Amhara (région)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amhara.

11° 39′ 39″ N 37° 57′ 28″ E / 11.6608, 37.9578

Région Amhara
አማራ ክልል (am)
Drapeau de Région Amhara
Drapeau
Amhara (région)
Administration
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Capitale Baher Dar
Plus grande ville Gondar
Zones 11
Woredas 105
Président du Comité exécutif régional Ayalew Gobeze (MNDA/FDRPE)
Vice-Président du Comité exécutif régional Demeke Mekonnen
Assemblée régionale :
 · MNDA :
 · Total :
 
294
294
Nombre de conseillers au Conseil de la fédération 17
Nombre de nations, nationalités et peuples représentés au Conseil de la fédération 5
Nombre de représentants au Conseil des représentants des peuples 135
Démographie
Population 19 120 005 hab. (2005)
Densité 120 hab./km2
Rang 2e
Langue officielle Amharique
Géographie
Altitude Min. environ 500 m – Max. 4 533 m
Superficie 159 174 km2
Rang 3e
Statistiques
Groupes ethniques 91,2 %  Amharas
     3 %  Oromos
  2,7 %  Agews/Awis
  1,2 %  Kimants
     1 %  Agews/Kamyrs
   0,9 %  Autres
Langues parlées Amharique
Religions 81,5 % Orthodoxes éthiopiens
18.1% Musulmans
  0,1 % Protestants
  0,3 % Autres

La région Amhara est une des neuf régions éthiopiennes issue du découpage administratif de 1994-1995, lors de la mise en place de République fédérale démocratique d'Éthiopie (1994-1995). La 3e Région-État a rédigé son propre texte constitutionnel en 1998. Elle s'étend notamment sur les anciennes provinces de Bégemder et de Godjam, englobe une partie de l'ancienne province du Wöllo.

Outre le peuple Amhara, qui n'est pas mentionné, la constitution régionale reconnaît l'existence de trois autres populations : les Agäw, les Himra et les Oromo, ce qui leur procure le droit de se représenter aux élections régionales. Lors des dernières élections de mai 2005, sur les 294 sièges de l'assemblée régionale à pourvoir, 187 ont été remportés par le Mouvement Démocratique d'Amhara et 107 par la Coalition pour l'Unité et la Démocratie.

Les compétences sont en cours de décentralisation. Institutionnellement, le pouvoir est divisé entre une branche législative (l'assemblée qui vote les nouveaux projet de lois et attribue les mandats), une branche exécutive partagée par 43 bureaux régionaux (domaine d'action spécifique) et une branche judiciaire.

Le conseil régional doit rendre des comptes sur le « plan d'action régional » (quinquennal) qu'il est chargé de mener à bien, et les budgets qui sont attribués par le comité fédéral. La capitale régionale, Bahir Dar, se place à un niveau institutionnel particulier (le niveau de zone d'administration spéciale) et échappe au système institutionnel. Bahir Dar doit trouver ses propres sources de revenus et mettre en place ses propres programmes de développement afin de gérer au mieux sa situation privilégiée au bord du lac Tana.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Quelques paysages de la région[modifier | modifier le code]