Martin Hellman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hellman.
Martin Hellman
Martin-Hellman.jpg
Biographie
Naissance
nom dans la langue maternelle
Martin E. HellmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Thomas M. Cover (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre d'Erdős
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Turing ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
EFF Pioneer Award
IEEE Donald G. Fink Prize Paper Award (en) ()
Prix Paris Kanellakis ()
Prix Marconi ()
Prix Turing ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Martin E. Hellman (2 octobre, 1945 - ) est un cryptologue américain, connu pour ses travaux sur la cryptographie asymétrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1966, Martin Hellman obtient un bachelor à l'Université de New York, suivi d'un master à l'université Stanford en 1967 et un doctorat en 1969. De 1968 à 1969, il travaille chez IBM où il rencontre un autre cryptologue très connu, Horst Feistel. De 1969 à 1971, il est professeur assistant au Massachusetts Institute of Technology. En 1971, il retourne à Stanford pour poursuivre ses recherches.

Il est actuellement à la retraite.

Travaux[modifier | modifier le code]

En collaboration avec Ralph Merkle et Whitfield Diffie, il est l'inventeur de la cryptographie asymétrique (utilisation d'une paire de clés publique et privée). Hellman est aussi à l'origine d'une attaque avec compromis temps-mémoire notamment utilisée pour trouver des mots de passe. Cette technique a par la suite été améliorée par Philippe Oechslin.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Martin Hellman a reçu le prix Paris Kanellakis en 1996, avec Leonard Adleman, Whitfield Diffie, Ralph Merkle, Ronald Rivest et Adi Shamir pour la conception et la mise en pratique du concept de cryptographie à clé publique[1],[2].

Il reçoit le 1er mars 2016 le Prix Turing avec Whitfield Diffie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en anglais : For the conception and first effective realization of public-key cryptography.
  2. Page officielle du prix Paris Kanellokis