Dogue de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dogue de Bordeaux
{{#if:
Image illustrative de l'article Dogue de Bordeaux

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau de la France France
Caractéristiques
Taille 62 à 68 cm pour un mâle

60 à 66 cm pour une femelle

Poids environ 50kg pour le mâle et 45 pour la femelle
Poil fin, court et doux
Robe unie dans toute la gamme de fauve, de l'isabelle à l'acajou
Tête massive, trapézoïdale, avec des rides sur le museau, babines tombantes
Yeux noisettes à bruns chez le masque noir, plus clair (non recherché) chez les masques marrons ou les sans masques
Oreilles tombante à côté des yeux
Queue tombante en forme de J (en crochet)
Caractère calme, gentil avec les enfants, très bon gardien
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 2
      • no 116

Le Dogue de Bordeaux est un chien du type molossoïde d’origine française.

Origines[modifier | modifier le code]

Il est un des plus anciens chiens français. Il serait arrivé dans le sud de la Gaule à la fin de l'Antiquité (Ve siècle), avec des peuples cavaliers nomades originaires d’Asie, lors des grandes invasions. Il s'agissait probablement d'Alains, d'origine iranienne ou des Taifales voire des Huns, originaires d'Asie centrale, qui utilisaient des chiens de combat durant leurs campagnes militaires. Les Alains introduisirent notamment en Espagne une race de chiens robustes, l'Alano Español (es).

Il aurait pris place dans le sud-ouest de la France et aurait été croisé avec de multiples races déjà présentes. Cette race de chien n’a vraiment été reconnue qu’en 1926 mais a failli totalement disparaître au XXe siècle à cause des souffrances qu’elle a enduré durant les deux guerres. Cette race a été relancée en 1972.

Le Dogue de Bordeaux était utilisé pour garder le bétail des bouchers, pour ramener le gibier durant la période de chasse, pour les combats de chiens ou comme fidèle compagnon des soldats durant la guerre ou encore comme chien de garde.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Physique[modifier | modifier le code]

Ce molosse brachycéphale au poil fin, court et doux de couleur fauve (dont les nuances varient de l'isabelle à l'acajou) est souvent pourvu de taches blanches peu étendues sur le poitrail et de temps en temps aux pattes. En période de mue, ce chien perd une grande partie de ses poils, ce qui oblige ses maîtres à le brosser avec soin. Étant donné la fragilité de leur peau, on évitera d'utiliser des brosses métalliques. Un gant caoutchouc est largement suffisant pour évacuer les poils morts.

Le mâle mesure en moyenne soixante à soixante-huit centimètres et pèse au moins soixante kilos.

La femelle, quant à elle, mesure de cinquante-huit à soixante-six centimètres et pèse au moins cinquante kilos.

Il n'est pas rare de nos jours de voir certains individus atteindre près de 80 kilos, le standard évoluant!

Le Dogue de Bordeaux est un chien très musclé qui conserve pourtant un ensemble harmonieux. Sa tête est assez volumineuse, anguleuse, large et assez courte, avec une mâchoire forte et prognathe.

Le Dogue de Bordeaux est un chien qui possède les caractéristiques d'un athlète mais qui s'avère pourtant être d'une placidité naturelle. Ainsi, les activités sportives sont généralement limitées, à plus forte raison lors de sa croissance (jusqu'à 18 mois) au cours de laquelle il est très sensible d'un point de vue articulaire. On évitera alors les montées d'escalier et les efforts intenses. Il s'avère être un animal doux et extrêmement attaché à ses maîtres.

Caractère[modifier | modifier le code]

Il est réputé comme étant un excellent chien de garde et de défense, mais il est aussi de très bonne compagnie. C’est un chien au tempérament égal et calme. L’expression française « humeur de dogue » est généralement appliquée aux personnes coléreuses et aux mauvais caractères. Pourtant, le dogue de Bordeaux est amical, attentif, sociable, attachant, curieux, très courageux et physiquement exigeant avec lui-même. Très attaché aux siens, il a l’habitude de toujours protéger sa famille et d’assurer une garde sans faille de la maison. C’est aussi un très bon compagnon de jeu pour les enfants. Il aboie rarement, sauf en cas de danger ou de nécessité.

Si le Dogue de Bordeaux connaît beaucoup d’expériences positives dans sa jeunesse, lui permettant de développer un tempérament équilibré, son comportement avec les autres animaux de compagnie sera parfait une fois devenu adulte. Malgré tout, il peut quelques fois se montrer plus dominant envers les autres chiens, surtout le mâle. Mais cela est-il vraiment un défaut puisque tous les chiens sont dotés de ce type de comportement instinctif. Cependant, c’est un animal généralement doux et protecteur. Au premier abord, les visiteurs sont souvent considérés avec suspicion de sa part, mais une fois que son maître a signifié son approbation, ils sont agréablement accueillis.

Santé[modifier | modifier le code]

Dogue de Bordeaux au repos

Cette race de chien nécessite beaucoup d’attention de la part de ses maîtres. Toutefois son besoin de dépense physique n’est que moyen. Il ne se contentera que de deux promenades quotidiennes associées à quelques parties de jeux hebdomadaires, durant lesquelles il pourra courir et se dépenser en toute liberté. Un dogue bien entretenu peut avoir une durée de vie allant de huit à dix ans. Pour que le chien développe des attaches étroites avec son maître, il est important de lui faire subir une éducation cohérente, juste et sereine. Un dogue de Bordeaux ne se dresse pas, il s'éduque ! Ainsi, il cherchera toujours à plaire à son maître. Avec cet animal, il ne faut pas hésiter à en rajouter pour exprimer sa satisfaction ou son mécontentement. Il lui faut un maître ayant naturellement de l’ascendant sur lui, et qui sache lui parler de façon encourageante.

Le dogue de Bordeaux développe des liens affectifs très puissants avec ses maîtres et considère toute séparation comme une punition. Il ne convient donc pas à quelqu’un régulièrement absent de choisir cette race. Son plus grand désir est de partager son temps avec son maître, envers lequel il fait preuve d'une affection dévouée et d'un amour désintéressé.

Comme la plupart des grands chiens, le Dogue de Bordeaux grandit très rapidement, et en période de croissance, il doit disposer de toute son énergie pour pouvoir développer une silhouette saine et normale. Les jeunes demandent d’amples rations de nourriture et il est déconseillé de trop les fatiguer.

Le Dogue de Bordeaux peut souffrir de dysplasie coxo-fémorale qui est caractérisée par un défaut de développement de l'articulation de la hanche. Elle se dépiste à l'aide d'une radiographie de la hanche. Les notes données vont de A pour une hanche parfaite à E pour une hanche sévèrement atteinte. La race compte quelques cas de pathologies oculaires bénignes telles que l'entropion et l'ectropion, ainsi que par des pathologies cardiaques plus lourdes cette fois telle que la cardiomyopathie dilatée.

Dans tous les cas, un chiot issu de parents judicieusement sélectionnés aura toutes les chances de ne pas développer de telles pathologies.

Aujourd’hui, le chiffre des amateurs de Dogues de Bordeaux s'est accru considérablement et la race a franchi les frontières de la France, se diffusant dans la plupart des pays européens, au Japon, aux États-Unis, au Canada, en Afrique, en Amérique latine

Anecdotes[modifier | modifier le code]

On retrouve un dogue de Bordeaux dans la comédie policière Turner et Hooch de 1989 avec Tom Hanks.

Lien externe[modifier | modifier le code]