Hypocoristique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hypocoristique (du grec ancien ὑποκοριστικός, hypokoristikós, « caressant, propre à atténuer ») est un adjectif et un nom masculin, qui sert à exprimer une intention caressante, affectueuse, notamment dans le langage des enfants ou ses imitations[1].

Par exemple, « fifille » et « fillette » sont des hypocoristiques de fille, le premier par redoublement expressif et le second par suffixation. Les diminutifs « Jeannot » et « Pierrot » sont des hypocoristiques de Jean et de Pierre. De nombreux noms de famille sont des hypocoristiques de prénoms. Par exemple, Thomassin et Thomasson sont des hypocoristiques de Thomas[2].

Un énoncé est hypocoristique quand il est manifestement affectueux (étymologiquement « caressant »), et cela concerne aussi bien le lexique que la syntaxe ou la morphologie. Dans « on avait mal à ses quenottes » par exemple, le caractère hypocoristique est véhiculé à la fois par « quenottes », par une valeur d'emploi de l'imparfait (qui correspond à un présent ainsi volontairement décalé) et par l'utilisation de « on » (qui voudrait adoucir la douleur en la généralisant). Mais un tel énoncé est foncièrement hypocoristique parce que telle est son intention, sinon son effet, et parce que les relations entre locuteur(s) et allocutaire(s) le permettent. Il s'agit en somme d'une propriété du message, d'un acte de langage d'un type particulier, davantage que de phénomènes peu discriminants par eux-mêmes[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « hypocoristique » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. Dauzat, Dictionnaire des noms propres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :