Teillay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune d’Ille-et-Vilaine
Cet article est une ébauche concernant une commune d’Ille-et-Vilaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Teillay
La mairie.
La mairie.
Blason de Teillay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Redon
Canton Bain-de-Bretagne
Intercommunalité Bretagne porte de Loire Communauté
Maire
Mandat
Yvon Mellet
2014-2020
Code postal 35620
Code commune 35332
Démographie
Gentilé Teillacois
Population
municipale
1 077 hab. (2014)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 29″ nord, 1° 32′ 13″ ouest
Altitude 60 m (min. : 37 m) (max. : 98 m)
Superficie 26,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Teillay

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Teillay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Teillay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Teillay
Liens
Site web www.teillay.fr

Teillay est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Tillia en 1160, Telleium en 1221[1].

Du latin tilia, en bas latin tilius, teille ou tille (fibre de chanvre ou de tilleul)[2] et dérive du verbe « teiller ». Ces végétaux étaient soumis au « teillage », qui consistait à broyer leur tige.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Teillay Blason D’argent à la bande d’azur chargée de trois mouchetures d’hermine du champ, accompagnée en chef d'une branche de tilleul de sinople et d'une branche de chêne du même passées en sautoir à leur base, et en pointe de deux pics de mineur de gueules passés en sautoir.
Détails La bande d'azur représente l'eau, les hermines symbolisent l'attachement à la Bretagne. Les deux pics de mineur rappellent, l'histoire minière du pays. La présence de la forêt a été intégré dans le blason sous la forme d'une branche de chêne. Celle-ci est entrelacée d'une branche de tilleul, arbre qui a donné naissance au nom de la commune.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Yvon Mellet MoDem Retraité cadre hospitalier
Président communauté de communes de Moyenne Vilaine et du Semnon
Conseiller général puis départemental
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Suisse Bussy-Chardonney (Suisse).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1881. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 077 habitants, en augmentation de 11,03 % par rapport à 2009 (Ille-et-Vilaine : 5,31 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
1 473 1 534 1 575 1 570 1 536 1 534 1 531 1 350 1 316
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
1 383 1 279 1 300 1 175 1 123 1 066 948 829 786
1999 2007 2012 2014 - - - - -
786 930 1 051 1 077 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La tombe à la Fille ;
  • Chapelle Saint-Eustache ;
  • Les mines de la Brutz.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]