Mouvement national uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mouvement national uni
(ka) ერთიანი ნაციონალური მოძრაობა
Présentation
Chef Mikheïl Saakachvili
Fondation
Siège Tbilissi
Positionnement Centre droit
Idéologie Populisme
Libéral-conservatisme
Europhilie
Affiliation européenne Parti populaire européen (observateur)
Affiliation internationale Union démocrate internationale
Couleurs Rouge et blanc
Site web www.unm.geVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Parlement
6 / 150
Mikheil Saakachvili, fondateur du Mouvement national uni.

Le Mouvement national uni (géorgien : ერთიანი ნაციონალური მოძრაობა) est un parti politique géorgien fondé en 2001.

Histoire[modifier | modifier le code]

Symbole d'intégration dans l'OTAN, signe de la politique des gouvernements MNU, avenue Roustaveli, devant le Parlement.

Il est fondé en par Mikheil Saakachvili, se situe au centre droit et est affilié au Parti populaire européen. Il est favorable à un rapprochement avec l'Occident, l'OTAN et l'Union européenne. En outre, il souhaite que la Géorgie recouvre son entière souveraineté sur les territoires séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

Après la Révolution des Roses en novembre 2003 qui voit la chute du président Edouard Chevardnadze, le Mouvement national uni — allié aux partisans de Nino Bourdjanadze et Zourab Jvania — devient le principal parti dirigeant de Géorgie. Le 2 février 2004, le Mouvement national uni et les Démocrates unis fusionnent et forment un groupe politique au Parlement nommé Mouvement national - Démocrates.

Les principales priorités politiques du mouvement sont d'accroître le niveau des retraites et de fournir de l'aide sociale aux classes pauvres — la principale source de voix — de combattre la corruption, et d'accroître les revenus de l'État.

Représentation parlementaire[modifier | modifier le code]

Le , lors des élections législatives, le Mouvement national-Démocrates recueille 66,24 % des suffrages exprimés au scrutin national de liste, et devient majoritaire au Parlement avec 153 sièges (sur 235)[1];

Le , lors des élections législatives, le Mouvement national uni recueille 59,18 % des suffrages exprimés au scrutin national de liste, et reste majoritaire au Parlement avec 119 sièges (sur 150)[2].

Le , lors des élections législatives, le Mouvement national uni recueille 40,34 % des suffrages exprimés au scrutin national de liste et devient un parti d'opposition.

Le , lors des élections législatives, le Mouvement national uni recueille 27,11 % des suffrages exprimés au scrutin national de liste et reste un parti d'opposition[3].

Le , après 4 mois de conflit, le parti est divisé en 2. La Géorgie européenne avec 21 députés sur 27 avec, comme chefs, le leader principal Davit Bakradze, l'ex-maire de Tbilissi Gigi Ougoulava, déjà sorti de prison, et Giga Bokeria. L'autre parti divisé, avec les 6 députés restants, a laissé son nom du parti défunt.

Présidence de la République[modifier | modifier le code]

Le , le candidat du Mouvement national uni, Mikheil Saakachvili remporte l'élection présidentielle géorgienne avec plus de 96 % des suffrages exprimés, devenant ainsi le plus jeune président européen : il succède au président Edouard Chevardnadze[4].

Le , après avoir démissionné le 25 novembre 2007 pour faire campagne -comme l'exige la constitution-, au profit de Nino Bourdjanadze, présidente du Parlement, Mikheil Saakachvili est réélu au premier tour avec 53,4 % des voix[5].

Le , le candidat du Mouvement national uni, Davit Bakradze, obtient 22 % des suffrages exprimés à l'élection présidentielle: le candidat du Rêve géorgien, Guiorgui Margvelachvili, est élu avec 62 % des voix, dans un contexte constitutionnel différent puisque la plupart des pouvoirs sont désormais exercés par le Premier ministre[6].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]