Joseph Sifakis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Sifakis
Joseph Sifakis img 0966.jpg

Joseph Sifakis en 2008

Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Domaine
Distinctions
commandeur de la Légion d'honneur‎ (d)
grand officier de l'ordre national du Mérite (d)
Prix Turing () +
Site web

Joseph Sifakis est un chercheur en informatique français d'origine grecque[1], né le à Héraklion (Crète), directeur de recherche au CNRS et membre de l'Académie des technologies. Il est spécialiste des systèmes embarqués[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Sifakis est ingénieur électricien de l’École polytechnique d’Athènes, docteur-ingénieur de l'université scientifique et médicale de Grenoble (USMG)[3] et docteur d’État en informatique de l'USMG et de l'Institut polytechnique de Grenoble[4].

Il a fondé le laboratoire Verimag[5] près de Grenoble (unité mixte de recherche du CNRS, de l'université Joseph-Fourier et de Grenoble INP), où il travaille encore à présent.

Il est le lauréat, avec Edmund Clarke (Carnegie Mellon University) et Allen Emerson (université du Texas à Austin) du Prix Turing 2007[6], et le premier Français à recevoir cette distinction. Il a également reçu en 2001 la médaille d'argent du CNRS[7]. Il devient docteur honoris causa de l'École polytechnique fédérale de Lausanne en 2011, où il est actuellement professeur ordinaire, dirigeant le Laboratoire pour la conception rigoureuse des systèmes[8].

Il est l'un des créateurs de la méthode d'énumération et de vérification de modèles (model checking), pour laquelle il a reçu ce prix. Il s'est également illustré dans l'étude des systèmes hybrides.

Il est élevé à la dignité de grand officier de l'ordre national du Mérite[9]. Il est nommé au grade de commandeur de la Légion d'honneur le [10].

Sa femme Katherine Sifakis est enseignante-chercheuse et maître de conférences en sciences économiques à la faculté d'économie de l'université Pierre-Mendès-France - Grenoble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evangélia Moussouri, « Aperçu historique de l’immigration grecque à Grenoble », in Écarts d'identités no 95-96, ISSN 1252-6665, reprenant des informations d'une entrevue avec Joseph Sifakis publiée dans Des grecs, les grecs de Grenoble, Musée dauphinois, ISBN 2-905375-08-6
  2. Académie des Sciences: conférence de Joseph Sifakis à l'Académie des sciences le 10 mars 2009 sur les systèmes embarqués.
  3. Modèles temporels des systèmes logiques, Université scientifique et médicale de Grenoble, 1976, sous la direction de Jean Kuntzmann.
  4. Le contrôle des systèmes asynchrones : concepts, propriétés, analyse statique, USMG et INPG, 1979 sous la direction de Louis Bolliet.
  5. http://www-verimag.imag.fr/~sifakis/
  6. http://amturing.acm.org/award_winners/sifakis_1701095.cfm
  7. CNRS, « Médailles d'argent du CNRS - Les lauréats 2001 », sur http://www.cnrs.fr (consulté le 13 février 2014)
  8. http://risd.epfl.ch/
  9. Décret du 16 mai 2008 paru au Journal officiel de la République française du 17 mai 2008.
  10. Décret du 13 juillet 2011 portant promotion

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :