Rottweiler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Rottweiler (film)
Rottweiler
{{#if:
Rottweiler
Rottweiler

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Silhouette Mâle : env. 50kg Femelle : env. 42 kg
Taille Mâles : 61 à 68 cm au garrot - Femelles : 56 à 63 cm au garrot
Poil de longueur moyenne, dur au toucher, lisse et bien serré ; se cache en dessous un sous-poil doux
Robe noire et feu
Tête plate, et large
Yeux bruns, de grandeur moyenne, les yeux du rottweiler ont la forme d'une amande
Oreilles moyennes et triangulaires, elles ont la particularité d'être écartées l'une de l'autre ; quand le rottweiler les ramène vers l'avant, sa tête apparaît encore plus large
Queue longue naturelle, portée pendante ou en sabre, jamais enroulée ni déviée latéralement. Dans les pays où la caudectomie est encore autorisée, coupée au niveau de la première ou de la deuxième vertèbre
Caractère fidèle, courageux, protecteur, intelligent, docile, zélé, sportif, paisible, robuste, allures nobles, paresseux.
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 2
      • no 147

Le rottweiler est une race de chien originaire d'Allemagne, utilisée historiquement pour garder les troupeaux.

Origine[modifier | modifier le code]

Rottweiler mémorial à Rottweil (Allemagne)

À l'époque romaine, des mâtins, ancêtres de nos rottweilers d'aujourd'hui, gardent le bétail destiné à nourrir les légionnaires pendant les grandes campagnes militaires. Une fois les Alpes passées, les Romains progressent jusqu'en Germanie, où ils installent des garnisons, notamment à Rottweil, dans la région du Wurtemberg. Au Moyen Âge, Rottweil devient une ville très prospère, avec une forte activité commerciale. C'est à ce moment que l'on retrouve l'ancêtre du rottweiler sous le nom de metzgerhund (littéralement « chien de boucher »), parce qu'à l'époque il accompagne justement les bouchers, faisant office de bouvier (garde et conduite des bœufs) et de chiens de garde pour les maîtres.

Avec le temps, la race devient plus homogène et c'est à la fin du XIXe siècle qu'apparaît le nom de rottweiler ou bouvier allemand, alors qu'il est présenté à une exposition en 1892. L'interdiction du transport de bétails étant décrétée au début du XXe siècle, le rottweiler perd son emploi et manque de disparaître. Mais il obtient sa « reconversion » pendant la Première Guerre mondiale dans le domaine militaire, ainsi qu'à la ferme. Sur le plan international, le rottweiler a d'abord conquis les États-Unis entre les deux guerres, où il a été reconnu en 1935, alors qu'il a fallu attendre 1966 pour le voir en Angleterre et les années 70 en France. Actuellement on peut dire qu'il a rattrapé son retard puisqu'il est quatrième au « hit-parade » des naissances en France.

Étant donné son succès et la production de masse, la race est touchée par des problèmes de dysplasie, des troubles osseux et l'entropion (enroulement des paupières vers l'intérieur).

Catégorie[modifier | modifier le code]

Standard de la race et caractère.[modifier | modifier le code]

Le rottweiler est un chien de type molossoïde de taille moyenne à grande. Les mensurations admises par le standard de la race vont de 61 à 68 cm pour les mâles et de 56 à 63 cm pour les femelles. Son poids moyen est de 42 kg pour les femelles et de 50 kg pour les mâles. En tant que chien de travail, il ne doit pas dépasser les 55 kg. Cependant le poids n'est pas mentionné au standard.

En aspect général le rottweiler est un chien solide, au corps bien musclé, de taille supérieure à la moyenne. C'est un chien ni pesant ni léger mais bien proportionné. Il évoque la force, la souplesse et l'endurance.

La robe est formée par le poil de couverture et le sous-poil. Le poil de couverture est de longueur moyenne, dur au toucher, lisse et bien serré contre le corps. Le sous-poil ne doit pas dépasser le poil de couverture. Les poils sont un peu plus longs aux membres postérieurs. Noire, avec des marques feu bien délimitées d’un ton brun-roux soutenu sur les joues, le museau, le dessous du cou, le poitrail, les membres ainsi qu’au-dessus des yeux et en dessous de la racine de la queue.

Le standard admis par la Fédération cynologique internationale (FCI) le définit comme étant :

« un chien robuste de taille moyenne à grande, ni lourd, ni léger, ni haut sur pattes, ni levretté. De proportions harmonieuses, son aspect trapu et vigoureux laisse présager force, souplesse et endurance. »

Législation[modifier | modifier le code]

En Suisse, certains cantons, notamment Genève, interdisent la reproduction et l'acquisition de rottweilers, ainsi que d'autres races considérées comme dangereuses.

En France, la loi du 6 janvier 1999, sur les chiens dits dangereux, classe le rottweiler dans la catégorie n°2, c'est-à-dire « les chiens de garde et de défense ». Ainsi sont obligatoires l'identification par une puce sous-cutanée ou un tatouage, la vaccination contre la rage, une attestation d'assurance responsabilité civile, certificat d'aptitude, une déclaration à la mairie et le permis de détention. En outre, le chien doit porter une muselière et être tenu en laisse par une personne majeure sur la voie publique. Les mineurs, les majeurs sous tutelle, les personnes ayant un bulletin n°2 du casier judiciaire et les personnes auxquelles la garde d'un chien a été retirée ne sont pas autorisés à détenir un rottweiler[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://e-veterinaire.fr/chiens.dangereux.html "Lois sur les chiens dangereux (e-veterinaire.fr)"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]