Dogue allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dogue allemand
Dogue allemand bleu et dogue allemand arlequin
Vikhoarau.JPG
Dogue allemand bleu et dogue allemand arlequin

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Taille minimum 80 cm (M), minimum 72 cm (F).
Poids 60 à 90 kg.
Poil court et dense, lisse et couché bien à plat, luisant.
Robe arlequin (blanche tachetée de noir), fauve, noire, bleue (très foncée « acier »), bringée (marron plus ou moins clair rayé de marron plus foncé ou de noir)
Tête Harmonieusement proportionnée à l'ensemble, allongée, étroite, aux lignes nettes, très expressive, délicatement ciselée (surtout en dessous des yeux) ; les arcades sourcilières (orbitaires) sont bien développées, cependant sans être saillantes. La distance de l'extrémité de la truffe au stop doit autant que possible correspondre à celle du stop à la protubérance occipitale, qui est peu marquée. Les lignes supérieures du crâne et du chanfrein doivent être parallèles. De face, la tête doit paraître étroite, le chanfrein étant aussi large que possible et les muscles des joues n'étant que légèrement indiqués, jamais de relief marqué.

Stop: Nettement prononcé

Yeux De grandeur moyenne, à l'expression vive et intelligente, aussi foncés que possible, en forme d'amande, les paupières épousant bien la forme du globe oculaire. Chez les dogues bleus, les yeux un peu plus clairs sont admis. Chez les dogues arlequins, les yeux clairs ou de couleurs différentes sont admis.
Oreilles Attachées haut, tombantes de nature, de grandeur moyenne, le bord antérieur de l'oreille accolé à la joue.
Queue Elle atteint le jarret. Attachée haut et large, elle s'amenuise progressivement jusqu'à son extrémité ; au repos, elle pend en position détendue naturelle ; en action ou quand le chien est excité, elle se recourbe légèrement en forme de sabre, mais sans dépasser sensiblement le niveau du dos. La queue en brosse n'est pas recherchée.
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 2.1
      • no 235

Le dogue allemand (Deutsche Dogge) est une race de chien à poil court. Il est aussi appelé Grand Danois (Great Dane) ou Danois. On surnomme souvent ce dogue « l'Apollon de la gent canine » en raison de sa beauté et de sa noblesse.

Origines[modifier | modifier le code]

Les différents noms de ce chien - dogue allemand ou grand danois - illustrent la controverse sur son origine, il ne provient d'ailleurs pas du Danemark. À l'origine arrivés en Europe au IVe siècle avec les Alains, peuple de cavaliers nomades d'origine iranienne, les Alaunt (d'où provient le nom Alano, en Italie), perdirent leur fonction d'auxiliaires de guerre lorsqu'à la fin du Moyen Âge, ils furent reconnus pour leurs aptitudes à la chasse à courre[1] et, en particulier, au sanglier. L'ancêtre immédiat du dogue allemand actuel serait l'ancien Bullenbeisser, croisé avec du lévrier. Ces chiens étaient d'une conformation intermédiaire entre un puissant et énergique mâtin et un lévrier rapide. Le mot « dogue » désignait initialement un grand chien puissant, souvent de race indéterminée. Dès 1870, le chancelier Bismarck, qui en possédait deux, fit fortement monter la popularité de la race en Allemagne[2]. La nationalité allemande lui fut attribuée à Berlin en 1878 par un groupe d'éleveurs, puis confirmée lorsqu'en 1880, le premier standard fut rédigé. La première exposition du dogue allemand s'est faite à Hambourg en 1963. Il est alors de plus en plus considéré comme un chien de compagnie.

Physique[modifier | modifier le code]

Le dogue allemand est très grand. La place du plus grand chien connu au monde a longtemps été détenue par un dogue allemand arlequin du nom de « Gibson », vivant aux États-Unis, et décédé en 2009 d'un cancer des os après avoir été déjà amputé d'une patte. Aujourd'hui c'est un autre dogue allemand, « Zeus », 111,8 cm au garrot, qui détient le record du plus grand chien au monde vivant actuellement[3].

Il existe plusieurs variétés de couleurs : arlequin, noir, fauve, bringé, bleu, ainsi qu'une couleur non reconnue par le standard, appelée gris bigarré noir ou merle (ou encore porcelaine). Dans les pays ne reconnaissant pas le standard de la FCI, comme les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni par exemple, il existe une autre couleur : le dogue allemand à manteau, appelée aussi Boston en raison du motif et de la coloration rencontrés chez le terrier de Boston.

Caractère[modifier | modifier le code]

Il a généralement bon caractère et se montre sociable avec les autres animaux lorsqu'il est en contact avec ceux-ci dès le jeune âge [4]. S'il est bien éduqué, le dogue allemand n'est pas plus agressif que les autres chiens. Généralement calme et mesuré, il fait aussi un bon chien de garde et sa masse impressionnante est, à elle seule, dissuasive. Le dogue allemand ou plus couramment appelé « grand danois» au Québec, est une race de chien moyennement facile à éduquer, notamment à cause de son caractère têtu[4],[5].

Santé[modifier | modifier le code]

La coupe des oreilles est aujourd’hui interdite en France.

Ce chien a besoin de soins particuliers durant sa croissance : il faut lui fournir durant les trois premières années de sa vie une alimentation et un exercice physique particuliers. Sa portion alimentaire doit être adaptée à son âge et change souvent — le dogue allemand grandissant très vite —, il faut donc l'établir avec l'éleveur ou un vétérinaire. Il faut aussi éviter au chien les glissades, les sauts et les courses durant toute la période où ses os vont se former. Il doit être surveillé et correctement alimenté. De plus, son maître doit correctement l'éduquer dès son plus jeune âge : il est plus sage de lui apprendre notamment à ne pas tirer en laisse tant qu'il ne fait pas 90 kilos !

Les dogues allemands dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Dogue allemand de F.Cattaneo
  2. Le Dogue allemand (le danois) du Dr Joël Dehasse
  3. « Site Guinness world records » (consulté le 14 septembre 2012)
  4. a et b http://www.santevet.com/articles/52-dogue-allemand
  5. http://www.breednutrition-rc.com/files/pdf/breed_encyclopedia/10_be_encyclopedia.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]