Autolib' (Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'Autolib' à Lyon. Pour Paris, voir Autolib' (Paris). Pour l'autre service d'autopartage à Lyon, voir Bluely.
Autolib' (Lyon)
Image illustrative de l'article Autolib' (Lyon)

Situation Grand Lyon
Type Voitures en libre service
Entrée en service 1er janvier 2008
Stations 34 Stations
Propriétaire Lyon-Parc-Auto
Réseaux connexes • Réseau TCL :
Lyon tcl logo-metro-full.svg Métro
Lyon tcl logo-funi-full.svg Funiculaire
Lyon tcl logo-tram-full.svg Tramway
Lyon tcl logo-cbus-full.svg Lyon tcl logo-bus-full.svg Trolleybus et Bus
Lyon tcl logo-resa-full.svg Transport à la demande
Lyon tcl pleinelune.svg Lignes Pleine Lune
• Service Optibus
• Liaison Lyon tcl logo-rx.svg Rhônexpress
• Réseau Les cars du Rhône
• Réseau Libellule

Autolib’ (mot-valise, contraction de automobile et liberté) est le nom donné au service de voiture en libre service proposé à Lyon.

Auto en libre service[modifier | modifier le code]

Ce service, géré par l'entreprise Lyon Parc Auto, dispose de 34 stations Autolib'[1] et d'environ 100 voitures. Il existe un abonnement annuel et mensuel pour les particuliers et pour les professionnels[2]. Le coût d'utilisation est fonction du nombre de kilomètre effectué, du temps de réservation et du type du véhicule :

Remarques[modifier | modifier le code]

L'association La voiture autrement, qui œuvre en faveur de la promotion de l'autopartage, s'interroge sur le faible soutien apportée par le Grand Lyon au premier service d'Autolib' et la priorité manifestement donnée à la Bluely[3]. Cette association préconise une articulation entre les deux services et un soutien renforcé à l'Autolib' lyonnais. Elle argue en particulier que les prestations offertes sont très différentes de celles de la Bluely. C'est le cas du point de vue des types de voiture proposés, de la possibilité d'organiser des trajets plus longs. En outre, elle s'interroge sur le fait que la Bluely, comme l'Autolib' parisien, concurrence en partie les transports en commun les vélos en livre service[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les stations », Autolib' (consulté le 4 décembre 2011)
  2. « Les tarifs », Autolib' (consulté le 4 décembre 2011)
  3. Voir notamment sa tribune du 16 juin 2013 : "A propos de Bluely et de la nécessaire diversité des modèles d'autopartage" http://lavoitureautrement.blogspot.fr/2013/06/a-propos-de-bluely-et-de-la-necessaire.html
  4. Voir notamment l'article du journaliste Olivier Razemon, du Monde : http://transports.blog.lemonde.fr/2013/03/26/on-a-rate-lobjectif-autolib-ne-supprime-pas-de-voitures/