroy, chevalier et noble homme de Doullens, possédait la terre et la seigneurie de Fienvillers[1].

En 1204, la terre de Fienvillers est donnée aux religieux de Saint-Jean de Jérusalem, installés à Fieffes[3].

Les Cosaques traversent le pays en 1814-1815[1].

Pendant l'année terrible 1870-1871, 58 jeunes gens de la commune combattent l'armée allemande. Trois sont tués, et cinq sont blessés[1].

En 1899, l'industrie locale se compose de plusieurs ateliers de tisserands, de boutonniers, de teillage de lin. Une panneterie, une briqueterie et un chaufour sont également mentionnés[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Fienvillers vient du latin « finis », parfait et de « villare », petite ferme.

On trouve dans les vieux écrits Feodum Villare. Un feodum est un fief ou une terre donnée en récompense à un seigneur ou un soldat.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1803 1813 M. Ribeaucourt    
1813 1817 M. Cordier    
1817 1826 M. Ribeaucourt    
1826 1830 Nicolas Patte    
1830 1843 M. Dassonval    
1843 1848 Pierre Vaquette    
1848 1852 M. Patte    
1852 1858 Pierre Vaquette    
1858 1860 M. Ducrocq    
1860 1865 M. Vasseur    
1865 1876 Pierre Vaquette    
1876 1881 M. Brasseur    
1881 1890 M. Vaquette    
1890 1906 Victor Chausse    
1906 1918 Aristide Bouffel    
1930 1947 Michel Bouffel    
1947 1953 Georges Lefebvre    
1953 1959 Octave Brasseur    
1959 1977 Charles Costel    
1977 1983 Jacques Becq    
1983 2001 Joël Letocart    
2001 2008 Roger Compère    
2008[4] en cours
(au 6 mai 2014)
Alain Roussel   Réélu pour le mandat 2014-2020 [5]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 658 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 003 905 1 144 1 062 1 193 1 256 1 310 1 373 1 406
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 401 1 364 1 370 1 184 1 115 996 978 928 906
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
854 816 739 645 636 617 594 586 589
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
547 534 553 558 523 548 565 658 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame-de-l'Assomption[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Notice géographique et historique rédigée par l'instituteur, M. Clément, 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens
  2. http://archives.somme.fr/ark:/58483/a011261413543FFzgED/1/1
  3. http://www.alainmoules.com/FIENVILLERS/fienvillers.htm
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 9 juin 2008 (consulté le 30 août 2008)
  5. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  8. http://clochers.org/Fichiers_HTML/Accueil/Accueil_clochers/80/accueil_80310.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :