Stephen Cook

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stephen et Cook.
Stephen Cook
Prof.Cook.jpg

Stephen Cook

Biographie
Naissance
Nom de naissance
Stephen Arthur CookVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Gordon Cook (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Site web
Distinctions
Prix Turing ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Turing ()
Prix CRM-Fields-PIMS ()
Gödel Lecturer ()
Ordre de l'Ontario ()
Officier de l'ordre du Canada ()
BBVA Foundation Frontiers of Knowledge Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Stephen Arthur Cook (né en 1939 à Buffalo dans l'État de New York) est un informaticien et mathématicien américano-canadien, qui a apporté plusieurs contributions majeures à la théorie de la complexité. Il est actuellement professeur à l'université de Toronto, dans le département d'informatique, et dans le département de mathématiques.

Il a obtenu le prix Turing en 1982.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cook obtient en 1961 un diplôme de Bachelor de l'université du Michigan, puis un master et un PhD de l'université Harvard, en 1962 et 1966 respectivement[1]. En 1966, il rejoint le département de mathématiques de l'université de Californie, Berkeley en tant que professeur assistant. Cependant, son poste n'est pas renouvelé en 1970. Cook rejoint alors l'université de Toronto en tant que professeur assistant, avant d'obtenir le titre de professeur en 1975, puis de professeur d'université en 1985.

Il a été le directeur de thèse de Walter Savitch[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Stephen Cook a notamment formalisé la notion de NP-complétude. Il est l'auteur de l'article The Complexity of Theorem-Proving Procedures[2], dans lequel il établit en 1971 que le problème SAT est NP-complet. Ce théorème, appelé depuis théorème de Cook, est fondamental en théorie de la complexité et constitue le point de départ des recherches sur le problème P = NP.

Il est l'un des fondateurs du domaine de la complexité des preuves[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Cook sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. (en) Stephen A. Cook, « The Complexity of Theorem-Proving Procedures », dans Conference Record of Third Annual ACM Symposium on Theory of Computing (STOC), , 151-158 p. (lire en ligne)
  3. Paul Beame et Toniann Pitassi (en), « Propositional proof complexity: past, present, and future », Bulletin of the European Association for Theoretical Computer Science, no 65,‎ , p. 66-89.
  4. « A.M. TURING AWARD : Stephen A. Cook », sur ACM.

Liens externes[modifier | modifier le code]