Teillage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Outil de teillage sur un blason allemand.

Le teillage (action de teiller) est une opération mécanique qui permet de séparer les fibres textiles du bois et de l'écorce par broyage et battage. Il s'applique également aux fibres de chanvre et de lin.

Teillage du chanvre[modifier | modifier le code]

Le teillage est une étape du travail du lin et du chanvre effectuée après le broyage des tiges. Les fibres textiles sont séparées du bois pour obtenir de la filasse de 70 à 80 cm de longueur. À l’époque ce travail était fait à la main durant les veillées. Il faut prendre le brin de lin/chanvre à son extrémité la plus grosse et dégager la rognure de sa filasse de manière à « déchausser » la tige. Puis tirer sur le bout de ruban obtenu et arracher toute la filasse du brin. Le geste est répété jusqu'à accumuler une poignée de filasse qui est nouée pour donner une queue de chanvre[1]. Ce travail est aujourd’hui mécanisé[2].

L'ouvrier qui teillait portait au XVIe siècle le nom de « tellier » dans le nord de la France. On le nomme aujourd'hui « teilleur » ou « tilleur ».

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Andrée Le Gall-Sanquer, Jean-Luc Richard, Marie-Louise Richard, "Le lin au pays de Landerneau-Daoulas", Association Dourdon, Cloître Imprimeurs, 2005, [ (ISBN 2-9505493-1-4)]
  2. Musée départemental d'art et traditions populaires, Le chanvre en fond de toile, p. 14.