Augustin Schoeffler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Augustin Schoeffer
Image illustrative de l'article Augustin Schoeffler
Augustin Schoeffer
Saint et Martyr du Viêt-Nam
Naissance en 1822
à Mittelbronn
Décès le 1er mai 1851 
au Tonkin
Vénéré à Crypte des Missions Étrangères de Paris, 128 rue du bac à Paris
Béatification le 7 mai 1900
Canonisation en 1988 à Rome
par Jean-Paul II
Vénéré par Église catholique romaine
Fête le 1er mai (le 2 mai dans le diocèse de Nancy)

Augustin Schoeffer (1822-1851) est un saint et martyr français de l'Église catholique romaine et membre de la Société des missions étrangères de Paris. Prêtre en Lorraine, il rejoint les Missions Étrangères de Paris en 1846. Il a travaillé comme missionnaire en Indochine et fut l'un des deux missionnaires français martyrisés dans le nord du Vietnam entre 1847 et 1851. Sa fête est célébrée le 1er mai (le 2 mai, localement, en France).

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et éducation[modifier | modifier le code]

Augustin Schoeffler est né le 22 novembre 1822 à Mittelbronn, en France. Il est baptisé le jour suivant. De 1834 à 1842, il étudie au petit séminaire de Pont-à-Mousson et au collège de Phalsbourg. De 1842 à 1846, Schoeffler étudie la philosophie au grand séminaire de Nancy, avec Nicolas Krick. Le 5 octobre 1846, il commence sa formation au séminaire des Missions étrangères de Paris. Le 29 mai 1847, Augustin Schoeffler est ordonné prêtre à Paris[1].

Vie missionnaire[modifier | modifier le code]

Le 18 novembre 1847, il embarque d'Anvers pour le Tonkin, et arrive le 6 juillet 1848. En 1848-1851, il y travaille comme missionnaire, tout en apprenant la langue vietnamienne.

Au printemps 1850, il doit partir pour le nord du pays où son évêque lui a donné la tâche d'évangéliser à Son Tay. Le 1er mars 1851, Schoeffler a été arrêté. Le 5 mars 1851, il est reconnu coupable de prosélytisme, et le 1er mai 1851, Augustin Schoeffler est décapité à Son Tay[2].

En marchant à son lieu d'exécution, le Père Schoeffler porte une pancarte qui disait : « Il a prêché véritablement la charge entière de la prédication de la religion de Jésus. Son crime est patent. Que M. Augustin soit décapité et jeté dans un ruisseau."[3] Augustin Schoeffler a été jeté la tête en premier dans la rivière Rouge, et n'a jamais été retrouvée, mais la foule s'est précipité pour recueillir des reliques. Certains ont même déraciné l'herbe qui était tachée de son sang[4]. Son corps a été enterré sur le site de son exécution. Deux jours plus tard, les chrétiens locaux ont exhumé le corps et l'ont de nouveau inhumé dans un village chrétien proche.

Postérité[modifier | modifier le code]

Canonisation[modifier | modifier le code]

Statue d'Augustin Schoeffler par Louis Stienne (église Notre-Dame de l'Assomption à Phalsbourg)

Le 24 septembre 1857, Augustin Schoeffler est déclaré Vénérable par le Pape Pie IX. Il est béatifié par le Pape Léon XIII, le 7 mai 1900. Il est canonisé par le pape Jean-Paul II le 19 juin 1988.

Reliques[modifier | modifier le code]

Le 10 mai 2009, une relique d'Augustin Schoeffler est installée en l'église de la Grotte de l'Assomption à Détroit, au Michigan. Des descendants de la famille Schoeffler, qui vivent dans la région, assistent à la célébration[5].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Noblet, Joseph; Jean-Paul Berlocher (1988). An Adventurer For God. p. 46. OCLC 25134446
  2. (en) Noblet, Joseph; Jean-Paul Berlocher (1988). An Adventurer For God. p. 46. OCLC 25134446
  3. (en) Marshall, Thomas William M (1862). Christian Missions; Their Agents, Their Method, and Their Results. London Burns and Lambert. OCLC 162573014
  4. (en) Nola Cooke (June 2004). "Early Nineteenth-Century Vietnamese Catholics and Others in the Pages of the Annales de la Propagation de la Foi". Journal of Southeast Asian Studies 35 (2): 261–285.
  5. (en) Solemn High Mass at Grotto Tonight; Relic of St. Augustin V. Schoeffler, Te Deum Blogspot. Consulté le 25-01-2012.