Yann LeCun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yann LeCun
Yann LeCun at the University of Minnesota.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Yann Le CunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines

Yann Le Cun (né à Paris en 1960) est un chercheur en intelligence artificielle et vision artificielle (robotique). Il est considéré comme l'un des inventeurs du deep learning[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'ESIEE Paris en 1983, DEA de l'Université Pierre-et-Marie-Curie en 1984 et PhD en 1987[2], il s'oriente rapidement vers la recherche sur l'apprentissage automatique où il contribue en particulier à la conception des algorithmes de compression du format d'archivage DjVu[3] puis la reconnaissance automatique de chèque bancaires[4]. En 1987, il rejoint l'Université de Toronto et en 1988 les laboratoires AT & T, pour lesquels il développe des méthodes d'apprentissage supervisé[4].

Yann Le Cun affirme que ses travaux ont été entre autres inspirés par Jean Piaget et la théorie du constructivisme[4].

Travail sur l'intelligence artificielle[modifier | modifier le code]

Yann Le Cun est professeur à l'université de New York[5]. Il travaille depuis 30 ans sur "l’apprentissage automatique" (machine learning) et "l’apprentissage profond" (deep learning) : la capacité d’un ordinateur à reconnaître des représentations (images, textes, vidéos, sons) à force de les lui montrer, de très nombreuses fois.

Le il annonce sur sa page Facebook[6] qu'il rejoint Facebook pour créer et diriger le laboratoire d'intelligence artificielle FAIR à New York, Menlo Park et depuis 2015 à Paris[7],[8], notamment pour travailler sur la reconnaissance d'images et de vidéos)[5]. En 2016, il est le titulaire pour l'année de la chaire "Informatique et Sciences Numériques" du Collège de France.

Travaux[modifier | modifier le code]

Il a publié plus de 130 documents et articles sur la vision artificielle, les réseaux de neurones et la reconnaissance d'images en particulier, domaine dans lequel il est considéré comme un des pionniers[9].

Pour Yann Le Cun les progrès futurs nécessaires pour le développement de l'intelligence artificielle comprennent une compréhension théorique complète de l'apprentissage profond, l'intégration de l'apprentissage profond avec des systèmes de raisonnement et de planification, l'intégration de l'apprentissage supervisé et non supervisé avec une seule règle d'apprentissage sur le modèle du cerveau biologique et surtout le développement d'une méthode efficace d'apprentissage non supervisé[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Larousserie, « Yann LeCun, l'intelligence en réseaux », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. http://as.nyu.edu/object/yannlecun.html
  3. Yann LeCun, le Frenchie que Zuck voulait à tout prix, Les Echos, 2 juin 2015
  4. a, b, c et d Yann Lecun, « L'apprentissage profond : une révolution en intelligence artificielle : Leçon inaugurale Amphithéâtre Marguerite de Navarre - Marcelin Berthelot », sur www.college-de-france.fr,‎ (consulté le 21 avril 2016)
  5. a et b Jérôme Lefilliâtre, Yann LeCun, le Français qui apprend à Facebook l'intelligence artificielle, Challenges, 9 juillet 2015
  6. https://www.facebook.com/yann.lecun/posts/10151728212367143
  7. « Facebook AI Research », sur Research at Facebook (consulté le 9 septembre 2015)
  8. David Larousserie, Facebook ouvre un laboratoire d’intelligence artificielle à Paris, LeMonde.fr, 2 juin 2015
  9. (en) « Computer vision Eye robot » (consulté le 2 janvier 2012)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]