Larbaâ (Blida)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Larbaa.
Larbaa
Larbaa
Larbaa
Noms
Nom arabe الأربعاء
Nom berbère ⵍⴰⵔⴱⵄⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Blida
Daïra Larbaa
Code ONS 0921
Démographie
Population 83 819 hab. (2008[1])
Densité 983 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 33′ 55″ nord, 3° 09′ 14″ est
Superficie 85,25 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Blida
Localisation de la commune dans la wilaya de Blida

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Larbaa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Larbaa

Larbâa ou L'Arbâa (en tamazight de l'Atlas blidéen : Larebɛa , tifinagh : ⵍⴰⵔⴻⴱⵄⴰ, en arabe : الأربعاء, ex-l'Arba pendant la colonisation française) est une grande commune de la wilaya de Blida, en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Larbâa est située au nord-est de la wilaya de Blida. Son chef-lieu est situé à 25 km au sud-est d'Alger et à 34 km au nord-est de Blida et à 60 km au nord-est de Médéa

Communes limitrophes de Larbaa
Sidi Moussa (wilaya d'Alger) Les Eucalyptus (wilaya d'Alger) Meftah
Ouled Slama Larbaa Djebabra
Ouled Slama Ouled Slama Souhane

Relief et hydrologie[modifier | modifier le code]

Larbaa est située au cœur de la Mitidja.

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

Lors du découpage administratif de 1984, la commune de Larbaa est constituée à partir des localités suivantes[2] :

  • Araïbia
  • Bellaouadi
  • Ben Hassen
  • Ben Semane
  • Bendali Ali
  • Beni Aïssi
  • Beni Kaz
  • Beni Millal
  • Beni zermane
  • Benouar Louz
  • Bohane Tahta El Fouaca
  • Bouchtab
  • Boukandoura
  • Boumalat
  • Chaouch
  • Cheraga
  • Cheurfa
  • El Euldj
  • Larbâa (chef-lieu)
  • Medjadji
  • Moulhani
  • Rachedi
  • Sahraoui
  • Sidi Ali
  • Tabarante
  • Talaoulmène
  • Tanout
  • Zmaïtia

Histoire[modifier | modifier le code]

La majorité de la population de Larbâa, Ouled Slama et de Bougara est issue des Amazighs de l'Atlas mitidjien de la confédération des Aït Moussa. À l'instar des autres confédérations voisines, les Aït Moussa sont des Sanhadjas qui se sont zénétisés avec le temps comme leur parler ; le tamazight de l'Atlas mitidjien.

Avant la colonisation française, cette région portait le nom de Sidi Nacer, en référence au saint de la région le Wali Sidi Nacer.

A partir de 1830 et le début de la colonisation française de l'Algérie, les premiers colons faisaient leur entrée à la région à partir de 1831, pour créer en 1849 un centre de colonisation puis ensuite une commune de plein exercice en 1956, attachée au département d'Alger et sous la dénomination de l'Arba ou l'Arbah. Des versions citent que le nom de l'Arba, est tiré de son ancien nom Merabâa.

Après l'indépendance de l'Algérie, la commune porte le nom de Larbâa ou L'Arbâa (certains la nomment L'Arbâa Beni Moussa) et fût rattaché administrativement à la Wilaya d'Alger jusqu'au découpage de 1974 et son rattachement à la Wilaya de Blida, nouvellement créée.

Économie[modifier | modifier le code]

Larbâa est une ville avant tout agricole. Un marché pour voiture est organisé chaque samedi et un autre marché pour le bétail ce dernier est organiser chaque vendredi.

Elle est traversée par la RN 29 et la RN 8 faisant d'elle un passage obligé pour la traversée vers les hauts plateaux puis vers le sud pour de nombreux voyageurs. D'ailleurs plusieurs restaurateurs venus des quatre coins d'Algérie se sont installés juste à l'entrée sud de la ville ; on peut y trouver des grillades et autres.

Sports[modifier | modifier le code]

Le RCA est le club de football de la ville de L'Arbâa aux couleurs bleu et blanc, fondé en 1941.

Population[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Lieux de cultes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Blida, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes. Wilaya de Blida, page 1492.