Yves Bonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnet.
Yves Bonnet
Fonctions
Député de la Cinquième circonscription de la Manche[1]
Gouvernement Ve république
Groupe politique UDFC
Prédécesseur Olivier Stirn
Successeur Bernard Cazeneuve
Biographie
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance Chartres (Eure-et-Loir)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique UDF
Entourage Claude Prouvoyeur[2]
Profession Préfet

Yves Bonnet, né le 20 novembre 1935 à Chartres (Eure-et-Loir) est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, officier du contingent durant la guerre d'Algérie, Yves Bonnet intègre le corps préfectoral en 1958. Sous-préfet de La Trinité ( Martinique ) de 1968 à 1970, d'Arles de 1974 à 1976, de Cherbourg (1976-1978) et de Dunkerque (1978-1981) puis préfet de Mayotte entre janvier et novembre 1982, il est nommé par François Mitterrand directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST) en novembre 1982. A ce titre, il est le responsable de l'expulsion de 47 diplomates soviétiques en avril 1983, et du démantèlement de plusieurs réseaux terroristes. Il initie également des relations avec plusieurs services de sécurité et de renseignement arabes, dont la Sécurité militaire algérienne et double le nombre des liaisons étrangères. Il informatise le fichier central de la DST.

Il est nommé préfet du Finistère le 1er août 1985 et préfet de la région Guadeloupe après les élections législatives de mars 1986 ; il met fin aux activités des organisations indépendantistes et fait procéder à l'arrestation des membres de l'ARC (Armée révolutionnaire caraïbe ). La Guadeloupe retrouve alors le taux de croissance le plus élevé des DOM. Il devient préfet de la Marne et de la région Champagne-Ardenne en 1987. Il est l'un des initiateurs de la remise en fonctionnement de l'aéroport de Vatry et le promoteur de partenariats avec plusieurs régions de pays de l'Est ( les PECO ) notamment celles d'Orel ( en URSS ) de Torun ( en Pologne ) de Piatra Neamt ( en Roumanie ) de Kosice ( en Slovaquie ) et de Schwerin ( Mecklembourg Vorpommern ). Il signe en présence de M. Jacques Chérèque le premier contrat de plan Etat - Région en décembre 1989.

Il s'implante ensuite politiquement à Cherbourg sous l'étiquette de l'UDF, devenant député de la Manche entre 1993 et 1997, et rapporteur du budget de la Marine à la commission de la Défense.ainsi que membre et président de la Commission des finances du conseil général, et conseiller municipal d'opposition cherbourgeois.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages qui vont du document d'enquête au roman d'espionnage et intervient régulièrement dans la presse au sujet des dossiers iraniens et proche-orientaux et du terrorisme[3].

Il est lieutenant-colonel de réserve.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Liberté surveillée, Thésaurus, 1993
  • La Trahison des ayatollahs, Jean Picollec, 1995
  • Mission ou Démission, Jean Picollec, 1996
  • Contre-espionnage, mémoires d'un patron de la DST, Calmann-Lévy, 1998
  • Lettre à une Algérienne, La Boite à documents, 1998
  • De qui se moquent-ils ?, Flammarion, 2001
  • La Cour des miracles, Flammarion, 2002
  • Les Grandes Oreilles du président, avec Pascal Krop, Presses de la Cité, Paris, 2004, 431 p., (ISBN 2-258-06418-X), (notice BnF no FRBNF39269148n). À propos des écoutes de l'Élysée.
  • Impondérables, Calmann-Lévy, 2003, thriller
  • Top Secret, Timée Éditions, 2006
  • Les Veuves blanches, La société des écrivains, 2006, roman
  • Tube, Éditions Des Idées & Des Hommes, avril 2007, thriller
  • Nucléaire iranien, une hypocrisie internationale, Michel Lafon, 2008
  • Liban : les otages du mensonge, Michel Lafon, 2008
  • Vevak, au service des ayatollahs, Timée Éditions, avril 2009
  • Gaza, au cœur de la tragédieavec Albert Farhat, Timée Éditions, juin 2009
  • Le Grand Complot, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 544 pages, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/trombinoscope/Vrepublique/Legis10/bonnet-yves-20111935.asp
  2. Claude Prouvoyeur l'Homme du Grand Dunkerque ISBN 978-2-9530513-0-8
  3. "Iran : c'est le Guide suprême qui cumule la totalité des pouvoirs", entretien avec Jean-Pierre Thiollet, France-Soir, 11 juin 2009, http://www.francesoir.fr/actualite/international/elections-iraniennes-israeliens-dans-l’angoisse-39335.html