Leslie Lamport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leslie Lamport
Description de l'image Leslie Lamport.jpg.
Naissance (77 ans)
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Domaines informatique, algorithmique
Institutions Massachusetts Institute of Technology
Renommé pour LaTeX
Distinctions Prix Dijkstra (2000 et 2005)
Prix IEEE Emanuel R. Piore (2004)
Médaille John von Neumann (2008)
Prix Turing (2013)
Membre de l'ACM(2014)
Site www.lamport.org

Leslie Lamport, né le à New York, est un chercheur en informatique américain, spécialiste de l'algorithmique répartie. Il a obtenu le prix Turing 2013. Il est le concepteur du logiciel libre de composition de documents LaTeX (1983).

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a fait des études en mathématiques au Massachusetts Institute of Technology (MIT) puis à l'université Brandeis où il a reçu son Ph.D. (doctorat) de mathématiques en 1972[1],[2]. Il travaille au Massachusetts Computer Associates de 1970 à 1977, puis au SRI International de 1977 à 1985, et au Digital Equipment Corporation Systems Research Center de 1985 à 2001. Il travaille depuis 2001 pour Microsoft Research[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Algorithme de la boulangerie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Algorithme de la boulangerie.

L'algorithme de la boulangerie est un algorithme qui apporte une solution « remarquablement intuitive et naturelle » au problème d'exclusion mutuelle formulé par Dijkstra[2]. La solution précédente proposée par Dijkstra était une solution haut-niveau à un problème bas-niveau[2].

Systèmes répartis[modifier | modifier le code]

On fait parfois référence à Lamport comme au père du calcul réparti[3]. Il a notamment formulé en 1979 la relation « arrivé-avant » (en anglais « happened before »), qui permet d'obtenir un ordre partiel sur les actions dans des systèmes répartis. Lamport a également inventé le système d'horloges qui porte son nom. Elles sont utilisées dans le cadre de la synchronisation des systèmes distribués. Il a également travaillé sur certains aspects cryptographiques comme les mots de passe à usage unique et d'autres problèmes liés au consensus et à la concurrence dans les réseaux. Il s'est aussi intéressé au problème du consensus, notamment au protocole Paxos.

LaTeX[modifier | modifier le code]

Cependant, Leslie Lamport est principalement connu hors de la communauté scientifique de l'informatique comme le créateur de LaTeX (basé lui-même sur TeX, de Donald Knuth), un système de mise en page de documents notamment utilisé par les scientifiques de nombreuses disciplines (informatique, mathématiques, physique, bio-informatique…) pour des documents comportant de nombreuses formules mathématiques. Depuis, le développement de LaTeX est assuré par d'autres.

Honneurs et prix[modifier | modifier le code]

Leslie Lamport a reçu le prix Dijkstra à trois reprises en 2000, 2005 et 2014[4],[5] et la médaille John von Neumann en 2008[6]. Il est récipiendaire du titre de « Docteur Honoris Causa » décerné par l'Université de Rennes 1 en 2003, l'Université Christian Albrecht de Kiel en 2003 également, par l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne en 2004, par l'Université de la Suisse italienne en 2006, et par l'Université Henri Poincaré en 2007[2],[5].

Le 18 mars 2014, il reçoit le prix Turing 2013[7],[8] pour « ses contributions fondamentales théoriques et appliquées dans les systèmes distribués et concurrents, notamment en inventant des concepts tels que la causalité et les horloges logiques, […] et la cohérence séquentielle[2] ».

Il reçoit aussi le prix Dijkstra 2014 avec K. Mani Chandy (en).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leslie Lamport sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. a, b, c, d, e et f http://amturing.acm.org/award_winners/lamport_1205376.cfm.
  3. Billet de Michel Raynal sur le blog Binaire du Monde (22 mars 2014).
  4. Voir Page du prix Dijkstra sur le site de l'EATCS.
  5. a et b Michel Raynal, « Un regard sur les apports de Leslie Lamport à travers le prix Dijkstra », Bulletin de la société informatique de France,‎ , p. 61-65 (lire en ligne)
  6. « IEEE John von Neumann Medal Recipients », IEEE (consulté le 15 mars 2010).
  7. « Leslie Lamport, un informaticien dans les nuages », sur lemonde.fr, (consulté le 11 juillet 2018)
  8. « Leslie Lamport, l'homme qui a appris aux ordinateurs à travailler ensemble », sur lesechos.fr, (consulté le 11 juillet 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]