VT (SNCF)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
VT
Description de cette image, également commentée ci-après
Automoteur M562 Matisa VT2 à Villiers-Saint-Frédéric
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation VT1 à VT3
Type Automoteur de contrôle de la géométrie des voies
Composition Monocaisse
Construction 3
Constructeur(s) Matisa
Mise en service 1990
Effectif 1 (03/2020)
Retrait 2
Caractéristiques techniques
Écartement standard (1 435 mm)
Carburant gazole
Moteur thermique 1 moteur Diesel
Transmission Hydraulique
Bogies 3 dont 1 central

Les VT sont des autorails de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) construits pour le contrôle de la géométrie des voies. Ces autorails ont pour but de repérer le moindre défaut de la voie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les autorails VT sont construits par la société suisse Matisa vers 1990 au nombre de 3 unités : les VT1, VT2 et VT3. Le VT1 a été détruit par le feu en 2005 à la suite d'une surchauffe du système hydraulique et le VT3 a disparu de la même façon en 2006 à la suite d'un court-circuit dans le système de climatisation. Depuis cette date, il ne reste plus que le VT2.

Contrôle[modifier | modifier le code]

Une vingtaine de capteurs sont répartis sur les bogies de l'engin et une caméra est placée à l'avant entre les rails, filmant l'alignement de la voie. Cet équipement enregistre et retransmet les données sur des écrans situés dans la salle de contrôles de l'engin, où elles sont traitées et enregistrées par des techniciens, pour la reprise du nivellement et de l'alignement de la voie lors de futurs travaux. Pas moins de 7 paramètres sont mesurés :

  • La variation de l'écartement des rails ;
  • Le nivellement longitudinal de la file intérieure ;
  • Le nivellement longitudinal de la file extérieure ;
  • La flèche de la file intérieure ;
  • La flèche de la file extérieure ;
  • Les gauchissements des rails ;
  • L'écart des dévers en courbes.

Motorisation[modifier | modifier le code]

Les VT sont équipés de moteurs thermiques, ce qui leur permet de circuler sur tout le réseau SNCF (Société nationale des chemins de fer français) à écartement normal, cependant, elles ne possèdent pas de KVB, ce qui les contraints à rouler à 80 km/h en autonome, avec une possibilité d'encadrement pour une vitesse maximale de 120 km/h.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]