Jean-Claude Gawsewitch Éditeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Claude Gawsewitch Éditeur était une maison d’édition française, active de 2004 à 2014.

Description[modifier | modifier le code]

Le catalogue de la maison se compose essentiellement de documents, rassemblés dans la collection « Coup de Gueule », mais compte aussi des romans pour la jeunesse (Le Cas Jack Spark de Victor Dixen, Grand prix de l'Imaginaire 2010 Etonnants Voyageurs), des beaux livres et des bandes dessinées.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2004, Jean-Claude Gawsewitch fonde sa propre maison d’édition, après avoir travaillé 20 ans pour Ramsay. La première publication, La Machine à broyer de Dominique Decèze, est consacrée à France Télécom.

En 2005, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur publie La Fabrique du crétin de Jean-Paul Brighelli, un pamphlet sur l’école.

Ont été édités des livres de Danielle Mitterrand, Helen Brown, Mgr Gaillot, Victor Dixen, Francis Lalanne, Wiaz, Gérard Filoche et Pénélope Bagieu.

En , la maison d’édition publie Les Intellectuels faussaires de Pascal Boniface[1].

Placée en cessation de paiement, la maison dépose le bilan le 16 janvier 2014 auprès du tribunal de commerce de Paris[2].

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Les Intellectuels Faussaires », Le Nouvel Obs, 19 mai 2011.
  2. « Fin de Jean-Claude Gawsewitch éditeur » sur livreshebdo.fr, 17 janvier 2014 [1]