535

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
532 533 534  535  536 537 538

Décennies :
500 510 520  530  540 550 560
Siècles :
Ve siècle  VIe siècle  VIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 535 du calendrier julien.

Évènements[modifier | modifier le code]


Naissances en 535[modifier | modifier le code]

Décès en 535[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir travaux de Mike Baillie
  2. Selon une hypothèse popularisée par le documentaire anglais L'incroyable Catastrophe de Gary Johnstone, David Wright et Jeremy Freesto basée sur les recherches du correspondant en archéologie pour le quotidien britannique The Independent, David Keys (en), le 18 février aurait vu la création du détroit de la Sonde entre les Îles de Java et de Sumatra par l'explosion titanesque du Krakatoa, entendue à des milliers de kilomètres à la ronde. Son tsunami aurait frappé quantité de populations côtières. Cette explosion serait consignée dans des documents écrits, en particulier chinois et est transmise dans la plupart des "mythes" des cultures orales comme l'obscurcissement durable du soleil (provoqué par les rejets de particules du volcan en question). Elle plonge la terre dans une sorte d'hiver nucléaire durant plusieurs années, entraînant famines, pandémies et l'effondrement de plusieurs civilisations. Considérée comme le début des âges sombres. Si les difficultés climatiques des années 530 ne font pas questions pour les scientifiques l'explication par une éruption volcanique est très controversée, ainsi que les interprétations historiques liées à cette théorie. Actuellement l'hypothèse d'une éruption du Krakatoa en 535 n'est pas la plus couramment retenue volcano.si.edu malgré les descriptions détaillées relatées dans le Pararaton, les archives de l'empereur chinois Yuan Baoju (en) (Wandi) et les manuscrits de l'historien byzantin Évagre le Scolastique. Ces descriptions peuvent en effet renvoyer à une éruption volcanique de moindre ampleur ayant eu lieu ailleurs, plusieurs savants liant les événements des années 530 à une éruption du Rabaul. L'hypothèse d'une collision avec un chapelet de météorites a aussi été énoncée, entre autres par le sociologue et psychiatre russe Immanuel Velikovsky dans son livre "Mondes en Collision" en 1950 sans emporter la conviction de la communauté scientifique.
  3. Jean-Charles-Léonard Simonde Sismondi Histoire de la chute de l'Empire romain et du déclin de la civilisation 1837
  4. a, b et c Louis Bréhier, Vie et mort de Byzance, Paris, Albin Michel,‎ 1946, 596 p. (lire en ligne)
  5. a et b L. Duchesne, La succession du pape Félix IV, Mélanges d'archéologie et d'histoire Volume 3 p.262 (lire en ligne)
  6. Institut français d'études byzantines Le Patriarcat byzantin : Les regestes des actes du patriarcat de Constantinople Socii Assumptionistae Chalcedonenses, 1932
  7. Pierre Maraval, L'empereur Justinien, Presses universitaires de France,‎ 1999 (ISBN 2130504213, lire en ligne)
  8. Ernst Stein, Histoire du Bas-Empire: De la disparition de l'Empire d'Occident à la mont de Justinien (476-565), A. M. Hakkert,‎ 1968 (lire en ligne)
  9. René Nouailhat, Saints et patrons : les premiers moines de Lérins, Presses Univ. Franche-Comté,‎ 1988 (ISBN 2251603824, lire en ligne)
  10. Eduard von Muralt, Essai de chronographie byzantine : Pour servir à l'examen des annales du bas-empire et particulièrement des chronographes slavons de 395 à 1057, St. Petersbourg, Eggers,‎ 1855 (lire en ligne)
  11. Ernest Mercier Histoire de l'Afrique septentrionale, Volume 1 Adamant Media Corporation (ISBN 978-1-4212-5345-9)
  12. Jacques Broquin Lexique militaire et guide médiéval Editions Cheminements, 2001 (ISBN 978-2-84478-137-6)
  13. Jean Maspero, Adrian Fortescue, Gaston Wiet Histoire des patriarches d'Alexandrie depuis la mort de l'empereur Anastase É. Champion, 1923

Voir aussi[modifier | modifier le code]