Décembre 1987

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Décembre 1987
Nombre de jours 31
Premier jour Mardi 1er décembre 1987
2e jour de la semaine 49
Dernier jour Jeudi 31 décembre 1987
4e jour de la semaine 53

Calendrier
décembre 1987
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
49   1er 2 3 4 5 6
50 7 8 9 10 11 12 13
51 14 15 16 17 18 19 20
52 21 22 23 24 25 26 27 
53 28 29 30 31      
1987Années 1980XXe siècle

Mois précédent et suivant
Décembre précédent et suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

  • Mexique : programme de stabilisation contre l’inflation : réduction drastique des déficits publics, détermination d’objectifs en matière de prix et de salaires et fixation de cibles pour le taux de change—successivement un taux fixe vis-à-vis du dollar, puis du change rampant (janvier 1989) dans un « serpent » (décembre 1991).
  • 2 - 4 décembre : première rencontre entre le prince Norodom Sihanouk et Hun Sen, premier ministre pro-vietnamien du Cambodge à Fère-en-Tardenois en France[1].
    • Des négociations sont menées entre toutes les parties concernées pour tenter de trouver une solution politique au conflit cambodgien.
    • La retraite médiatique du dictateur Pol Pot est organisée par Khieu Samphân afin de calmer les « esprits malveillants, ennemis de la révolution khmère ». Il confie le commandement des forces armées khmères au colonel Ta Mok qui a fait dans le passé exterminer des milliers de cambodgiens dont de nombreuses femmes et des enfants. Il confirme à la direction du camp de réfugiés de Ta Luan l'administrateur Lok Wan accusé par les organisations humanitaires de très nombreux crimes contre l'humanité.
  • 7 - 10 décembre : première visite aux États-Unis de Gorbatchev.
  • 8 décembre :
  • 9 décembre : première Intifada. Un camion israélien percute un taxi palestinien dans la bande de Gaza et fait quatre morts. La rumeur se répand qu’il s’agit d’un attentat perpétré par des colons israéliens. Des émeutes populaires éclatent les jours suivants et se propagent à la Jordanie. C’est le début de l’Intifada (« guerre des pierres »). Frustrés de voir que le sommet de la Ligue arabe réunit à Amman ne s’est pas préoccupé de leur sort, les jeunes palestiniens des territoires occupés lancent des pierres contre l’occupant israélien qui réplique avec une violence jugée parfois excessive.
  • 16 décembre : élection du réformiste Roh Tae-woo comme président de la Corée du Sud (37 % des voix).
    • Crise sociale en Corée du Sud déclenchée par la mort d’un étudiant au cours d’un interrogatoire de police. Le général Chun Doo-hwan est contraint d’abandonner le pouvoir. Pour répondre aux manifestations de masse, son successeur Roh Tae-woo promet des réformes. La nouvelle Constitution, approuvée à 93 % des voix lors d’un référendum national, entre en vigueur en février 1988, marquant le début de la VIe République. Le nouveau président tient ses promesses et libéralise le régime.
  • 17 décembre : Gustáv Husák démissionne de son poste de secrétaire général du Parti communiste tchécoslovaque, mais reste président. Il est remplacé à la direction du Parti par un autre communiste orthodoxe, Miloš Jakeš.
  • 22 décembre : la résolution 605 du Conseil de sécurité, adopté grâce à l’abstention américaine, déplore « les politiques et pratiques d’Israël qui violent les droits du peuple palestinien dans les territoires occupés »[3].
  • 29 décembre : adoption d’un code des investissements étrangers au Viêt Nam[4].

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]