Association de la Sainte-Enfance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’association pontificale de la Sainte-Enfance, ou œuvre pontificale de la Sainte-Enfance (Pontificium Opus a Sancta Infantia), est une œuvre caritative catholique au service des missions. Son siège était autrefois au 44 rue du Cherche-Midi, Paris VIe. Elle s'appelle aujourd'hui Œuvre pontificale de l'Enfance missionnaire, ou simplement l' Enfance missionnaire. Sa direction nationale est au 5 rue Monsieur, 75007 Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1843 que Mgr de Forbin-Janson, évêque de Nancy, fonde l'association de la Sainte-Enfance. Elle est rapidement approuvée par le pape, et elle est élevée au rang d'institution canonique, le 18 juillet 1856, par un bref de Pie IX. Elle a donc un cardinal protecteur et les évêques sont invités à la recevoir dans leurs diocèses respectifs. Léon XIII la bénit dans son encyclique Sancta Dei civitas du 3 décembre 1890, et la recommande aux évêques. Elle est surtout axée au départ vers les missions chinoises et permet en particulier de financer nombre de projets émanant des missions étrangères de Paris

L'association est dirigée au début par un conseil à Paris, composé de quinze prêtres et de quinze laïcs. Il a seul le droit de la direction d'ensemble et de l'attribution générale des fonds.

Chapelle de l'Enfance missionnaire à Notre-Dame de Paris[modifier | modifier le code]

Une chapelle du bas-coté nord[1] de la cathédrale Notre-Dame de Paris est consacrée à Jésus Enfant et affectée à la Sainte-Enfance. Une statue du Christ s'y trouve illustrant la parole de l'Évangile: Laissez venir à moi les petits enfants et l'on y vénère depuis 1920 les reliques[2] de saint Paul Tchen qui fait partie des cent-vingt martyrs de Chine béatifiés en 1909 et canonisés en 2000.

Saint Paul Tchen, né le 11 avril 1838 à Sintchen dans la province de Kouytchéou, est devenu séminariste en 1860 à Tsingay, après avoir été scolarisé par l'Œuvre de la Sainte-Enfance. Il y est arrêté et décapité avec Joseph Tchang, un autre séminariste, deux autres chrétiens et la cuisinière, le 29 juillet 1861. C'est le premier saint, séminariste et martyr chinois scolarisé par l'Œuvre.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

  • France : le but de l'œuvre est d'éducation missionnaire des enfants (jusqu'à 14 ans) visant à la coopération missionnaire de projets éducatifs ou caritatifs pour les enfants nécessiteux du monde entier.
  • Angleterre et Pays de Galles : l'association est connue désormais sous l'appellation Mission Together et est active dans les écoles catholiques depuis plus de cent soixante ans. Grâce à leurs contributions, elle peut financer des projets éducatifs et médicaux dans les pays pauvres.
  • États-Unis : l'association a été confiée aux soins des pères du Saint-Esprit en 1893, avec son quartier-général à Pittsburgh.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est-à-dire à gauche en entrant
  2. Apportées au cours d'une cérémonie en présence du cardinal Amette

Liens externes[modifier | modifier le code]