Ca de Bou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ca de Bou, Perro Dogo Mallorquin; Presa Mallorquin
{{#if:
Ca de Bou
Ca de Bou

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Silhouette Voir standard
Taille Mâles 55-58 cm; femelles 52-55 cm
Poil court et rude au toucher, sans sous-poils
Robe Bringé, fauve et noir. Les taches blanches sont admises aux pieds antérieurs, au poitrail et au museau jusqu’à un maximum de 30 % de la surface du corps. Le masque noir est également admis
Tête Puissante et massive
Yeux ovales d’une couleur la plus foncée possible
Oreilles Petite, attachées haut, en rose, jamais relevées
Queue taille moyenne, droite, peu être portée en sabre lors des mouvements
Caractère équilibré, affectueux avec les enfants, courageux, vigilant
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 2

Le Ca de Bou, ou Dogue de Majorque, est une race de chien molossoïde originaire des îles Baléares, en Espagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ca de Bou signifie chien à taureau en Catalan, une formation nominale identique à celle du Bulldog en anglais. En effet, la race servait à attraper le taureau par le mufle lors de l'abattage, en vue de l'immobiliser (les moyens de contentions que nous connaissons à l'heure actuelle n'étant pas présents autrefois).

Le Dogue Majorquin est né de croisements entre des molosses amenés par les espagnols (chiens de prise Alains Ibériques) lors de la conquête de Majorque, croisés avec des chiens de berger autochtones de l’île (Ca de Bestiar entre autre). Plus tard, lorsque les anglais débarquèrent sur l'île, en vue de se distraire, ils organisèrent des combats de chien ou bien des combat entre chien et taureau (bull beating) mais leurs bulldog (pas ceux que nous connaissons actuellement mais leurs ancêtres plus haut et plus athlétiques) étant peu performant sous la chaleur, ils les croisèrent avec l'ancêtre du dogue de Majorque pour créer la race que nous connaissons actuellement (malgré d'autres apports d'autres races au fur et à mesure des années).

Autres noms[modifier | modifier le code]

  • Perro Dogo Mallorquín
  • Dogue de Majorque
  • Dogue Majorquin
  • Chien de Combat Majorquin : premier nom par lequel la race a été reconnue à la SCC
  • Perro de presa Mallorquín : littéralement "chien de prise mallorquin"

Classification FCI[modifier | modifier le code]

Groupe II

  • Section 2 :

Le premier standard est rédigé en 1932. En 1964 la FCI a approuvé son prototype racial et connait officiellement la race internationalement.

Aspect général[modifier | modifier le code]

Chien de prise puissant de taille moyenne et agile. C'est le plus petit des dogues reconnu par la FCI.

Typiquement molossoïde, il est de taille moyenne, légèrement allongé, fort et lourd. La différence entre les sexes est marquée, surtout en ce qui concerne la tête qui est plus volumineuse chez le mâle que chez la femelle.[1]

Couleur[modifier | modifier le code]

La couleur préférée est la robe bringée. Les autres couleurs sont le fauve et le noir. En bringée on préfère les tons obscurs et dans les fauves les tons intenses. Les tâches blanches sont admises et tolérées jusqu’à un maximum de 30 % de la surface du corps. Le masque noir est également admis.

La robe noir et feu est fréquemment rencontrée depuis la reconstruction de la race et même avant, un débat existe toujours dans les instances gérant la race, mais globalement il est admis que cette couleur et admise comme étant une robe noire.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ca de Bou bringé

Actuellement dans nos sociétés occidentales, il se dévoue à la tâche de chien de garde et de défense. Anciennement il était un chien bouvier.

C'est également un excellent chien de compagnie, idéal comme première acquisition de molosse ou même de chien.

Caractère[modifier | modifier le code]

C’est un chien paisible qui aboie peu, très affectueux et fidèle avec ses maîtres pour qui il voue une admiration sans failles. De caractère équilibré ce qui fait de lui un agréable chien de famille. C’est un chien très obéissant et un excellent gardien, sûr de lui, dissuasif avec les étrangers et sans aucune agressivité gratuite.

Son éducation doit être ferme mais en douceur, il faudra veiller à bien le sociabiliser envers la gente canine pour éviter tout accident lors d'une éventuelle fugue.

Il peut se montrer dominant envers ses congénères du même sexe, particulièrement entre mâles.

Soins et santé[modifier | modifier le code]

C’est un chien à poil court, un simple brossage hebdomadaire suffit. Rustique, il supporte bien les intempéries à partir du moment qu'il a atteint le stade adulte. La dysplasie se rencontre fréquemment, même si les chiens n'en souffrent pas (résistance à la douleur) un travail est en cours de par l'Europe en vue de l'amélioration de la condition osthéo-articulaire sur ce niveau.

Jeune chien Dogue de Majorque

Sélection[modifier | modifier le code]

On notera également la présence de maladies cardiaques, luxation des rotules, soucis respiratoires sur certaines lignées, attention donc où vous cherchez votre chien, un éleveur particulier n'est pas forcément gage de qualité. En effet, la sélection s'opérant en choisissant des chiens les meilleurs du points de vu standard et santé, il advient de faire une sélection drastique dans son protocole d'élevage. Il faut donc un grand nombre de chien pour pouvoir faire les mariages qui seront les plus prometteurs et se complétant au mieux. Un éleveur qui possède un mâle qu'il fait reproduire à chaque année sur ses quelques femelles ne peut pas être appelé sélectionneur dans la mesure où il ne sélectionne pas le meilleur mâle pour ses femelles mais simplement le mâle qu'il a sous la main.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Club de Race Français : C.A.M.I.L.A
  • Plus vieux élevage français encore en activité : Can Bourbon
  • Élevage sélectionneur de dogue de Majorque en France : Nouka's Bande
  1. Fédération Cynologique International, Standard du Dogue de Majorque