Maison de La Marck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Marck.
Maison de La Marck
Image illustrative de l'article Maison de La Marck
Armes
Devise « N’a qui veut la Marck. »
Période XIIe-XVIIe
Fiefs tenus Comté de La Marck
Comté d'Altena
Comté de Clèves
Duché de Bouillon
Principauté de Sedan
Seigneurie d'Aremberg
Récompense(s) militaire(s) Maréchal de France

La maison de La Marck est une branche de la maison de Berg.

Origine[modifier | modifier le code]

Son origine remonte à Évrard Ier d'Altena (mort en 1180), fils aîné d'Adolphe II de Berg (mort en 1160), qui reçut de son père en apanage le comté d'Altena. Ses descendants agrandirent ce comté vers le nord et son petit-fils Adolphe Ier (mort en 1249) prit le titre de comte de La Marck. En 1368, Adolphe III de La Marck (mort en 1394) acquiert le comté de Clèves. Après cette acquisition, la famille est parfois appelée seconde maison de Clèves. Jean III de Clèves (1490-1539) acquiert les duchés de Juliers et de Berg en 1511. La branche aînée s'éteindra en 1633 avec la mort de Madeleine (1553-1633), fille de Guillaume de Clèves (1516-1592) et sœur de Jean-Guillaume de Clèves (1562-1609). Le duché de Clèves passera à la maison de Hohenzollern à la mort de Jean Guillaume, tandis que les duchés de Berg et de Juliers passeront à la maison de Wittelsbach en 1632, à la mort d'Anne de Berg (1552-1632), sœur de Jean Guillaume.

Une branche cadette de la famille est issue d'Évrard Ier de La Marck-Aremberg (mort en 1387), fils d'Engelbert II (mort en 1328) et frère d'Adolphe II (mort en 1347) qui hérita de sa mère la seigneurie d'Aremberg[1]. Cette branche acquerra le duché de Bouillon et la seigneurie de Sedan et donnera deux maréchaux à la France : Robert III de La Marck (mort en 1536) et Robert IV de La Marck (1512-1556). À la mort de Charlotte de La Marck (1574-1594), la principauté de Sedan et le titre de duc de Bouillon passera à la maison de La Tour d'Auvergne. Cette branche s'éteindra en 1820, avec la mort de Louise-Marguerite de La Marck (1730-1820).

Une seconde branche cadette est issue d'Engelbert (1462-1506), fils de Jean Ier de Clèves (1419-1481) et frère de Jean II (1458-1521). Engelbert reçoit le comté de Nevers en 1491. Son petit-fils François Ier devient aussi comte de Rethel. Cette branche est appelée les Clèves-Nevers et s'éteindra en 1633, avec la mort de Catherine d'Eu (1548-1633). Les duchés de Rethel et de Nevers passeront en 1593 à la maison Gonzague.

Généalogie succincte[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
Mathilde
(Mechtild ou Mahaut)
dame d'Arenberg
Engelbert II
Armoiries de la Marck 1.svg
( † 1328)
Comte de La Marck
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lignée des comtes puis (1417) ducs de Clèves
Armoiries Clèves-Marck.svg
 
Lignée des ducs de Nevers
Armoiries Clèves-Nevers.svg
 
Lignée des comtes de Rochefort
 
Évrard Ier de La Marck-Arenberg (de)
( † 1387)
seigneur d'Arenberg
Coa France Family La Marck Arenberg-Evrard Ier de La Marck, S. d'Arenberg.svg
∞ Marie de Looz
( † 1410)
dame de Lumain, Neufchâteau et Aigremont
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume, dit le Riche
(15161592)
Armoiries Guillaume de Clèves.svg
Duc de Gueldre
duc de Clèves
comte de la Marck
duc de Juliers
duc de Berg
Marie de Habsbourg (1531-1581)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Évrard II de La Marck-Arenberg
(13651440)
seigneur d'Arenberg et de Sedan
∞ Marie de Braquemont
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean-Guillaume de Clèves
(15621609)
 
4 filles
 
 
 
 
 
Jean II de La Marck
(14101470)
Seigneur d'Arenberg
et de Sedan
seigneur de Daigni (1462)
∞ Anne de Virneburg (de)
(14101480)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Robert Ier de La Marck
Armoiries de la Marck-Sedan.svg
(†1487)
Seigneur de Sedan
Duc de Bouillon
∞ Jeanne de Marley
 
 
 
Évrard III de La Marck
(vers 14351496)
Seigneur d'Arenberg, et de Neufchâtel
∞ Marguerite de Bouchout
(14401476)
 
 
Guillaume de La Marck
le sanglier des Ardennes
( † 1485)
seigneur de Lumain et de Schleiden[2]
∞ Johanna d'Arschot Schoonhoven
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Robert II de La Marck
(14681536)
Duc de Bouillon, seigneur de Sedan
∞ Catherine de Croÿ
(14711544)
 
Érard de La Marck
(14721538)
Cardinal de Bouillon
Prince-évêque de Liège
 
 
Robert Ier de La Marck
(†1541)
Seigneur d'Arenberg
∞ Mathilde van Montfoort (nl)
(14751550)
Dame de Naeltwijck
 
Lignée des seigneurs de Lumain et de Schleiden
Blason famille fr de La Marck.svg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Robert III de La Marck,
fit Fleuranges
(14911536)
Duc de Bouillon
Seigneur de Sedan
Maréchal de France
Guillemette de Sarrebruck
(vers 14951571)
Comtesse de Braine
 
 
 
 
 
Robert II de La Marck
(15061536)
Seigneur d'Arenberg
et de Mirwart
∞ Walburga van Egmond
(1500-1547)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Charlotte de La Marck
(15741594)
Duchesse de Bouillon
Dame de Sedan
Henri de La Tour d'Auvergne
(15551623)
Prince de Sedan
 
 
 
Robert III de La Marck
(†1544)
Seigneur d'Arenberg
∞ Anne van Glymes (nl)-Berghes
(15251563)
 
Marguerite de La Marck
(15271599)
Blason Marguerite de La Marck d'Arenberg (1527-1599).svg
Comtesse puis (1576) princesse d'Arenberg
 
 
 
Source 
(de) « http://www.arenbergcenter.com », II, von Arenberg - von der Marck (Auszug) (consulté le 29 novembre 2010)

Armorial[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Armorial de la maison de Clèves.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Après la mort de Robert III de La Marck-Aremberg (1541), le nom d'Aremberg fut relevé, suite au mariage de sa sœur Marguerite avec Jean de Ligne, par la maison de Ligne.
  2. Voir : Seigneurie de Schleiden (de)