Gare de Moret-Veneux-les-Sablons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moret-Veneux-les-Sablons
Image illustrative de l’article Gare de Moret-Veneux-les-Sablons
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Moret-Loing-et-Orvanne
Adresse Place de la Gare
77250 Veneux-les-Sablons
Coordonnées géographiques 48° 22′ 43″ nord, 2° 48′ 00″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87682278
Services TransilienLigne R du Transilien
TER Bourgogne-Franche-Comté
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Moret-Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache
Voies 6 voies à quai (+ voies de service)
Quais 3 latéraux (dont 2 encadrant le bâtiment), 1 central
Transit annuel 1 657 800 voyageurs (2014)
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 71 m
Historique
Mise en service
Correspondances
STILL (BUS)STILL8B
Comète (BUS)Comète203205207
Transport à la demande (BUS TàD)Moret-sur-Loing

La gare de Moret-Veneux-les-Sablons est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située sur le territoire de l'ancienne commune de Veneux-les-Sablons, à la limite de celui de Moret-sur-Loing, toutes deux intégrées à Moret-Loing-et-Orvanne, dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Elle est mise en service en , par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par les trains de la ligne R du Transilien et par des trains du réseau TER Bourgogne-Franche-Comté.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 71 mètres d'altitude, la gare de Moret-Veneux-les-Sablons est située au point kilométrique (PK) 66,780 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles. Gare de bifurcation, elle est également l'origine de la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache (via Roanne et Saint-Étienne).

La gare comporte de nombreuses voies de garage liées à son ancienne activité de gare de triage et un poste d'aiguillages.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la construction de la ligne vers Dijon (1849-1851) puis Marseille (1856), la gare locale était celle de Saint-Mammès (à l'époque nommée Moret - Saint-Mammès). Ce n'est qu'à la création de la ligne du Bourbonnais vers Clermont-Ferrand, en 1858, que fut construite la gare de Moret - Les Sablons[1] par l'architecte François-Alexis Cendrier, auteur de nombreuses autres gares de la compagnie du PLM.

En 1866, le prix d'un aller Moret - Veneux-les-Sablons coûtait 7,50 F en 1re classe, 5,65 F en 2e classe et 4,15 F en 3e classe[2].

Les voies sont électrifiées en 1950[3].

Elle est renommée dans les années 1970 en Moret-Veneux-les-Sablons (ou Moret - Veneux - Les Sablons pour utiliser la typographie de la mairie, la SNCF utilisant une charte graphique standardisée qui ne permet pas la prise en compte de telles particularités).

L'activité de gare de triage des marchandises en direction de Paris a totalement disparu dans la deuxième moitié du XXe siècle.

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 1 657 800 voyageurs[4].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

À gauche : la voie 2N en direction de Melun, à droite : la voie 1N en direction de Montargis.
Vue de l’intérieur de la gare depuis les voies vers Nevers.

La gare dispose d'un bâtiment voyageurs, avec un guichet Transilien ouvert du lundi au vendredi de h 15 à 12 h 25 et de 13 h 5 à 20 h et les samedis, dimanches et jours fériés de h 45 à 12 h 25 et de 13 h 5 à 20 h. Elle est dotée de distributeurs automatiques Transilien, adaptés aux personnes à mobilité réduite[5].

Elle comporte quatre quais et six voies : les deux voies de la ligne vers Lyon : voie 1L (quai 1) à destination de Montereau et voie 2L (quai 2) à destination de Melun ; les deux voies de la ligne vers Nevers : voie 1N (quai 3) à destination de Montargis et la voie 2N (quai 4) à destination de Melun ; deux voies annexes utilisées pour l'arrêt des trains régionaux sur Paris – Montargis (A et B[6]).

Un passage souterrain permet la traversée des voies et l'accès aux quais.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains de la ligne R du Transilien (réseau Paris Sud-Est) circulant entre Paris et Montereau ou Montargis et, en complément, par des trains TER Bourgogne-Franche-Comté circulant entre Paris-Gare-de-Lyon et Laroche - Migennes. Il s'agit de la gare de bifurcation entre les deux destinations de la ligne R (Montereau et Montargis).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des parkings, gratuits et payants d'une capacité totale de 500 places, y sont aménagés.

La gare est desservie par la ligne 8B du réseau de bus STILL, par les lignes 203, 205 et 207 du réseau de bus Comète et par le service de transport à la demande « TàD Moret-sur-Loing ».

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs, disposé perpendiculairement aux voies de la ligne du Bourbonnais, diffère par son style des autres gares de la ligne de Paris à Marseille. Il partage en revanche un grand nombre de points communs avec les gares construites par le PLM sur la ligne du Bourbonnais.

Le bâtiment principal est constitué d'une aile basse de quatre travées (rappelant les petites gares de la section Moret - Montargis) et d'un haut corps de logis à deux étages, identique à ceux des grandes gares de la ligne du Bourbonnais qui possèdent cependant deux ailes surélevées (contre une à Moret-Veneux-les-Sablons).

Un second bâtiment plus petit, d'un étage avec chiens-assis, se trouve dans l'axe du bâtiment principal et sert de buffet.

La halle à marchandises, de type PLM, se trouve à proximité.

Face à la gare, du côté de Veneux-les-Sablons, l'ancienne remise à locomotive et plusieurs bâtiments annexes sont toujours présents.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-M. Regnault : Veneux-les-Sablons, histoire de mon village, p. 108 et suivantes.
  2. René-Charles Plancke, Histoire du Chemin de Fer de Seine-et-Marne, Éditions Amatteis, 1991, p. 321
  3. Source : WikiTrains, qui est publié sous GFDL. Voir l'article de WikiTrains, ainsi que son historique pour en connaitre les auteurs.
  4. « Fréquentation en gares en 2014 – Moret-Veneux-les-Sablons », sur SNCF Open data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le ).
  5. « SNCF Transilien, Moret - Veneux-les-Sablons », sur transilien.com (consulté le ).
  6. La voie A, en cul-de-sac, étant réservée aux trains Moret - Montargis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René-Charles Plancke, Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991 (ISBN 2-86849-105-7).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Fontainebleau - Avon TER Bourgogne-Franche-Comté Saint-Mammès Laroche - Migennes
Paris-Gare-de-Lyon Fontainebleau - Avon Transilien Ligne R du Transilien Saint-Mammès Montereau
Paris-Gare-de-Lyon Thomery Transilien Ligne R du Transilien Montigny-sur-Loing
ou Nemours - Saint-Pierre
Montargis